E gudde Moie vu Lëtzebuerg ! Un bonjour de Luxembourg ! Le Grand-Duché de Luxembourg n’est pas plus épais qu’une tête d’épingle sur la carte du monde. Il est pourtant siège d’institutions européennes et place financière internationale. Sa capitale accueille une communauté jésuite vivante et engagée.

Huit jésuites composent notre communauté du Christ-Roi : deux sont Luxembourgeois de naissance, deux le sont devenus et tous portent le souci de s’intégrer dans le pays, notamment par sa langue. Bien insérée dans la pastorale du diocèse, notre communauté met son charisme ignatien au service de l’Église locale. Quatre axes majeurs structurent nos apostolats et notre présence dans le pays.

L’apostolat spirituel

La communauté a une longue tradition d’accompagnement des prêtres et séminaristes du diocèse. La plupart des membres de la communauté accompagnent aussi des religieux, religieuses et des laïcs engagés dans l’Église. Le partage de notre spiritualité se fait encore à travers la CVX. Daniel Sonveaux en est l’assistant ecclésiastique national et plusieurs jésuites accompagnent des communautés locales. Ajoutons le Réseau Mondial de Prière du Pape, dont Thierry Monfils est directeur régional pour le Luxembourg et la Belgique francophone, et coordonnateur pour l’Europe.

Au service de l’Église locale

La messe de 10h30 rassemble dans notre chapelle la communauté dominicale du Christ-Roi, constituée essentiellement de jeunes familles francophones. Christian Motsch, originaire d’Alsace, en assure la coordination et l’animation. Il est épaulé par ses compagnons et de nombreux laïcs en responsabilité. De ce cœur de la vie spirituelle rayonnent de nombreuses activités. Suite à la suppression des cours de religion dans nos écoles, plus d’une centaine d’enfants en âge d’école primaire suivent le parcours de catéchèse chez nous, aidés par des parents. Ancien aumônier national du Mouvement eucharistique des jeunes (MEJ), Christian Motsch contribue à son développement au Luxembourg à partir de notre chapelle. Grâce à de nombreux bénévoles, le MEJ connaît une vitalité croissante. Plus originaux sont les projets artistiques comme l’exposition Arcabas, l’année dernière, et Kim En Joong, cette année.

Outre la communauté dominicale, signalons la messe du dimanche midi, en français, à la cathédrale. Bien fréquentée, elle a été confiée à la Compagnie. Longtemps responsable de la chapelle, Fernand Bomb, après des années de ministère en paroisse, a retrouvé les murs de la maison. Il fait partie de la Commission diocésaine de liturgie et du Conseil des Églises chrétiennes. Jacques Weisshaupt est engagé pour le catéchuménat des adultes dans le diocèse. Avec Jacques de l’Arbre et Thierry Monfils, il œuvre également dans le cadre de la pastorale des hôpitaux. Il ne faut pas oublier le Réseau ignatien de l’Est France (le Grand Est), dont Christian Motsch est le responsable jésuite. Il soutient des groupes et des initiatives ignatiens, notamment au Centre Porte Haute à Mulhouse.

La Chapelle du Christ-Roi, bel exemple du Bauhaus

Engagement social

L’aide aux réfugiés est devenu un axe majeur de notre engagement à Luxembourg. Chaque matin, en semaine, des bénévoles, essentiellement issus de la communauté dominicale, donnent aux réfugiés des cours de français. Lieu de partage, le Groupe Ignatien des Migrations (GIM) offre soutien et réflexion aux personnes – notamment de la CVX – engagées dans la visite du Centre de Rétention, l’accompagnement de demandeurs de protection internationale ou les cours de français.

Marc, le quatrième novice jésuite qui effectue son « expériment long » à Luxembourg, travaille avec les réfugiés et aide à la catéchèse au Christ-Roi. Vincent Klein exerce sa vocation d’aumônier de prison depuis 17 ans au Grand-Duché. Fondateur de l’Association luxembourgeoise des Visiteurs de Prison, il travaille sur différents projets en lien avec le milieu carcéral, notamment des « Maisons de Transition » pour les sortants de prison. Thierry Monfils partage son amour des plus pauvres et du fondateur d’ATD Quart-Monde, le Père Wresinski, par différentes initiatives.

Vie communautaire et hospitalité

La diversité de nos apostolats nous impose d’être attentifs à partager des temps communautaires forts, notamment autour des réunions du lundi ou des repas. Ainsi l’apostolat de chacun est porté par toute la communauté. L’hospitalité est une dimension de notre apostolat qui nous tient à cœur. Jean-Marie Birsens, ministre et économe de la communauté, veille particulièrement à ce que la maison reste accueillante pour les amis, la famille et surtout les compagnons, de plus en plus nombreux, qui viennent découvrir la ville et le pays. De nombreuses possibilités de visites et de promenades s’offrent à eux. C’est pourquoi nous vous disons déjà « Häerzlech Wëlkomm (Soyez les bienvenus) ! »

Daniel Sonveaux sj, Supérieur
Vincent Klein sj
Source : Échos jésuites • no 2018-4, p.14-15

Un jésuite archevêque !

Le jésuite Jean-Claude Hollerich est archevêque de Luxembourg depuis 2011. Il est président de la Commission des Épiscopats de l’Union européenne (COMECE), située à Bruxelles.

Un peu d’histoire 

1594 : Implantation des jésuites à Luxembourg.
1603 : Ouverture d’un collège jésuite.
1613-1621 : Édification de l’église baroque du collège, devenue cathédrale en 1870.
1624 : Instauration, par un jésuite, du pèlerinage à Notre-Dame Consolatrice des Affligés, patronne et protectrice de la ville et du Duché. Un des principaux événements religieux et populaires du pays.
1895 : Retour des jésuites (allemands) au Grand-Duché, plus de 100 ans après la suppression de la Compagnie.
1931 : Implantation des jésuites dans le quartier de Belair ; construction de la chapelle du Christ- Roi, bel exemple de l’architecture Bauhaus.
1945 : Installation de jésuites venus d’Arlon (Luxembourg belge).

En savoir +

> Site web de la Communauté dominicale du Christ-Roi 

> La communauté jésuite de Luxembourg