La Fondation de Montcheuil, en pleine dynamique

La Fondation de Montcheuil, en pleine dynamique

Reconnue d’utilité publique en France depuis 1984, la Fondation de Montcheuil est un des principaux véhicules de soutien financier aux projets jésuites. Elle le fait grâce aux dons et libéralités qu’elle reçoit. La Fondation connaît aujourd’hui plusieurs importantes évolutions que Michel Crochon, Président, et Marie-Pia Basse, Déléguée générale, nous partagent.

Des actions avec les jésuites

Rappelons d’abord les deux axes principaux guidant les interventions de la Fondation : l’éducation et la formation (écoles de production, établissements scolaires, soutien scolaire, camps de jeunes, etc.) et la recherche en sciences religieuses (enseignements, publications, bourses d’études, etc.).

« Ce sont des missions importantes car elles répondent à deux grands défis de notre époque : la recherche de sens, d’une part, et l’entrée dans la société et le monde du travail par la formation, d’autre part », précise Michel Crochon, Président de la Fondation.

Grâce à de nouveaux statuts, le périmètre d’action de la Fondation s’est élargi en 2018 : il peut s’exercer en France mais aussi dans le monde entier.

« Accompagner le développement de la personne humaine dans son ensemble : voilà le cœur de notre mission. Permettre à chacun de progresser, prendre confiance en soi, quelle que soit son origine sociale, sa culture ou sa réussite scolaire. Avec notre petite équipe de trois personnes, nous y travaillons chaque jour », se réjouit Marie-Pia Basse.

Nous accordons une attention particulière à la jeunesse en difficulté. Ainsi, la Fondation de Montcheuil soutient la formation professionnelle et les écoles de production qui accueillent des jeunes de 14 à 18 ans en situation d’échec scolaire à travers le réseau Loyola Formation.

La Fondation apporte également un soutien décisif au fonctionnement et au rayonnement du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris. Elle l’aide à mener à bien des travaux de recherche, à produire des publications et octroie des bourses d’études à des étudiants jésuites du monde entier.

Une nouvelle équipe d’administrateurs

La Fondation est administrée par douze membres, tous bénévoles, répartis en trois collèges : le collège des fondateurs (dont la Compagnie de Jésus), le collège des personnalités qualifiées et le collège des partenaires institutionnels, dont font notamment partie l’Université de Namur et l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, ouvrant ainsi la perspective d’un développement international.

Depuis l’été 2018, la Fondation compte de nouveaux administrateurs, aux profils variés et engagés. « Après une riche carrière internationale dans un grand groupe industriel, j’ai tenu à mettre à disposition mes compétences et mon expérience de manière bénévole. C’est à ce titre que j’ai rejoint le monde associatif des bénévoles qui est un ciment fort de notre société actuelle. J’ai pris une responsabilité de contrôleur auprès de l’organisme de contrôle Don en Confiance. Et tout récemment, j’ai été honoré de la proposition de devenir Président de la Fondation de Montcheuil. C’est pour moi, qui ai eu beaucoup de chance dans ma vie, l’occasion de me rendre utile, de continuer à apprendre et de rencontrer des personnes authentiques », s’enthousiasme Michel Crochon.

Une fondation « abritante »

Autre changement d’importance : la Fondation de Montcheuil peut désormais abriter sous son égide des partenaires – personnes physiques ou morales – proches de la Compagnie de Jésus et répondant à certains critères. Il est assez aisé de créer une fondation « abritée », même avec un apport modeste, pour mener un projet philanthropique tout en bénéficiant des avantages fiscaux de la Fondation de Montcheuil, de son accompagnement et de son expertise. Plusieurs établissements du réseau jésuite bénéficient déjà de l’appui de la Fondation pour collecter des dons : le lycée Sainte-Geneviève à Versailles (« Ginette ») ou le lycée Saint-Joseph de Tivoli à Bordeaux, par exemple.

Par ce nouveau statut, la Fondation entame une nouvelle étape de son développement. Elle se met au service d’un écosystème de partenaires qui œuvrent pour la formation, l’éducation et la recherche, en France mais aussi ailleurs. De passionnants défis en perspective !

Ceci est particulièrement dynamisant alors qu’en France une certaine morosité affecte le secteur caritatif. En effet, si la générosité est avant tout motivée par le désir de partage et de solidarité, les divers changements fiscaux en France suscitent l’inquiétude et ont un impact négatif sur les dons. Heureusement, dans le cadre du prélèvement à la source en 2019, les déductions fiscales sont maintenues pour les dons effectués en 2018.

Nous espérons pouvoir compter, cette année plus que jamais, sur l’amitié et la générosité de tous ceux qui sont convaincus comme nous de l’importance de l’héritage que nous a légué Ignace de Loyola en matière d’éducation et de développement spirituel. Chaque don est essentiel, et nous tenons à remercier chaleureusement tous nos donateurs pour leur aide plus que précieuse.

Propos recueillis par Caroline Jeunechamps
Chargée de communication – Province EOF
Source : Échos jésuites • no 2018-4, p.6-7

> Le saviez-vous ?

La Fondation a pris le nom d’Yves de Montcheuil sj (1900-1944) pour honorer la mémoire de ce jésuite, théologien et résistant, fusillé par l’occupant, dont la vie a été marquée par son engagement auprès des jeunes.

> Pour aller plus loin

S’abonner à la lettre d’information, soutenir des projets, se renseigner pour un legs, une donation : site web de la Fondation de Montcheuil
Contactez Marie-Pia Basse : + 33 (0)1 44 39 75 10 – contact [at] fondation-montcheuil.org

2019-02-15T11:02:54+00:0031 décembre 2018|