Jésuites

Jésuites

La Compagnie de Jésus est un ordre religieux catholique fondé en 1540 par Saint Ignace de Loyola. Elle comprend aujourd’hui près de 17000 membres présents dans le monde entier, dont 530 travaillent sur le territoire de la Province d’Europe Occidentale Francophone (France, Belgique, Luxembourg, Grèce et Océan Indien)

Qu’est-ce qu’un jésuite ?

Compagnon de Jésus, le jésuite est avant tout quelqu’un qui essaie de marcher, au jour le jour, avec le Christ. L’amitié personnelle avec Jésus est le fondement de la vie jésuite. Le jésuite est convaincu, à la suite d’Ignace, que Dieu se donne à trouver dans le monde aujourd’hui. Il consacre sa vie à cette recherche, personnellement mais aussi en aidant les autres à trouver Dieu en toutes choses.

Le jésuite est un religieux, vivant en communauté, animé par la spiritualité d’Ignace de Loyola et travaillant au quotidien à l’avènement du Royaume.

Un religieux

Le jésuite est un  » religieux « , c’est à dire qu’il s’est engagé à vivre selon les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. L’objectif de ces vœux est d’être disponible pour se mettre au service de l’Église et libre pour aider les autres à rencontrer Dieu.

Qu’ils soient prêtres ou frères, tous les jésuites vivent avant tout cette vocation religieuse première.

Une vie communautaire

Le jésuite est un homme qui vit au sein d’une communauté. Très concrètement, cela signifie qu’il habite avec d’autres jésuites au sein de communautés de vie partagée. Cette cohabitation fraternelle est lieu de soutien mutuel et d’équilibre personnel. C’est aussi à travers la vie quotidienne en communauté que s’incarnent les vœux de pauvreté et d’obéissance.

Plus largement, le jésuite est aussi inséré au sein d’une communauté à l’échelle du monde. Cette insertion l’ouvre à la dimension universelle de l’amour de Dieu pour les hommes.

La spiritualité ignatienne

Le jésuite est nourri de l’expérience des Exercices Spirituels d’Ignace de Loyola. Les caractéristiques majeures de « l’esprit jésuite » sont:

  • le discernement spirituel : une attention aux mouvements intérieurs qui aide à déceler l’appel libérant de Dieu et à prendre une juste décision;
  • la relecture : une reprise, dans la durée, non seulement sur ce que l’on a fait mais sur ce que cela nous a fait;
  • le Magis (« davantage ») : le désir d’engager sa liberté concrètement, de faire un pas de plus en vue d’une vie plus libre et plus fructueuse;
  • un regard positif : un a priori de bienveillance sur les hommes et le monde qui sont sauvés par Dieu. Avant de juger ou de condamner, écouter jusqu’au bout;
  • la volonté d’aller par-delà les frontières : pouvoir être à la fois auprès des déclassés du système scolaire et auprès des meilleurs élèves, s’engager dans la liturgie comme dans des questions de bioéthique, considérer le monde non plus comme composé d’entités séparées mais interdépendantes entre elles.
  • la contemplation dans l’action: pour le jésuite, prière et action dans le monde ne s’opposent plus. S’engager dans le monde, c’est collaborer à l’action créatrice de Dieu à l’œuvre aujourd’hui.
Saint Ignace de Loyola

Un engagement apostolique

Les jésuites sont engagés dans des missions extrêmement variées. Cette diversité vient de l’intuition qu’aucun aspect de la vie humaine n’est étranger à Dieu. Dans la Province d’EOF, les jésuites travaillent particulièrement dans les domaines suivants:

Sur le même thème

Site jésuite mondial
Jésuites en Europe
Fondation de Montcheuil
Fondation OMCFAA
Fondation Oeuvres Sociales et Educatives des Jésuites dans le Tiers-monde