Mgr_Oscar_Romero_une

Mgr Oscar Romero, béatifié le 23 mai 2015 au Salvador

L’archevêque de San Salvador, Mgr Oscar Romero, connu pour sa défense des pauvres, assassiné le 20 mars 1980 par un commando d’extrême droite, a été déclaré « martyr » et sera béatifié à San Salvador Lire la suite »

dôme_croix_une

Quel apport du christianisme dans l’espace public ?

Mardi d’Éthique publique en partenariat avec la revue Études et les Semaines sociales de France Mardi 2 juin de 19h15 à 21h A l’heure où les débats sur la laïcité se multiplient Lire la suite »

aimer_tout_donner_une

« Aimer c’est tout donner »

Un livre-témoignage à l’occasion de l’année de la Vie Consacrée Une lecture recommandée par le Pape   Message du Pape François Préface du Père Albert Longchamp sj Témoignages de consacré-e-s Postface de Lire la suite »

1b_une

Les trésors cachés de la Bolivie

Une invitation au voyage sur la route des missions jésuites Source Le Figaro Magazine 11/05/2015 Par Sebastien Lapaque Crédits Photo : Stéphane Gladieu L’Orient bolivien est réputé pour ses communautés indigènes, sa nature Lire la suite »

Présentation_Grandmaison_Sesboue_une

« Léonce de Grandmaison sj (1868-1927) »

Le P. Bernard Sesboüé présente son ouvrage sur cet intellectuel jésuite témoin du Christ et apôtre de l’Esprit 3 juin de 18h30 à 20h30 au Centre Sèvres (Aux éditions Lessius, coll. Petite Lire la suite »

Urgence NÉPAL

150430_Devpur 3-une

Soutenons les victimes du tremblement de terre de Kathmandu !

 

 

 

Népal2Les jésuites et leurs collaborateurs se mobilisent pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre (fournitures de biens de première nécessité – alimentation et médicaments), approvisionnement de tentes et d’abris… 

Envoyer vos dons à la Fondation OMCFAA – Œuvres des missions – Projet Urgence NÉPAL – 42 rue de Grenelle 75007 Paris  ou faire un don en ligne sur www.omcfaa.org

Un jésuite lance une pétition européenne pour les migrants

Grece_une

Le Réseau jésuite des réfugiés – JRS Grèce – via son fondateur le père Maurice Joyeux (sj) demande depuis Athènes de signer une Pétition urgente :

Migrations_politique_EuropePour arrêter les naufrages de migrants en Méditerranée et mer Egée, mobilisons-nous et signons !

Relayer ce désir des citoyens – et de chrétiens – de voir changer cette situation dégradante, inhumaine et humiliante.

Il est possible de réagir aussi sur le blog de Socrate saint-Paul : http://socrate-saintpaul.blogspot.fr/

Une autre économie est possible


Avec Steve Keen et Gaël Giraud SJ

une_autre_economie

Inscriptions nécessaires pour réserver un billet >>

16/06/2015 – 19h00 à 22h00 à Paris
79, avenue de la République   75011 PARIS   FRANCE

La politique une bonne nouvelle – session 2015 La Baume

PBN_La_Baume_2015_une

Les inscriptions
sont ouvertes !

Vous avez un engagement dans une association, dans un parti politique, dans une organisation syndicale, étudiant ou professionnel?
Ou vous êtes tout simplement curieux d’en savoir plus sur la politique, le politique et l’engagement dans la vie de la Cité?

pbn_logo

Venez passer une cinq jours
du 17 au 21 août près d’Aix-en-Provence pour :

– vous former au sens de la politique,
– trouver le goût de s’engager dans la vie de la Cité (associations, partis politiques, syndicats…)
– fonder votre engagement sur votre foi et la doctrine sociale de l’Église

La session est ouverte aux jeunes de 18 à 35 ans dans le respect du pluralisme démocratique. Nul besoin d’avoir une carte dans un parti pour venir !PBN_1

Et pour vous inscrire, sur le site de la Politique une bonne nouvelle,  c’est ici >>

La participation financière proposée est calculée en fonction de votre revenu et couvre les frais d’hébergement en pension complète ainsi que les frais généraux (location des salles, photocopies, défraiement des intervenants, frais de communication, fournitures et petits matériels, etc.).
A titre d’exemple, le barème en 2014 était:
0 ≤ R < 500 €: contribution 150 €
500 € ≤ R < 1000 €: contribution 200 €
1000 € ≤ R < 1500 €: contribution 300 €
1500 € ≤ R < 2000 €: contribution 400 €
2000 € ≤ R < 2500 €: contribution 500 €
2500 € ≤ R: contribution 600 €

Ce barème est indicatif et a pour but de permettre à chacun de participer, en fonction de ses moyens. Si la contribution demandée reste un obstacle à votre participation, l’équipe d’organisation est à votre disposition au cours de la session pour trouver une solution adaptée. N’hésitez pas à nous contacter, avec simplicité.

Voir aussi   Session d’été à Aix-en-Provence

 

La_Baume_Aix

Le centre de La Baume-lès-Aix

Prier à la manière d’Ignace

Prier_maniere_IgnaceÉcole de prière
par Michel Van Herck

Coll. Matière à Exercices
Éditions Vie Chrétienne

Pour acheter le livre  8,50 €

« Apprends-nous à prier » demandent les disciples à Jésus.
Nous aussi aimerions si souvent savoir prier…

La prière est rencontre de Dieu, elle ne peut que se vivre, s’expérimenter. Mais de même qu’on ne part pas à la rencontre d’un ami sans prévoir un rendez-vous et s’y préparer, de même que le temps de la rencontre est celui de l’écoute et de l’échange, de même que le retour chez soi est éclairé par le souvenir de l’ami, la prière ne s’improvise pas, elle est un temps de partage et fait changer quelque chose dans notre vie.

Il existe bien sûr de nombreux chemins et aucun n’est meilleur qu’un autre. Parmi eux, Ignace de Loyola (XVIe siècle) propose une voie originale et féconde, car bien balisée sur laquelle Michel Van Herck nous guide pas à pas.
D’une balise à l’autre, dans le détail concret, il nous offre des repères et des suggestions pratiques pour expérimenter cette rencontre intime avec le Seigneur, la goûter et y revenir.

Pierre Teilhard de Chardin : une pensée qui mûrit au Front

Teilhard_Tranchée_DouaumontEn ces années de commémoration de la Grande Guerre, redécouvrons quelques textes que l’expérience des tranchées inspira au soldat Teilhard.

Lettre à Marguerite, Nant-le-Grand, 23 août 1916

Teilhard_genese_Pensée

Teilhard_Visage

Je te disais que mon moral est resté bon. Sauf aux moments de bombardements intenses, où la vie devient plus animale, absorbée et concentrée dans les sifflements et les explosions, j’ai gardé le goût de penser. Mon regret est de n’avoir pas su assez, peut-être, fortifier et consoler tels ou tels de mes amis. Mais jusqu’à ce qu’on apprenne brusquement qu’ils ont reçu une balle dans la tête, cela paraît si peu vraisemblable que ceux qu’on rencontre pleins de santé, sur la ligne, doivent finir si vite, qu’on est souvent gêné pour parler carrément de fin prochaine… Je ne sais pas quelle espèce de monument le pays élèvera plus tard sur la côte de Froide-terre, en souvenir de la grande lutte. Un seul serait de mise : un grand Christ. Seule la figure du Crucifié peut recueillir, exprimer et consoler ce qu’il y a d’horreur, de beauté, d’espérance et de profond mystère dans un pareil déchaînement de lutte et de douleurs. Je me sentais tout saisi, en regardant ces lieux d’âpre labeur, de penser que j’avais l’honneur de me trouver à l’un des deux ou trois points où se concentre et reflue, à l’heure qu’il est, toute la vie de l’Univers, – points douloureux, mais où s’élabore (je le crois de plus en plus) un grand avenir.

Genèse d’une pensée, Éditions Grasset, p. 152

Journal du 17 octobre 1916, p. 127
Les hommes (les vagues d’hommes), aujourd’hui encore, sont semblables à des naufragés qui essaient de se joindre entre eux. Ils se tendent les bras, mais des vagues brutales les heurtent et les brisent les uns contre les autres. L’Avenir céleste et humain est dans l’association harmonieuse des individus par l’amour. Seulement il faut que s’aplanisse la mer qui les porte, que s’unifient les civilisations diverses qui entraînent dans des évolutions diverses les groupes d’hommes et les jettent les uns sur les autres.
La guerre est le heurt entre des vagues d’hommes… Qu’est-ce qui fait ou apaisera
les vagues ?…

 

Lettre à Marguerite, Ravin de Moulins, 17 juin 1917
Ce matin, je suis descendu dire ma messe au village où j’étais il y a quelques jours. Je compte recommencer après-demain. En attendant, j’ai sur moi la Ste Réserve, pour quelques zouaves. Et alors, je passe mes journées avec NS littéralement coeur à coeur. Si seulement je savais profiter de cette grâce que seule la guerre pouvait m’apporter ! – Ainsi sommes-nous moins loin l’un de l’autre.
Fasse NS que cette Présence prolongée nous illumine un peu plus les yeux et le coeur, comme tu le souhaites, afin que, plus complètement et réellement, nous le voyions en tout.

Genèse d’une pensée, p. 255

« La nostalgie du Front », Aux armées avec les tirailleurs, septembre 1917
Heureux, peut-être, ceux que la mort aura pris dans l’acte et l’atmosphère même de la guerre, quand ils étaient revêtus, animés d’une responsabilité, d’une conscience, d’une liberté plus grande que la leur, – quand ils étaient exaltés jusqu’au bord du Monde, – tout près de Dieu !
Les autres, les survivants du Front, garderont dans leur coeur une place toujours vide, si grande que rien de visible ne saura plus la remplir. Qu’ils se disent alors, pour vaincre leur nostalgie, qu’il leur est encore possible, malgré les apparences, de sentir encore passer en eux quelque chose de la vie du Front.
Qu’ils le sachent : la réalité surhumaine qui s’est manifestée à eux, parmi les trous d’obus et les fils de fer, ne se retirera pas complètement du Monde apaisé. Elle l’habitera toujours, quoique plus cachée. Et celui-là pourra la reconnaître, et s’y unir encore, qui se livrera aux travaux de l’existence quotidienne, non plus égoïstement, comme auparavant, mais religieusement, avec la conscience de poursuivre, en Dieu et pour Dieu, le grand travail de création et de sanctification d’une Humanité qui naît surtout aux heures de crise, mais qui ne peut s’achever que dans la paix.

Écrits du temps de la guerre, p. 240-241

Nouvelles de l’apostolat social jésuite mondial 05-2015

Pour échanger les nouvelles, stimuler les contacts,
partager la spiritualité et promouvoir le travail en réseau dans le monde entier.

mars 2015

 Les volontaires témoignent

Reechashree Dhungana
Collège St Xavier, Kathmandu.

Le tremblement de terre dévastateur, qui a frappé le Népal, le 25 avril dernier, a affecté environ 8 millions de Népalais, semant derrière lui terreur, larmes et affliction. Toutefois, un dicton dit: « Qu’au lieu de maudire l’obscurité, il vaut mieux allumer une chandelle. » Ainsi, plutôt que de pleurer sur ce qui n’est plus et ce que nous avons perdu, nous avons choisi d’aller au devant des personnes affligées et de les aider. Avec cet objectif en tête, une équipe du collège St Xavier à Maitighar est parti aujourd’hui pour Goldhungar afin de venir en aide aux communautés affectées par le puissant tremblement de terre.

Cette équipe de 27 personnes, des étudiants du collège St-Xavier, a donc entrepris d’aider les victimes de Goldhungar. Nous étions sous la direction de SailendraSah, le coordonnateur du collège. Nous sommes partis à 11 heures du matin. À notre arrivée, nous nous sommes séparés en petits groupes pour aider les gens à enlever les débris et à nettoyer les dégâts. Les villageois nous ont dit qu’ils vivaient sous la tente depuis le premier tremblement de terre de samedi à 11:56 du matin qui a tout détruit ce qu’ils possédaient et les a privé aussi des nécessités essentielles. En équipe nous les avons aidés à retrouver les quelques objets de valeur qui se trouvaient dans leurs maisons écroulées. Nous avons été en mesure de retirer quelques sacs de grains et des meubles. Ensuite nous les avons aidés à empiler des briques, les tôles de fer blanc qui constituaient leurs toits ainsi que les fenêtres qui se trouvaient sous les décombres.

Powered by WordPress | Designed by: SEO Consultant | Thanks to los angeles seo, seo jobs and denver colorado