Suite au tremblement de terre qui s’est produit dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 février, dans le sud-est de la Turquie et en Syrie voisine, les jésuites présents dans la région font un premier état des lieux de la situation.

Etat des lieux suite au tremblement de terre

La secousse, d'une magnitude de 7,8, a eu lieu ce lundi 6 février à l’aube, avec un épicentre dans le sud-est de la Turquie. Le nombre de morts ne cesse d'augmenter dans le pays et en Syrie voisine

Dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 février, un fort tremblement de terre, de magnitude 7,8, s’est produit entre le sud de la Turquie et le nord de la Syrie. Le séisme, suivi de puissantes répliques, a tué plus de 50 000 personnes en Turquie et en Syrie, faisant également des milliers de blessés et de sans-abri par un froid glacial. Quelque 23 millions de personnes pourraient être touchées. Tout cela dans un contexte difficile, à la fois à cause de la présence de nombreux réfugiés, mais aussi à cause des froides températures de l’hiver.

> En savoir plus sur Vatican News.

Témoignage du P. Antuan Ilgit sj qi a vécu le tremblement de terre

pere Antuan Ilgit jésuite - tremblement de terre en Syrie Le P. Antuan Ilgit sj revient sur la dure expérience du tremblement de terre qui, en février, a dévasté des régions de la Turquie et de la Syrie. Il partage également la solidarité qui s’est vécue entre les personnes et la Providence à l’œuvre dans les dons récoltés.

« Aujourd’hui, la tragédie n’est pas derrière nous. Nous avons beaucoup de travail à faire pour reconstruire ! Pour reconstruire – et pas seulement des édifices – nous devrons rassembler nos fidèles dispersés dans toute la Turquie à la recherche d’un lieu sûr, panser leurs blessures et les garder unis dans l’espoir que le tremblement de terre n’ait pas le dernier mot. Nous savons que le Seigneur est ressuscité et que Pâques est tout proche ! »

> Lire la suite de son témoignage.

Prier pour les victimes du séisme

podcast prie en chemin - prier pour les victimes du seisme en turquie et en syrie - jesuite

Prie en chemin nous propose une médiation audio à partir du psaume 12, afin de prier pour les victimes du tremblement de terre.

> Ecouter la méditation.

« Nous pensons à tous les habitants des régions touchées par le séisme. Les morts, les blessés, leurs familles. Toutes les populations qui ont peur, qui ont froid, qui souffrent et qui sont dans l’attente de voir leur situation se stabiliser. Je me tourne vers Dieu pour faire résonner ce psaume comme mon appel. »

Message du P. Arturo Sosa, Supérieur général des jésuites

Le P. Arturo Sosa, Supérieur général des jésuites, a réagi suite au tremblement de terre.

« Nous exprimons notre plus profonde sympathie et nos condoléances aux familles et aux communautés touchées par les récents tremblements de terre en Syrie et en Turquie. Nous sommes de tout cœur avec ceux qui ont perdu des êtres chers, des maisons et des communautés. Nous prions pour le rétablissement rapide et sûr de tous ceux qui ont été blessés et pour le confort de ceux qui ont été touchés par cette catastrophe ».

Présence et action des jésuites dans la région

tremblement de terre en Turquie et en Syrie - cathedrale effondree 3 - © Antuan Ilgıt SJ Dans un message, le P. Michael Zammit Mangion sj, Provincial du Proche-Orient et du Maghreb fait le point sur la situation :

« En Turquie, le tableau environnant est sombre : hôpitaux effondrés ou inhabitables, manque d’électricité, connexions rompues ou très difficiles. A Iskandarun, la cathédrale de Mgr Paolo Bizetti sj, évêque d’Anatolie, dans l’est de la Turquie, a été détruite. Tous les jésuites de la région se portent bien. Mgr Bizzetti sj était hors du pays à ce moment-là, mais il organise les secours. Le P. Antuan Ilgut sj, était sur place et organise les secours pour ses paroissiens.

tremblement de terre en Turquie et en Syrie 3 © jesuits global En Syrie, de nombreuses maisons se sont effondrées. A Alep, la communauté de trois jésuites a fui sa maison après le premier tremblement de terre et a rejoint les autres habitants d’Alep dans le froid glacial de la nuit. Les gens refusent de retourner dans leurs maisons par peur d’autres tremblements de terre. Les jésuites ont ouvert leur bâtiment à Aziziyé aux personnes qui cherchent un abri. C’est une maison bien construite. Le JRS dirige la réponse des jésuites. Ils ont déjà lancé un appel de fonds. »

> Lire la suite de son message.

Le P. Tony O’Riordan, jésuite irlandais présente l’action menée actuellement par le Service jésuite des réfugiés (JRS) en Syrie :

« Je viens juste d’arriver à Alep pour diriger l’évaluation des besoins et la réponse rapide du JRS. Maintenir la vie et la santé est notre priorité immédiate, et nous chercherons à rouvrir nos cliniques, sitôt que les bâtiments auront été dégagés par les ingénieurs. Nous continuerons à fournir des protections de base contre le froid aux personnes qui ne peuvent pas rentrer chez elles. Aider les gens à rester résilients mentalement sera une deuxième priorité.«