Le 26 janvier dernier, le Centre Sèvres a fêté ses 50 ans et annoncé, à cette occasion, son changement de nom : bienvenue aux Facultés Loyola Paris !
Plus 500 personnes se sont retrouvées, rue de Sèvres, pour célébrer le chemin parcouru, découvrir la nouvelle identité des Facultés jésuites et envisager l’avenir.
Retour sur les temps forts de cette journée riche en émotion et reconnaissance.

50 ans Facultés Loyola Paris

« Facultés Loyola Paris » : un nouveau nom et une nouvelle identité

« 50 ans, il fallait fêter cela. Et c’est ce que nous faisons aujourd’hui, dans un climat d’action de grâces et d’amitié fraternelle. » a lancé le P. Etienne Grieu sj, recteur des Facultés jésuites. C’est au cours de cette journée de fête ouvrant l’année jubilaire, que le nouveau nom du Centre Sèvres a été dévoilé.

facultés loyola paris Les Facultés Loyola Paris, un nouveau nom qui traduit aussi bien l’ambition universitaire, que l’ADN jésuite et l’ouverture internationale des Facultés jésuites.
« Loyola » renvoie à la source qui est la nôtre. Le chemin qu’Ignace de Loyola a ouvert continue de nous inspirer, dans notre pédagogie, dans notre manière de poser les questions. Cet ADN est aussi une responsabilité : savez-vous que les Facultés Loyola Paris sont l’un des principaux centres de formation pour la Compagnie de Jésus dans le monde ? » a explicité le P. Étienne Grieu sj.

Le logo traduit cette même inspiration avec le pèlerin Ignace en chemin dévoilant ce que signifie étudier : se mettre en route, entrer dans une dynamique qui conduira sans cesse vers de nouveaux horizons.

La nouvelle devise « Appelés à la liberté« , (Saint Paul, Ga 5, 13), indique « une certaine vision de la liberté, qui ne se cherche pas tout seul, et encore moins contre les autres, mais qui est le fruit d’une relation, d’un appel, et d’un appel de Dieu. Et le pluriel (Appelés) indique que cette liberté se trouve avec les frères et sœurs qui nous sont donnés en Christ. » Le recteur a aussi appelé les étudiants à continuer à se laisser toucher par les questions actuelles, en écoutant les autres : « Voilà ce qui est le plus précieux pour un ouvrier apostolique : avoir appris à apprendre de tous, pas seulement des sages et des intelligents, mais aussi des tout petits ».

> Lire l’intervention du P. Étienne Grieu sj et l’explication du nouveau nom et logo

Dans son discours d’introduction de l’année jubilaire, le P. Thierry Dobbelstein sj, Provincial, s’est réjoui de « la diversité des étudiants qui sont formés ici […] et qui font un bien fou à l’Église de Paris et d’Île-de-France ; ils en feront davantage encore lorsqu’ils seront de retour dans leur pays ou région d’origine. »
Soulignant les partenariats développés avec d’autres facultés de théologie à Paris, il a rappelé combien ils étaient nécessaires : « Nous sommes trop petits pour nous faire concurrence ; c’est heureux quand de tels partenariats se vivent notamment dans les suites à donner à la publication du rapport de la Ciase« .

> Lire l’intervention du P. Thierry Dobbelstein sj

Une journée de fête pour les Facultés Loyola Paris

Des ateliers dévoilant de multiples talents

Étudiants, enseignants, anciens et amis de l’institution étaient conviés à un programme dense vendredi après-midi. De nombreux et joyeux ateliers ont donné libre cours aux multiples talents des étudiants : pièce de théâtre sur « Mon premier jour au Centre Sèvres », exercices de disputatio, « Ma Thèse en 180 secondes », découverte des trésors de la bibliothèque….
Les P. Jacques Trublet sj et Paul Valadier sj sont revenus sur la fondation du Centre Sèvres et les intuitions qui les ont guidés.

> Écouter les réactions audio des spectateurs de la pièce de théâtre et voir les témoignages des jésuites Jacques Trublet sj et Paul Valadier

50 ans facultés loyola paris anniversaire (4)

« Mon 1er jour au Centre Sèvres… » par les étudiants

50 ans facultés loyola paris anniversaire (7)

Les trésors de la Bibliothèque

50 ans facultés loyola paris anniversaire (8)

Les débuts du Centre Sèvres avec P.Valadier et J.Trublet

Un temps d’action de grâce

L’eucharistie a ensuite été célébrée en l’église Saint-Ignace, attenante aux Facultés, présidée par le cardinal Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, en présence de Mgr Celestino Migliore, nonce apostolique en France, de Mgr Philippe Marsset, vicaire général de Paris. À cette occasion, un ordinaire de messe inédit, illustrant trois continents et honorant la dimension interculturelle des Facultés Loyola Paris, a été composé par des étudiants.

Dans son homélie, le P. Thierry Dobbelstein sj, Provincial, a invité l’assemblée – et particulièrement les enseignants et étudiants du « futur ex-Centre Sèvres » – à « apprendre à raconter des histoires, qui touchent le cœur et marquent la mémoire ! » En écho avec la parabole du « grain de moutarde », le Provincial a aussi formulé des vœux « Qu’ici on s’entraîne à parler le langage des hommes et des femmes, pour leur annoncer l’Évangile. Que la langue que nous utilisons ne soit pas un obstacle au règne de Dieu, mais un moyen qui touche les cœurs et les mémoires. »

> Revoir la célébration
> Lire l’homélie du P. Thierry Dobbelstein sj

50 ans facultés loyola paris anniversaire (11)

Des scolastiques (étudiants jésuites) chantent le psaume

50 ans facultés loyola paris anniversaire (2)

Homélie du P. Thierry Dobbelstein, avec le cardinal Jean-Marc Aveline (à droite)

50 ans facultés loyola paris anniversaire (11)

Une procession des offrandes multiculturelle, à l’image des Facultés Loyola Paris

« L’intelligence de la foi, rdv majeur pour l’Église » : intervention du cardinal Aveline

Après les interventions du P. Thierry Dobbelstein sj, Provincial et du P. Étienne Grieu sj, recteur des Facultés, le cardinal Jean-Marc Aveline est intervenu sur le thème « L’intelligence de la foi, rendez-vous majeur pour l’Église du XXIe siècle ».

50 ans facultés loyola paris anniversaire (12) Heureux de s’adresser aux « fils et filles de saint Ignace » en ce jour où il fêtait ses dix ans d’ordination épiscopale, le cardinal Jean-Marc Aveline a cité les jésuites Michel de Certeau, Yves de Montcheuil, Henri de Lubac et Joseph Moingt, se disant touché par une « foi en quête d’intelligence, et inversement« . En lien avec les ambitions des facultés jésuites, il a ensuite développé les trois thèmes du synode, la « mission« , avec la nécessité de nourrir ce zèle d’un travail théologique, « la théologie nous aidant à garder le cap car le déficit de théologie se paie en excès d’idéologie » ;  la « communion« , défi de l’Église fragilisée, pas assez « décentrée » et « composée », qui est « le service du peuple de Dieu, un appel à l’amour et à la vérité » ; et la « participation« , qui doit appeler une « réforme de la gouvernance de l’Église » sans oublier de prendre en compte la parole des plus pauvres et la vie des personnes ».

> Revoir les interventions du P. Thierry Dobbelstein sj (à 2′) et du P. Étienne Grieu sj (à 8’30)

> Revoir l’intervention du cardinal Jean-Marc Aveline (à 31’20)

Des témoignages croisés d’étudiants

Une table ronde, animée par Élodie Maurot, du journal La Croix, a fait dialoguer d’anciens et actuels étudiants qui ont témoigné de la fécondité des enseignements reçus aux Facultés Loyola Paris.

> Revoir la table ronde (à 1’20)

Sr Nathalie Becquart, sous-secrétaire du secrétariat général du Synode, est revenue sur les bénéfices du tutorat : « La personnalisation permet aux étudiants de déployer ce qu’ils sont, tout en se confrontant à des auteurs. J’y ai aussi puisé le goût à une certaine forme de synodalité : on apprend à interagir avec des personnes différentes, à écouter la réalité, à la nommer.
Le P. Vincent de Beaucoudrey sj, en mission à Alep a témoigné de ce qu’il vit : « Le premier défi en Syrie, c’est le désespoir. Comment discerner alors qu’il n’y a pas de choix ? Ce que j’ai appris au Centre Sèvres n’écarte pas la nuit, mais m’aide à accepter que je ne sais pas où est l’espoir et à voir qu’il y a un appel à avancer…« . De ses années de formation, Estelle Sogbou, religieuse du Chemin neuf, a témoigné de son « expérience d’Église qui met aux frontières, en vivant une diversité ecclésiale. »
Le P. Brian Paulson sj, président de la Conférence des Provinciaux jésuites du Canada et des États-Unis, a encouragé les Facultés jésuites à s’ouvrir toujours plus à l’international et a partagé, amusé : « Chez les théologiens français, j’ai découvert de véritables poètes, alors qu’ils se voient en purs cartésiens. »

50 ans facultés loyola paris anniversaire (15)

Au milieu, Sr Nathalie Becquart

50 ans facultés loyola paris anniversaire (13)

Le P. Vincent de Beaucoudrey sj

50 ans facultés loyola paris anniversaire (14)

Estelle Sogbou et le P. Brian Paulson sj

La soirée s’est terminée dans une ambiance de fête avec l’arrivée des 50 bougies du gâteau d’anniversaire pour célébrer les 50 ans des Facultés Loyola Paris.

Joyeux anniversaire au Centre Sèvres, longue et belle vie aux Facultés Loyola Paris !

50 ans facultés loyola paris anniversaire (6)

Le gâteau des 50 ans

facultés loyola paris 50 ans (19)

…et la joie des intervenants et des organisateurs de cet anniversaire.

Voir l’album photos des temps forts des 50 ans

Le 26 janvier 2024, le lancement d'une année jubilaire et un nouveau nom pour les Facultés Loyola Paris

Revoir les temps forts des 50 ans en vidéos

Interventions et homélie

Intervention du P. Thierry Dobbelstein sj, Provincial d’EOF

« En 1974, les fondateurs du Centre Sèvres auraient-ils pu imaginer ce que deviendrait le Centre cinquante ans plus tard ? […] Nous sommes plus humbles certes, mais cela ne nous empêche pas d’être fiers du travail réalisé pendant ce demi-siècle. Fiers de ce qu’est devenu le Centre Sèvres […] et des services rendus et qui continuent à être rendus : dans la formation des hommes et des femmes, qu’ils soient religieux ou laïcs, dans la recherche et dans les publications, dans le service de l’Église d’aujourd’hui et de demain. […] Notre mission est simple : elle consiste à être au service de l’Évangile. » > Lire le discours en entier

Intervention du P. Étienne Grieu sj, recteur des Facultés Loyola Paris

« Dans son ADN, le Centre Sèvres est bien resté le même : c’est toujours un lieu de formation où des futurs acteurs de l’Eglise et de la société, bien différents entre eux, travaillent ensemble. […] Il nous faut alors un nom qui dise plus clairement qui nous sommes, ce que nous faisons, et quelle promesse nous portons. Nous profitons de cet anniversaire pour changer le nom de notre institution. Quand nous l’avons choisi, il a très vite fait l’unanimité, car il dit bien quels sont les piliers de notre identité. » > Lire le discours en entier

Homélie du P. Thierry Dobbelstein sj, Provincial d’EOF lors de la messe du cinquantième anniversaire

« Pour tous les enseignants du « futur ex-Centre Sèvres » et pour vous tous, étudiantes et étudiants. Apprenez à raconter des histoires, qui touchent le cœur et marquent la mémoire ! Et surtout lorsque vous écrivez une dissertation ou préparez un séminaire, lorsque vous rédigez un article, prenez le temps de vous arrêter et de relire ce que vous avez écrit : ce que j’ai découvert, compris et approfondi, suis-je capable de l’exprimer dans un langage simple et accessible ? L’ai-je exprimé dans un langage simple et accessible ? » > Lire l’homélie en entier et voir le replay de la célébration

Message du P. Arturo Sosa sj, supérieur général de la Compagnie de Jésus

Le supérieur général de la Compagnie de Jésus s’est réjouit du nouveau nom des Facultés jésuites en précisant qu’elles étaient l’un des principaux centres de formation des jésuites dans le monde : « Plus que les chiffres, c’est la qualité de la pédagogie qui en fait un lieu de référence. »

À l’appui de photos, interviews et documents d’archives, redécouvrez les moments et visages marquants des débuts des Facultés Loyola Paris à aujourd’hui.

> Voir l’exposition

Dans la presse