Retours sur la semaine jésuite à Bordeaux

///Retours sur la semaine jésuite à Bordeaux

Retours sur la semaine jésuite à Bordeaux

Du 11 au 16 novembre, la troisième semaine jésuite s’est déroulée dans l’établissement Saint-Joseph de Tivoli à Bordeaux. Retour sur ce temps fort de l’établissement.

Du 11 au 16 novembre 2018, l’établissement scolaire Saint Joseph de Tivoli à Bordeaux a accueilli la 3ème édition de la “semaine jésuite”. Une vingtaine de jésuites, venus de France, de Belgique et de la communauté bordelaise de Saint Fort, se sont rendus présents pour témoigner auprès  des 2200 élèves de l’établissement de leur mission et de leur engagement.

La semaine a débuté le dimanche 11 novembre à la paroisse Notre-Dame des Anges (NDA), confiée aux jésuites, avec une journée en présence de toute la famille ignatienne de Bordeaux : le Mouvement Chrétien des Cadres (MCC), le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ), la Communauté de Vie Chrétienne (CVX), la Communauté du Chemin Neuf, le secteur NDA, la communauté éducative tivolienne, les établissements ignatiens, Arpej 33, la communauté jésuite Saint-Fort

Un directeur d’établissement et une équipe pédagogique enthousiastes

Le slogan pour cette semaine jésuite était “Ils nous tiennent compagnie !“». Louis Lourme, directeur de l’établissement, et l’équipe pédagogique ont vraiment “senti la qualité et l’importance de la Compagnie de Jésus“. Le directeur de l’établissement a notamment été frappé par la manière dont la communauté tivolienne [de Saint Joseph de Tivoli] a répondu à l’ensemble des propositions et par l’état d’esprit général dans lequel cet événement a été vécu. Louis Lourme a été “très heureux de voir à quel point l’ensemble des communautés éducatives (adultes et jeunes) a été partie prenante de sa mise en œuvre.” Ces quelques jours ont même été une bonne occasion de renforcer encore un peu plus les liens unissant la communauté jésuite de Bordeaux et l’établissement – certains jésuites bordelais ayant peu d’occasions de visiter Saint Joseph de Tivoli et de rencontrer les élèves.

Louis Lourme tient à “remercier les jésuites présents d’avoir incarné un peu de la joie”, joie dont il a le sentiment que la Compagnie de Jésus est porteuse. Bien sûr, le but de la semaine n’était pas d’être simplement “joyeux”… “Je parle souvent à l’ensemble de la communauté éducative de ce que je ressens lors de certains rassemblements de tutelle jésuite, lors des rencontres européennes de chefs d’établissements, ou encore à Namur pour la création de la nouvelle Province jésuite, etc. “, indique-t-il. “A chaque fois, il me semble retrouver le même mélange : une grande joie, de l’exigence intellectuelle, de l’efficacité pratique, de l’humour, de la vitalité spirituelle, etc. Je suis ravi que tous (jeunes et adultes) aient pu faire l’expérience de ce cocktail !

Le regard du P. Pascal Gauderon sj, coordinateur de la semaine jésuite

Le P. Pascal Gauderon sj est prêtre accompagnateur du Centre scolaire Saint-Marc à Lyon et coordinateur des semaines jésuites dans la Province EOF.

J’ai d’abord vécu cette semaine comme tous les autres jésuites, bien présent sur le terrain ! Ou plutôt, sur les divers terrains : ceux de sport comme ceux des salles de classe, de la cour du primaire aux cours du lycée assurés en binôme avec le professeur, en passant par le temps de témoignages au collège. A chaque fois, j’ai ressenti la joie des rencontres, la joie de pouvoir porter une parole de vie et de liberté et la joie de découvrir la beauté d’une communauté éducative bien vivante. J’ai été particulièrement impressionné par la qualité d’accueil et d’écoute lorsque nous nous risquons à une parole vraiment personnelle, qui touche le cœur de notre vocation : elle rejoint une attente, un secret désir, au cœur des élèves

Mais comme organisateur, j’ai aussi continué à coordonner le planning, à vérifier la fluidité du déroulé, en lien avec la Direction du Collège… Une autre joie survient lorsque je vois les fruits de tout ce travail d’organisation : voir les jésuites revenir joyeux et émerveillés d’une rencontre, voir aussi des élèves marqués par un temps fort, sentir l’ambiance fraternelle et joyeuse. Se découvrir ainsi serviteur de la joie des autres, c’est du coup une vraie joie, durable et profonde !

Le témoignage du P. Claude Charvet sj, vice-supérieur de la communauté jésuite Saint-Fort à Bordeaux

Le P. Claude Charvet sj relit cette semaine jésuite à la lumière de l’intervention du Père Générale au Synode sur les jeunes. Il a été marqué par la force des témoignages des jeunes novices et scolastiques. “C’était comme une première annonce de la foi : les jésuites ont été envoyés deux par deux, comme des témoins du Christ ressuscité“. Cette annonce de la foi était d’autant plus écoutée qu’elle était comme une surprise dans un tel cadre sécularisé. Les jésuites se surprenaient à parler à deux de leur rencontre avec le Christ ! “Les enfants n’avaient jamais entendu un tel témoignage, simple, à portée de main : ils étaient d’une grande disponibilité tellement c’était inattendu. Les adultes étaient renvoyés à leur propre expérience de Dieu et se laissaient toucher“, témoigne le P. Claude Charvet sj.

Il ajoute : “Lors de cette semaine jésuite, il s’est passé quelque chose d’unique entre compagnons jésuites : une forme de fraternité nouvelle au cœur de la mission et une joie de témoigner de manière intergénérationnel (novices de 1ère année, de 2nde année, 1er cycle, avec les jésuites plus  âgées de notre communauté…). Je crois aussi que tous nous avons été bouleversés par l’ampleur du dynamisme de cette semaine qui a été une manière de collaborer entre laïcs et jésuites. C’est une belle expérience de partenariat qui peut donner des idées pour la suite !

Une semaine pour découvrir la façon de vivre des jésuites à la suite d’Ignace : lire l’interview du P.Pascal Gauderon sj, coordinateur des semaines jésuites

Qu’est-ce qu’une semaine jésuite ?

2018-12-13T10:55:52+00:0013 décembre 2018|