Fondé en 1919, le Centre Laennec de Marseille, qui accompagne près de 1000 étudiants en médecine selon la pédagogie jésuite, a célébré ses 100 ans le 18 octobre dernier. Son directeur, le P. Pierre Clermidy sj, relate cette journée de festivités au sein du Centre Laennec le plus méridional de l’Hexagone. 

P. Pierre Clermidy sj, directeur du Centre Laennec Marseille

Le Centre Laennec de Marseille, qui accueille aujourd’hui 980 étudiants en médecine, odontologie, maïeutique et – spécificité marseillaise – pharmacie, a fêté son centenaire le 18 octobre dernier (à l’occasion de la fête de l’évangéliste Saint Luc, patron des médecins). A cette occasion, de nombreuses festivités étaient prévues dans l’établissement marseillais.

Après une allocution de M. Daniel Lefort, président de l’association du Centre Laennec, le Professeur Jean-François Mattei, ancien ministre et président de l’Académie de médecine, a présidé une conférence sur la grandeur et les servitudes de la médecine et du soin. Les participants ont pu ensuite se répartir dans trois forums pour un moment d’échanges et de débat : la médecine de demain, la politique de santé et l’accès aux soins, la santé et l’environnement.

En fin d’après-midi, Mgr Aveline, Archevêque de Marseille, a présidé la messe, entouré de plusieurs jésuites et en présence d’une assemblée nombreuse.

“Un texte d’évangile, comme celui que nous venons d’entendre doit s’appréhender comme l’énoncé d’un cas clinique. Toutes les informations données sont importantes, mais il faut les interpréter. Mieux vaut éviter de partir sur de fausses pistes. Et une hypothèse diagnostique reste une hypothèse à vérifier. Et une fois qu’on tient le bon diagnostic, il faut administrer le traitement qui convient.” >Lire la suite de l’homélie du P. Clermidy sj

Après la messe, le Provincial François Boëdec, a pris la parole pour redire les enjeux de la présence des jésuites auprès des étudiants en médecine.

“Sur ce chemin entre la conscience du médecin et la confiance du patient face aux différentes servitudes qu’a évoquées le Professeur Mattéi, chacun est encouragé à progresser et à donner le meilleur de lui-même. Le Centre veut aider à dépasser l’aspect carriériste et individualiste trop souvent prégnant dans les études médicales, et accompagner autant que possible la croissance intérieure des professionnels de santé de demain. Et cela, nous en sommes convaincus, c’est une aventure à vivre avec d’autres, dans un esprit d’entraide et de réel soutien.

Tout cela fait l’alchimie, l‘ADN, le trésor, on pourrait dire aussi « le supplément d’âme » auxquels les Centres Laennec, celui de Marseille, enracinés dans la force de renouvellement que l’Evangile apporte à chaque époque à nos vies et à la vie de ce monde, sont attachés et sur lesquels ils s’emploient à veiller.” > Lire le texte intégral

Puis, M. Yves Morraine, maire du 6ème arrondissement de Marseille, et M. Renaud Muselier, Président de la région Sud PACA, ont tour à tour exprimé leur joie de savoir le Centre Laennec de Marseille aussi dynamique, et ce pour le plus grand bénéfice de la Provence. Après ces prises de parole, les invités ont pu déguster un buffet aux senteurs de la Méditerranée. Ce fut l’occasion pour les anciens étudiants d’évoquer d’émouvants souvenirs et de (re)découvrir le Centre Laennec d’aujourd’hui dont les bâtiments ont bénéficié d’agrandissements importants.

Tourner une page après une période 100 ans, c’est en ouvrir une nouvelle où le temps ordinaire reprend tous ses droits. Après la fête… encore et toujours : le sérieux dans le travail, la bienveillance dans les relations, le soutien mutuel dans l’effort et la justesse dans les comportements.

Pour aller + loin :

>> Découvrez le projet éducatif des Centres Laennec

 >> À la découverte du Centre Laennec de Paris

>> “Le Centre Laennec aux multiples fonctions est pour moi tant une bibliothèque, qu’une chapelle et qu’une maison !”

>> Concours de médecine : des résultats exceptionnels pour les étudiants des Centres Laennec