Certains d’entre vous, réfléchissant à leur avenir, manifestent à la Compagnie de Jésus leur souhait de transmettre en pleine confiance une partie de leurs biens en faveur d’une cause à laquelle ils attachent personnellement de l’importance. Le P. Bruno Régent sj est référent Legs pour la Compagnie de Jésus et ses Oeuvres. Il explique comment le soutien à la Compagnie par un don ou un legs – une grande marque de grande confiance – permet d’œuvrer dans la durée avec les jésuites et leurs amis. 

Je rencontre régulièrement des personnes qui souhaitent réfléchir sereinement à la possibilité de transmettre durablement leur patrimoine en faveur des Œuvres des jésuites, car la Compagnie de Jésus est habilitée à recevoir toutes les formes de votre générosité : dons, legs, donations, assurances-vie… C’est la raison pour laquelle nous organisons régulièrement, à Paris, des temps de rencontre sur cette question. Je vous partage ce témoignage d’une amie de la Compagnie, qui a pris le temps de discerner sur la question :

« Il y a quelques temps, alors que j’entrais résolument dans ce qu’il est commun d’appeler le ‘troisième âge’, j’ai commencé à être travaillée, intérieurement, par la question de ma succession. Célibataire, sans enfants, sans héritiers en ligne directe, à qui allais-je transmettre ce que j’avais reçu, ce que j’avais construit ? Question difficile, qui ne pouvait trouver réponse que dans une approche humaine et spirituelle, bien au-delà de simples considérations matérielles.

Une relecture de ma vie m’a éclairée. Enseignante de formation, engagée dans la formation initiale et continue d’enseignants et formateurs, toute ma vie professionnelle a été marquée par le souci d’aider l’autre à grandir, à développer les ressources qui étaient en lui pour devenir un être libre, épanoui, heureux d’être ce qu’il est, porteur de vie autour de lui.

Pendant des années, j’ai porté ce souci sans connaître le Christ, dans l’ignorance du Christ et de son Église. Mais, un jour, Il m’a saisie, de manière soudaine et inattendue. Fortuitement (était-ce aussi fortuit que cela ?), alors que je m’apprêtais à entrer dans une équipe de Paroisse universitaire, j’ai rencontré son aumônier, un jésuite : cette rencontre se révélera déterminante, m’ouvrant une voie insoupçonnée autant qu’inespérée.

D’étape en étape, j’allais découvrir le charisme ignatien et le trésor que constitue le livret des Exercices spirituels. Et j’allais faire connaissance aussi, peu à peu, avec la Compagnie de Jésus, corps apostolique, universel, dont l’une des caractéristiques de la pastorale, me semble-t-il, est celle de l’adaptation et de l’inculturation, sachant utiliser les composantes des différentes cultures, osant aussi explorer de nouveaux chemins pour constamment enrichir l’évangélisation en divers contextes.

Au fil des ans, séduite par la diversité et la richesse de sa mission, j’en suis devenue pleinement partenaire, partageant notamment à ses côtés le service de l’accompagnement et de la formation à l’accompagnement spirituel.

La diversité de ses engagements m’émerveille : l’enseignement universitaire, l’aide à l’insertion professionnelle de jeunes en difficultés scolaires grâce aux écoles de production, le réseau JRS et l’aide aux réfugiés, la proposition d’actions spécifiques en direction des jeunes (Magis, année Déclic, Familles and Co…), l’orientation nouvelle donnée au Centre spirituel de Penboc’h, avec un regard sur le monde de l’entreprise, la prise en compte de la souffrance au travail, l’attention portée aux fragilités, aux handicapés… et tellement d’autres engagements au service du plus grand nombre…

Je peux et j’ose dire qu’aujourd’hui, la Compagnie est devenue pour moi une seconde famille : j’y ai trouvé des frères en Christ, dont certains sont devenus de vrais amis. Et être au service de sa mission est source d’une immense joie. Grâce à elle, j’ai trouvé ma place dans l’Église.

Et c’est ainsi que, tout naturellement, m’a été donnée la réponse à la question que je portais : compte tenu de mon histoire avec elle, je trouvais du sens à désigner la Compagnie de Jésus pour être ma légataire universelle, l’aidant ainsi dans la poursuite de sa mission au service de l’Église et du monde. »

Faire un legs à la Compagnie de Jésus

Le legs est la disposition par laquelle une personne transmet tout ou partie de son héritage par un testament, qu’il est recommandé de déposer chez un notaire. Le testament est modifiable et prend effet au décès. Ensuite, le patrimoine légué continue de produire du fruit.

Pour plus d’informations, un guide pratique pour la France est téléchargeable gratuitement ou disponible en version papier par simple demande à legs[at]jesuites.com. Un guide pour la Belgique sera disponible sous peu.

Le Père Bruno Régent sj, référent Legs pour la Compagnie de Jésus et ses Œuvres, peut être contacté par :
Téléphone : + 33 6 20 74 43 96
E-mail : legs[at]jesuites.com
Courrier : Bureau du développement – Legs – Compagnie de Jésus – 42 bis, rue de Grenelle, 75007 Paris.

Vous pouvez aussi le rencontrer avec un notaire lors de réunions d’informations mensuelles à la Maison provinciale à Paris (prochaines dates : le 2 décembre 2019), ou dans le cadre d’un rendez-vous personnel.

En savoir +

> Sur notre site : legs, donations et assurances-vie

> Guide pratique téléchargeable (PDF)

> Faire un don : informations générales