Au cœur de cette année anniversaire, les jésuites et toute la Famille ignatienne se sont retrouvés à Marseille, à la Toussaint, pour le grand rassemblement Au large, avec Ignace !. Durant trois jours, 7000 pèlerins – dont près de 2000 jeunes – venus de France, de Belgique, du Luxembourg et de plus loin encore, ont vécu des temps inoubliables de recueillement, de célébrations et de festivités. Trois jours où tous ont pu voir les divers visages de la grande Famille ignatienne. Des jésuites et des laïcs relisent ce qu’ils ont vécu durant ce temps fort d’Église ouverte et joyeuse.

« Allons au large, prenons le vent » : l’hymne entraînant est sur toutes les lèvres, tandis que les visages rayonnent à l’issue de trois journées intenses. Alexandre Masson, étudiant jésuite au Centre Sèvres, témoigne :

Il y a un envoi, un appel à une créativité et à une audace apostolique. C’est cet élan qui m’habite (…). Me restent en mémoire les visages de tant de personnes croisées et  retrouvées à l’occasion de ce rassemblement. Qu’il est bon d’éprouver les liens fraternels qui nous unissent !

Merci aux ouvriers du miracle

« Mais comment ont-ils fait ? Merci aux ouvriers du miracle ! », s’exclame le jésuite Romain Subtil (lire sa relecture dans on intégralité). Reconnaissance et émerveillement : tous les participants s’accordent à souligner la qualité exceptionnelle de l’organisation qui, dans le contexte sanitaire difficile, a demandé audace, créativité mais aussi professionnalisme et souplesse pour accueillir tant de participants et leur offrir un programme riche, varié et adapté.
Il y avait également une formule pour les familles et des programmes spécifiques pour les 2000 jeunes et jeunes adultes, venus avec le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ), les établissements scolaires jésuites et le Réseau Magis.

Le samedi, 500 petits groupes, partis de 17 lieux, ont bravé la pluie et déambulé dans les rue de Marseille à la découverte de ses trésors et acteurs engagés. En soirée, 14 veillées ont été proposées au choix : tables rondes « Quels visages d’Église pour demain ? » et « Écologie intégrale », ou encore célébration interreligieuse, théâtre, concert, témoignages… Pour Aimé Yoh, jésuite en régence, et les élèves du Caousou (Toulouse) qu’il accompagnait, « le feu d’artifice de cette journée fut le concert-spectacle du groupe Dionys’ Voice, justement nommé Rejoice ! ».

Rejoice, le concert du groupe Diony’s voice, dirigé par le jésuite Louis Lorieux

Rencontres et découvertes

Le dimanche matin, les pèlerins sont allés à la rencontre des chrétiens marseillais : ils ont été accueillis par 30 paroisses de la ville pour y célébrer l’eucharistie puis partager un déjeuner convivial. La messe célébrée à l’église Saint-Ferréol, confiée aux jésuites, a été retransmise en direct dans Le Jour du Seigneur sur France 2. Elle était présidée par le P. François Boëdec, Provincial des jésuites.

L’après-midi, le « Festival de la Famille ignatienne » fut un grand temps d’échanges et de retrouvailles.

De jeunes jésuites offrent un interlude musical lors du Festival de la Famille ignatienne.

Au programme : 50 stands, des conférences sur la transition écologique, la vie spirituelle, le service des plus pauvres ou la pédagogie, des ateliers sur les initiatives et projets portés par les congrégations, mouvements et associations de spiritualité ignatienne… Une table-ronde a tout particulièrement retenu l’attention : « Quelle espérance après le rapport de la CIASE ? »

La conversion d’Ignace jouée, chantée et dansée

En soirée, après un repas festif, une grande veillée a réuni les 7000 participants. Introduit par un dynamisant concert du MEJ, le spectacle, grandiose, fut un des temps forts du rassemblement. Il a évoqué la vie du fougueux Ignace et son chemin intérieur : apprivoisant ses émotions, il est touché par la grâce et choisit de suivre le Christ.  « Ambiance de folie ; quelle soirée », s’exclamait Valentine, engagée dans le Réseau Magis. La veillée s’est poursuivie par une prière commune, introduite par les mots bienveillants du pape à toute la Famille ignatienne.

Relire, puis repartir au large

Pour le dernier jour, les participants ont débuté la journée par un temps de relecture pour recueillir les fruits et entendre le message du P. Arturo Sosa, Supérieur général des jésuites. La messe de la Toussaint, retransmise en direct sur KTO et RCF depuis le Palais des Congrès, vint en clôture de ce grand temps d’Église.

Terminons cette évocation par les mots de Charles, membre de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX) : « Si je devais cueillir un fruit de ces trois jours, je planterais une vigne tant les grappes m’ont été données en abondance. »

Retour en vidéo sur les trois jours du rassemblement