A l’occasion du Giving Tuesday, la journée mondiale de célébration du don, de l’engagement et de la solidarité, qui a lieu le 3 décembre, le P. Marc Rastoin sj apporte son éclairage sur l’importance du don financier dans l’Eglise.

Marc RastoinJe suis entré dans la Compagnie de Jésus en 1988. Je voulais servir et aimer Dieu par toute la vie et pas seulement par la prière. J’ai alors étudié au Centre Sèvres. J’y suis désormais directeur du 3e cycle de théologie.

Passionné par l’histoire et tout ce qui touche à la Bible et à la tradition juive, mon désir est que tous puissent entrer dans la richesse incroyable de la Bible. A travers la lecture des lettres de Paul, j’ai découvert l’importance du don financier dans l’Eglise.

Je crois qu’il nous faut combattre les complexes liés à l’argent, et être conscients des besoins économiques des uns et des autres : les premiers chrétiens partageaient leurs finances. L’accountability, c’est-à-dire l’utilisation des fonds et comment on en rend compte, est très importante.

Tout d’abord, nous sommes libres de donner. S’il donne, le croyant témoigne concrètement de sa foi : il semble perdre ici-bas dans le monde mais il se constitue en vérité des trésors éternels : « Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui percent les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Mt 6,16-21).

Au fond, le don, c’est le cœur de l’existence humaine. Les parents donnent la vie pour leurs enfants. Les amis pour leurs amis. C’est un postulat anthropologique et théologique fondamental.

> Lire l’article en intégralité sur le site du Centre Sèvres

> En savoir + sur le Giving Tuesday : “La Compagnie de Jésus remercie ses donateurs”

> En savoir + sur le don à la Compagnie de Jésus