Du 26 mars au 14 mai 2019, le Centre Sèvres a proposé un cycle de six conférences sur la relation pastorale et le respect des personnes, en partenariat avec la Conférence des évêques de France. Le P. Jean-Paul Lamy sj, responsable de ce parcours avec Mme Geneviève de Taisne, en propose une relecture.

Venues d’horizons très divers et souvent engagées dans des responsabilités d’Église, entre 120 et 140 personnes y ont participé selon les conférences.

Plus d’une centaine ont suivi l’ensemble du parcours. La dernière soirée, le 14 mai, était consacrée à la relecture de ce parcours par les participants avec un travail de groupe, puis une reprise de l’ensemble permettant à chacun de se situer au sujet des déplacements opérés. L’ordre des conférence a permis de visualiser les objectifs et le parcours que les participants étaient invités à faire :

  • Parler des affaires d’abus sexuels et d’autorité,
  • Reconnaître ce qui est inacceptable,
  • Le nommer,
  • Prendre les moyens pour le prévenir,
  • Réfléchir positivement à la manière dont la relation pastorale, dans sa dimension à la fois personnelle et institutionnelle, peut se déployer de façon heureuse et respectueuse.

Libérer la parole et écouter les victimes

Lors de cette relecture, les participants ont partagé l’intérêt de pouvoir parler (certains participants venaient d’autres cultures où la parole sur ces sujets est difficile) et de faire le point sur la manière dont l’Église prend l’écoute des victimes au sérieux.

Beaucoup ont souligné la nécessité de trouver la juste distance dans la relation pastorale, la relation d’aide, l’accompagnement spirituel ; pour cela, il faut maintenir fermement le “cadre” dans les entretiens.

La formation de ceux et celles qui s’engagent dans le célibat consacré doit mettre l’accent sur l’intériorité. Il convient aussi de favoriser davantage une parole entre hommes et femmes dans l’Église. Par ailleurs, peu de lieux existent pour une parole libre en matière de sexualité dans la formation des acteurs dans l’Église (par exemple, au Centre Sèvres). Un travail en session sur plusieurs jours serait bienvenu.

Faire grandir la fraternité dans l’Eglise

L’itinéraire a conduit de nombreux participants à une conviction essentielle : faire grandir la fraternité chez tous les membres de l’Église de telle sorte que le service de l’autorité dans l’Église soit au service de la vie. Cela implique une conversion profonde en matière de gouvernance. Cela doit permettre une vraie liberté de parole qui invite chacun à la liberté de jugement et la responsabilité. Et cela nécessite de promouvoir une juste collégialité.

LAMY Jean-PaulP. Jean-Paul Lamy sj

> En savoir + sur ce cycle de conférences