Rencontre avec Vincent de Beaucoudrey sj, ordonné prêtre le 31 octobre, en l’église Saint-Jospeh des jésuites à Beyrouth.

Je suis né en 1981 dans une famille catholique (sans excès). J’ai été formé par le scoutisme (avec un peu d’excès selon ses co-novices !), puis, lors de mes ses années de prépas à l’Ecole Saint-Geneviève (Ginette), j’ai appris à aimer “la manière d’aimer le monde” des jésuites.

Outre la vie communautaire découverte avec les assomptionnistes, c’est la rencontre des plus pauvres et du Christ dans les Exercices spirituels qui me décide à entrer dans la vie religieuse. À la fin du noviciat en 2008, je pars enseigner un an la physique à Marseille et je replonge, pour six ans, dans le scoutisme en quartier populaire (à Marseille, Paris, Saint-Denis).

Après mon premier cycle d’études, je suis envoyé, pour mon plus grand bonheur, à Gênes (Italie) auprès de personnes sans domicile. En tant que travailleur social, je suis profondément marqué par les temps spirituels vécus ensemble. J’essaie ainsi d’être fidèle aux personnes les plus fragiles.

Je suis à Beyrouth depuis deux ans, suite à la demande du Père général d’envoyer des jésuites volontaires au Proche-Orient. A Beyrouth, j’apprends l’arabe, tout étudiant la théologie en deuxième cycle. Et l’été dernier, j’ai été très heureux de participer aux divers camps de la pastorale des jeunes de Homs en Syrie.