Prière, compas de relèvement, crème solaire et masque tuba… Vie en Mer propose de passer une semaine sur un voilier en équipage. C’est l’occasion de faire une pause nature et sportive, certes, et surtout de grandir en humanité et d’avancer dans sa vie de foi !

La mer et la spiritualité

Née il y a vingt-cinq ans, l’aventure Vie en mer lie spiritualité ignatienne et vie maritime. Naviguer, c’est larguer les amarres, hisser les voiles, fixer un cap, tenir la barre, être à l’écoute de l’équipage… Ceci peut résonner avec notre vie intérieure, nous faire gagner en liberté et nous aider à discerner: Quel est mon cap? Comment
puis-je mener ma propre vie? Quelles sont mes balises ? Quels sont mes courants intérieurs ? Ces questions peuvent nous permettre de faire le point et de découvrir notre propre chemin, sur la mer et au cœur de sa vie.

Les camps Vie en mer s’adressent aux jeunes de 18 à 35 ans qui ne se sentent « ni grands marins, ni grands prieurs ». Ils permettent aussi à des férus de voile de découvrir la spiritualité ignatienne et à de fervents pratiquants des Exercices spirituels de saint Ignace de s’initier à la pratique de la voile.

Faire équipage : une expérience humaine forte

Concrètement, chaque équipage est composé de huit personnes : un skipper, un accompagnateur spirituel et six jeunes. Les animateurs sont des laïcs, des jésuites et des religieuses ignatiennes. Il n’est pas rare qu’un religieux soit skipper et une laïque accompagnatrice spirituelle. Le spirituel et le maritime sont intimement liés. Car toute chose ou tout événement peut être le lieu de la présence active de Dieu. Trouver Dieu en toutes choses… dans l’immensité de la mer, le silence, le vent, le soleil, les vagues, les échanges. Nous nous engageons avec tout notre être : nos sens, nos affectivités, notre corps, nos sentiments, notre mémoire sont mobilisés.

Dieu vient nous rejoindre à travers tout cela. Naviguer en équipage, c’est apprendre la bienveillance, la réalité d’une vie simple et fraternelle. C’est faire confiance à l’autre et s’aider mutuellement, surtout si la situation est délicate car nous devons faire avec la météo, l’état du bateau, celui des équipiers… Nos limites se rappellent rapidement à nous ! Le mal de mer nous gagne, les mains se blessent, nos corps sont fatigués, parfois brûlés. On se sent fragile en mer… C’est une école de modestie et d’humilité. On ne peut pas se cacher longtemps !

Naviguer en équipage, c’est communiquer en vérité mais aussi chanter, danser, rire et prendre plaisir à se retrouver ensemble dans un milieu plutôt « étroit », où seul l’essentiel devient indispensable. Pour le skipper bénévole, c’est aussi partager ses connaissances pour faire grandir chacun et faire aimer la mer. Sans s’être choisi,
sans connaître personne, chaque équipier est précieux aux yeux de Dieu… et du skipper!

Les camps Vie en mer: un temps pour reprendre son souffle

Les camps ont lieu en juillet et août, au départ de la Rochelle ou de la Trinité-sur-Mer. La période estivale est l’occasion de se poser et de prendre le temps de relire les événements marquants de notre vie. En équipage, nous pouvons confier au Seigneur nos doutes, nos craintes, nos espoirs et aussi nos projets pour la suite. Sous le soleil par temps calme, ou contre vents et marées, la brise légère de l’Esprit fait gonfler la voile de la foi.

Lorsque nous embarquons, nous ne sommes jamais sûrs de ce qui va se passer, mais nous avons la joie de Dieu comme boussole. Hissez les voiles !

Témoignages de jeunes

« Je suis heureux, habité par une paix intérieure qui m’était inconnue jusqu’alors. C’est cela que je retiendrai de ce séjour à bord. Un bonheur simple et partagé. » Pierre

« Je voulais juste découvrir le monde de la voile et avoir un bon temps de retraite. J’ai été ressourcée au-delà de mes espérances! » Mialy

« La vie de groupe fut marquée par des échanges intenses et sincères ainsi qu’une profonde bienveillance mutuelle. Je garde en mémoire des moments de convivialité forts, facilités par la profonde confiance qui s’est vite instaurée entre les membres du groupe. » Marc

« Ce bateau perdu au milieu de l’immensité, poussé par le vent qu’on ne voit ni ne contrôle, et qui a besoin de l’action de chacun pour garder son cap… c’est une passoire à Dieu ! Il jaillit à travers tout : la parole des équipiers, le lien qui nous unit, la merveille de la nature, et cette voile qui se gonfle sous le vent qui nous échappe… » Anahi

Ségolène Huchet, responsable communication
P. Claude Philippe sj, conseiller spirituel

> En  savoir plus sur les propositions d’été de Vie en mer

> Source : revue Échos jésuites, été 2019. S‘abonner gratuitement à la revue trimestrielle numérique et /ou papier

> Découvrir le dossier sur les autres propositions d’été des jésuites et de la Famille ignatienne : pèlerinages et retraites, formations et sessions, temps de services et volontariat international, pour prier et se ressourcer.

Vivre un été fraternel et spirituel, ressourçant et dynamisant