Île Maurice – Résidence Saint-Ignace

///Île Maurice – Résidence Saint-Ignace

Île Maurice – Résidence Saint-Ignace

Contact :
Résidence Saint-Ignace
P. B. 96 71367 Rose Hill (Ile Maurice)
Tél : (00 230) 464 21 79

Bienvenue chez les jésuites de Maurice !

Tout comme celle de la Réunion, notre communauté fait partie de la Province de France. Nous sommes 10 compagnons jésuites et la diversité de nos origines illustre la dimension cosmopolite de ce petit pays situé dans l’océan indien, à l’Est de Madagascar. L’île s’étend sur 1880 km2 et compte 1,3 million d’habitants. Après avoir été sous domination portugaise, hollandaise, française puis anglaise, Maurice devient indépendante en 1968 et une république en 1992.

La trace européenne reste nette, dans le champ linguistique par exemple, puisque le français et l’anglais sont largement employés. Néanmoins, c’est bien le créole mauricien qui est la langue la plus couramment utilisée : un exemple pour signifier la singularité de ce « petit monde » inclassable qu’est Maurice. La diversité ethnique (on ne saurait ignorer les influences indiennes sur le pays, ainsi que chinoises, africaines, etc.) se double d’une étonnante diversité religieuse (hindouisme, catholicisme, islam, anglicanisme, bouddhisme) pour ce territoire aux dimensions modestes.

Implantés sur l’île depuis plus de 150 ans, nous jésuites avons eu la joie de célébrer, en décembre 2013 et entourés de nos amis, cinq des Nôtres qui fêtaient un anniversaire « rond » d’entrée dans la vie religieuse ou de sacerdoce : ces jubilés furent une occasion unique de louer l’action du Seigneur en chacun de nous. Au service de l’Église mauricienne et du monde, nous désirons vous partager ce feu qui nous anime et sommes heureux de nous présenter, depuis notre résidence située à Rose-Hill, au centre du pays !

Nos apostolats

Dans le cadre de l’île Maurice désormais célèbre pour ses plages et ses fleurs exotiques, les jésuites ne sont pas venus faire du tourisme (!). Depuis plus d’un siècle, ils répondent aux demandes des évêques successifs en collaborant avec le diocèse au travail apostolique local. Les champs apostoliques des jésuites se concentrent autour du service d’accueil, d’écoute et d’accompagnement spirituel à la Résidence St Ignace, du ministère paroissial (à plein temps pour deux d’entre eux, tandis que les autres aident a temps partiel), de l’évangélisation à travers des retraites et des formations spirituelles, et des aumôneries (de type renouveau charismatique, prison, université et pastorale des jeunes).

Petit historique des jésuites à Maurice

L’île Maurice émerge de l’Océan Indien à l’Est de Madagascar et au Nord-Est de la Réunion. Modeste dans ses dimensions, 1 800 km2 avec 1 200 000 habitants environ, elle fut appelée à l’époque des grandes courses maritimes aux épices « l’étoile et la clé de la mer des Indes ». Elle est actuellement une destination touristique connue pour la qualité des ses plages.

Dans le passé cette île a connu la présence des Portugais puis des Hollandais suivis des Français et, pour clore cette « colonisation », les Anglais s’installèrent de 1810 à 1968, année de l’ Indépendance. Maurice a gardé une forte empreinte de la France : coutumes, traditions et surtout la langue française comprise par tous les habitants même si l’anglais est la langue de l’administration. Ile multiethnique avec la présence des descendants de français, de malgaches, d’africains, d’indiens et de chinois, c’est une mosaïque du monde. Ile pluri-religieuse aussi : catholiques, anglicans, hindous, tamouls, musulmans et bouddhistes se côtoient dans le respect mutuel. Devenue une République en 1992, Maurice fait partie du Commonwealth.

En 1961, la Compagnie de Jésus a célébré ses 100 ans de présence à Maurice. Les missionnaires viennent d’abord de la Province de Toulouse puis de celle de Madagascar de 1958 à 1967. Ensuite la communauté Mauricienne relève de la Province de Madurai (Inde du Sud). Enfin, à partir de 1987, elle est intégrée à la Province de France.

Les jésuites travaillèrent principalement à la « mission indienne » puis à la « mission chinoise ». La communauté chrétienne ayant désormais un clergé mauricien, l’évêque demande aux religieux des apports plus en relation avec leurs spécificités. C’est ainsi que les jésuites sont davantage appelés à développer, avec d’autres, la formation chrétienne, la vie spirituelle, la vie religieuse.


Mieux connaître notre communauté :

Christophe Kerhardy est le nouveau Supérieur depuis le 15 décembre 2016. Il est aumônier national du MEJ à l’Île Maurice et animateur du réseau Magis. Il aide aussi à la paroisse Notre Dame de Lourdes et à l’Officialité diocésaine de Port-Louis.

Georges Cheung est l’aumônier de la mission catholique chinoise, ministre de la communauté et responsable du pôle animation culturelle du Centre St Ignace.

Gilbert Col est le bibliothécaire de la communauté et travaille dans la communication. Il assure des services communautaires et des ministères divers.

Après plus de 25 ans de mission dans divers pays d’Europe, Claude Espitalier-Noël est rentré au pays en octobre pour des ministères divers qui correspondent à son expérience et à son âge.

André Hebditch donne des cours de Bible à la Résidence, et dans une école de Catéchèse. Il est pour notre communauté l’économe et le préfet de santé. Il donne les Exercices et fait des accompagnements. Le dimanche, il célèbre l’eucharistie au Carmel.

José Minien est vicaire dominical à Saint-Patrice, Plaine Magnien, qui compte quatre lieux de culte. Les jours de semaine, il accueille le tout venant à la Résidence pour écoute et/ou confession. Il visite volontiers les malades et les personnes âgées qui ne peuvent se déplacer.

Antoine Venkalapati est vicaire à plein temps à Notre-Dame-des-Anges, Mahébourg. Il s’occupe plus particulièrement de la formation des enfants de chœur pour sa paroisse. Il est également le responsable du catéchuménat sur sa paroisse.

Louis-Sylvain Victoire est formateur à l’ICJM dans le champ de la spiritualité, il donne les Exercices. Il est l’assistant ecclésiastique de la CVX-Maurice à partir d’octobre 2016.

Régis Wan est aumônier de la communauté anglophone de Maurice, vicaire dominical, il assure une permanence d’écoute et de confession à la Résidence et des ministères divers.

> En savoir + avec le témoignage d’un jésuite en mission à l’île Maurice (via le blog Jeunes Cathos)

2018-03-12T12:31:19+00:00 11 janvier 2013|