Archives : enseignement

Apprendre avec ses mains (Écoles de production)

INITIATIVES après la la 3°
ÉCOLES DE PRODUCTION
Apprendre avec ses mains

logo_enseignement_catho_actusArticle de  Laurence Estival
dans le N°363 oct-nov 2014 de la revue Enseignement catholique actualités
L’AFEP de Saint-Étienne propose une autre voie pour raccrocher les décrocheurs : deux tiers du temps en atelier à réaliser des commandes passées par des clients, un tiers du temps en cours pour acquérir des connaissances en lien avec les besoins professionnels.

AFEP1Les yeux rivés sur les pièces détachées qu’il vient de fabriquer, Maxwell, installé au cœur de l’atelier de mécanique, mesure consciencieusement son ouvrage. Rien ne semble perturber le jeune homme, arrivé en septembre à l’AFEP (Association forézienne d’écoles de production). « J’ai découvert la mécanique en mai dernier lors d’un stage d’une semaine. Je suis content d’être là ! », sourit celui qui n’avait jusqu’alors aucune idée de son avenir professionnel. Orienté par le conseil général dès son arrivée à Saint-Étienne, il avait pourtant, comme nombre de ses camarades, le profil idéal d’un décrocheur : scolarité chaotique, difficultés en mathématiques et en français… Maxwell n’est d’ailleurs pas un cas isolé. Les élèves fâchés avec le système, les habitués de l’école buissonnière, les candidats souffrant de troubles « dys », les jeunes repérés par la police judiciaire ou encore les mineurs isolés constituent le quotidien de cette école pas comme les autres, créée en 1992 par les Jésuites.

« Nous sommes l’émanation du lycée professionnel Le-Marais-Sainte-Thérèse, situé à deux pas. L’établissement qui accueillait des jeunes du quartier s’est rendu compte que pour leur donner l’envie d’apprendre, il suffisait de leur proposer de faire quelque chose avec leurs mains. Difficile pour autant de les orienter vers une formation par apprentissage, car leur éloignement par rapport à l’école et parfois leur comportement rendaient difficile la recherche d’un maître de stage », explique le directeur, Antoine Martin.

Une pédagogie originale
S’étant rapprochée du réseau des écoles de production, l’AFEP a fait sienne sa pédagogie pour conduire en deux ans ses cinquante élèves, âgés de 15 à 18 ans, jusqu’à l’obtention d’un CAP de conducteur industriel de production pour ceux ayant choisi la mécanique, ou d’un CAP serrurier-métallier pour ceux ayant opté pour la métallerie.

Powered by WordPress | Designed by: SEO Consultant | Thanks to los angeles seo, seo jobs and denver colorado