Le bienheureux Charles de Foucauld a été canonisé le 15 mai dernier. Cet événement est l’occasion, pour le Centre religieux d’information et d’analyse de la bande dessinée (CRIABD), de mieux faire connaître ce religieux français, ermite du désert, grâce à des conférences et une exposition qui décrit les époques de sa vie à travers des extraits de bandes dessinées.

Charles de FoucauldCharles de Foucauld (1858-1916) a passé son existence à la recherche de l’absolu. Jeune homme riche, il s’adonne à tous les plaisirs à l’excès. Officier de cavalerie dans l’armée française, il rêve d’exploits. Puis, comme géographe aventurier, il décide de parcourir le Maroc, terre interdite aux chrétiens, et d’en faire la cartographie. Converti au christianisme, il devient prêtre, ermite à Tamanrasset. Il se présente alors comme un frère universel, témoin de l’amour de Dieu. Son œuvre est aussi humaine qu’humanitaire. Il est un ardent défenseur des droits de l’homme et un linguiste de la langue touarègue.

Le saint en bande dessinée

La vie de Charles de Foucauld a inspiré de nombreuses bandes dessinées, tant en français qu’en langue étrangère. Les BD les plus intéressantes sont « Charles de Foucauld, conquérant pacifique du Sahara » de Jijé (1984) aux Éditions Dupuis, et « Charles de Foucauld, le Marabout de Tamanrasset » de Thomas Oswald et Samuel Figuière (2016) aux Éditions Mame. Récemment, Dargaud a publié un album somptueux par son scénario, son dessin et ses couleurs, « Foucauld, une tentation dans le désert », de Jean Dufaux et Martin Jamar (2019).

Une exposition

Charles de Foucauld 2L’exposition du CRIABD, inaugurée au Forum Saint Michel, à Bruxelles, fin 2021, a déjà connu un beau succès. Elle est programmée en plusieurs lieux : à la paroisse de Blocry (Louvain-la-Neuve), à la cathédrale de Liège et dans un Centre des Fraternités Charles de Foucauld à Condette, sur la côte d’Opale. Le CRIABD met son exposition à la disposition de tous ceux qui voudraient faire connaître la vie de Charles de Foucauld.

Le saviez-vous ?

Charles de Foucauld n’est certes pas jésuite mais la Compagnie de Jésus a marqué sa vie : il fut élève à « Ginette », le lycée jésuite Sainte-Geneviève (classes préparatoires aux Grandes écoles), où une construction porte son nom depuis 2004. Le saint a également fait une retraite au Centre spirituel jésuite de Manrèse, en 1889, qui a confirmé son choix de consacrer sa vie à Dieu.

Qu’est-ce que le CRIABD ?

CRIABDFondé par les jésuites, le CRIABD édite la revue trimestrielle Gabriel et décerne chaque année le Prix européen Gabriel de la bande dessinée chrétienne. Outre les initiatives autour de Charles de Foucauld, le CRIABD soutient la parution, en 2022, d’une nouvelle bande dessinée consacrée au vénérable jésuite Matteo Ricci. L’album publié par Dargaud sera signé par Jean Dufaux et Martin Jamar. Ce sera l’occasion de faire connaître Matteo Ricci au grand public et aux élèves du nouveau Collège jésuite éponyme de Bruxelles.

Philippe de Mûelenaere,
Président du CRIABD à Bruxelles

Cet article a paru dans la revue Échos jésuites (été 2022), la revue trimestrielle de la Province d’Europe Occidentale Francophone. L’abonnement, numérique et papier, est gratuit. Pour vous abonner, merci d’envoyer votre mail et/ou votre adresse postale à communicationbxl [at] jesuites.com.

En savoir + sur le lien entre Charles de Foucauld et les jésuites

En savoir + sur le CRIABD