A Lyon et Paris, les étudiants des centres Laennec ont décroché les premières places des concours de médecine. Selon le P. Olivier Paramelle sj, directeur du centre parisien, ces résultats sont à attribuer au mérite des étudiants et à la spécificité du projet pédagogique fondé sur l’accompagnement et la confiance. Il partage son éclairage.

Centre Laennec Lyon (3)“Frissons garantis !” Chaque année, à la même période, les étudiants en 6e année de médecine attendent fébrilement les résultats des Épreuves Classantes Nationales (ECN) désormais informatisées. Le fameux “concours d’internat”, même s’il n’en est plus un puisque tous les candidats auront un poste d’interne en médecine générale ou de spécialité, garde tout son éclat et son prestige.

Etre major, c’est avoir le meilleur classement parmi les 8728 étudiants qui ont passé l’examen cette année. Or, cette année le major est lyonnais et inscrit au Centre Laennec. Modeste, il dit en avoir été le premier surpris ! La même sensation a été partagée également cette année par deux autres étudiants des centres Laennec de Lyon et Paris qui sont majors du concours de première année de médecine.

L’arbre ne doit pas cacher la forêt : derrière le major, les autres étudiants des Centres Laennec de Lyon, Paris et Marseille sont nombreux à avoir bien réussi. A Paris cette année le taux d’étudiants admis en 2e année de médecine, selon les facultés d’origine, entre 60 et 88%. De manière encore plus significative au niveau de l’internat, depuis plusieurs années la majorité des étudiants des centres Laennec est classée dans les 2500 premières places.

Accompagner plutôt que sélectionner

Centre Laennec LyonL’hommage, bien sûr, doit être rendu aux étudiants : ces résultats sont les leurs. Ils révèlent leur travail, leur investissement à long terme, leur soutien mutuel et leur engagement professionnel. En tant que directeurs des Centres Laennec, nous les recevons avec d’autant plus de joie qu’ils ne sont pas le fruit d’une sélection des meilleurs dossiers : notre mission est celle d’accompagner, de faire confiance lorsque nous sentons qu’un potentiel encore latent peut se révéler et non d’abord de trier, d’ajuster ou d’exclure. A Paris, par exemple, plus de 70% des candidats en première année ont reçu une réponse positive avant même les résultats du baccalauréat. Nous n’avons pas peur de risquer quelques « paris » afin d’accueillir des étudiants qui n’auraient peut-être pas pu réaliser seuls leur rêve. Une fois accueillis, nous veillons à les accompagner jusqu’au bout. Notre objectif est bien là et non dans l’obtention de statistiques prestigieuses.

Nous expérimentons à cette occasion un des fondamentaux de la pédagogie jésuite, parfois confondu avec l’excellence ou l’élitisme : chaque élève est invité à faire « un pas de plus » pour donner le meilleur de lui-même, accompagné et soutenu tout au long de ses années « à Laennec » par nos équipes pédagogiques. Notre proposition est certes exigeante pour les étudiants qui choisissent de la vivre, mais nous essayons de ne pas dévier du cap de la bienveillance. Loin de suivre une logique lucrative, nous privilégions ainsi avant tout la fidélité à notre projet pédagogique.

Une formation humaine complète

Centre Laennec LyonNotre spécificité c’est aussi d’aider chaque étudiant à veiller à son équilibre de vie : les études médicales longues, parfois austères et exigeantes ne doivent pas conduire à s’isoler. Garder une vie équilibrée, saine et heureuse est tout à fait possible en particulier lorsqu’on travaille avec d’autres dans les centres depuis plusieurs années. Il est même parfois nécessaire de prendre une année de césure en 3ème ou quatrième année pour s’ouvrir à de nouveaux domaines ou découvrir d’autres réalités sociales, économiques, culturelles.

S’il n’y a pas de “méthode Laennec” qui puisse expliquer les bons résultats des étudiants, en revanche, le savoir-faire pédagogique proposé aux étudiants depuis des siècles par la Compagnie de Jésus n’a plus à faire ses preuves. Nous avons souhaité le présenter dans le projet éducatif qui vient d’être co-signé par les directeurs des Centres Laennec. D’importants moyens humains et matériels sont mis en œuvre pour accompagner les étudiants que nous accueillons pendant leurs études et dans toutes les dimensions de leur existence. La finalité est de contribuer à la formation de médecins compétents, humains, capables de travailler en équipe et de discerner les enjeux de leur profession en ayant le sens du bien commun et du respect des grands principes de l’éthique médicale. C’est le fruit d’un équilibre difficile mais fécond entre bienveillance et exigence.

P. Olivier Paramelle sj,
Directeur du Centre Laennec Paris

Découvrir le Centre Laennec Paris en vidéo :

Découvrir le Centre Laennec Lyon en vidéo :

> En savoir + sur les Centres Laennec Paris, Lyon et Marseille