Le 1er décembre 2022, le P. Michel Fédou sj a reçu le prix Ratzinger remis par le pape François, qui a salué « un maître de la théologie chrétienne. »

xxx

Un digne héritier des théologiens français

Remise du prix Ratzinger au pere Michel Fedous jesuite

© Vatican Media

Le 1er décembre 2022, le pape François a remis au P. Michel Fédou sj le prix Ratzinger, en présence du cardinal Ravasi et du père Federico Lombardi, président de la Fondation vaticane Joseph Ratzinger . Le Souverain Pontife a également remis ce prix au professeur de droit Joseph Halevi Horowitz Weiler.

Le prix Ratzinger a été créé par la Fondation Joseph Ratzinger-Benoît XVI en 2011. Il récompense chaque année deux ou trois personnes qui ont apporté des contributions dans les domaines de la théologie ou plus largement de la culture chrétienne.

Le P. Fédou sj est agrégé de lettres classiques, docteur en théologie et enseignant en patristique et théologie dogmatique au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris.

Remise du prix Ratzinger au pere Michel Fedous jesuite 4

Dans son discours, le pape François a d’abord évoqué la figure du pape émérite Benoît XVI, à la pensée « féconde et opérante », avant de revenir sur les importants travaux des deux lauréats de cette édition 2022, saluant « deux personnalités éminentes pour le travail remarquable qu’elles ont accompli dans leurs domaines d’étude et d’enseignement respectifs ».

Le P. Michel Fédou sj, né en 1952 à Lyon, est « un maître de la théologie chrétienne« , a déclaré le Saint-Père. Le jésuite français, spécialisé en patristique, en théologie dogmatique et en christologie « ne s’est pas refermé sur le passé. La connaissance de la tradition de foi a nourri en lui une pensée vive », en mesure

Fondazione Vaticana Joseph Ratzinger - Benedetto XVI - rencontre du pere Michel Fedou jesuite avec Benoît XVI

Le pape émérite Benoît XVI, entouré du P. Michel Fédou sj et de Mr Joseph H. Horowitz Weiler.

également « d’aborder les questions actuelles dans le domaine de l’œcuménisme et des relations avec les autres religions ». « En lui, nous reconnaissons et rendons hommage à un digne héritier et continuateur de la grande tradition de la théologie française, qui a donné à l’Église des maîtres de la stature du Père Henri de Lubac », a complimenté le pape, mentionnant aussi « des entreprises culturelles solides et courageuses comme les Sources Chrétiennes », revue de patristique née il y a quatre-vingts ans. « Sans l’apport de cette théologie française, la richesse, la profondeur et l’ampleur de la réflexion dont s’est nourri le Concile Vatican II n’auraient pas été possibles, a estimé le pape, et il faut espérer qu’elle continuera à porter ses fruits à long terme ».

Le jeudi après-midi 1er décembre, le pape émérite Benoît XVI a reçu au monastère Mater Ecclesiae, au Vatican, les deux personnalités récompensées

> En savoir plus sur la remise du prix dans cet article de Vatican News.

« La théologie au service du peuple de Dieu » : retour sur la soirée au Centre Sèvres en présence de Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris

Le mercredi 11 janvier, à l’occasion du prix Ratzinger 2022, le Centre Sèvres accueillait Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris et le P. Michel Fédou sj, lauréat du prix Ratzinger 2022 pour une soirée-débat sur le thème : « La théologie au service du peuple de Dieu ». La soirée, animée par le P. Alain Thomasset sj, doyen de la faculté de théologie, a également proposé à trois étudiants des Facultés jésuites de participer au débat qui portait sur ces questions :

  • « Comment la théologie nourrit-elle la vie des communautés chrétiennes ? »
  • « Comment peut-elle rendre compte de l’espérance dans nos diverses sociétés et cultures, en Europe comme dans d’autres continents ? »
  • « Comment doit-elle être, aujourd’hui comme hier, au service de l’Église et du monde ? »

Retour en vidéo : 

xxx

Articles sur l’évènement : 

Un encouragement à poursuivre le travail théologique

Le P. Michel Fédou sj accueille ce prix Ratzinger comme un encouragement du travail théologique comme étant pleinement au service de l’Eglise et du peuple de Dieu.

Remise du prix Ratzinger au pere Michel Fedous jesuite 5« Je l’entends aussi comme une reconnaissance de la mission et de la contribution de la Compagnie de Jésus. A travers mon travail de théologien, j’ai essayé de mettre en évidence l’actualité des Pères de l’Eglise. Il y a là un trésor qui demeure d’une grande fécondité. Avec d’autres, je suis très engagé dans le domaine de l’œcuménisme. A travers mon travail d’enseignant et mes différentes publications, mon souci est de transmettre les fondamentaux de la théologie et de faire davantage connaître ce qui est essentiel à l’enseignement de l’Eglise et qui est à accueillir à chaque époque. »

P. Michel Fédou sj, aux sources du christianisme pour éclairer le présent

Le P. Michel Fédou sj a été interviewé par Vatican News. Ecoutez son interview ici.

Une théologie structurée qui vise à entrer en conversation

Les jésuites se réjouissent de ce prix qui distingue le travail du P. Michel Fédou sj, éminent théologien, enseignant et auteur de nombreux ouvrages, ayant le souci de transmettre le trésor des Pères de l’Eglise et les fondamentaux de la théologie à travers ses cours et ses publications.

« Nous sommes extrêmement heureux de cette distinction qui honore le P. Michel Fédou, professeur depuis 1987 au Centre Sèvres. Sa grande clarté et sa capacité à argumenter en respectant les points de vue des différents protagonistes y sont unanimement appréciés.
Etienne Grieu jesuiteLe P. Michel Fédou sj incarne pleinement ce que nous souhaitons proposer au Centre Sèvres : une théologie enracinée dans la tradition longue (il est un spécialiste des Pères de l’Eglise), ouverte aux questions contemporaines (il a enseigné sur le dialogue interreligieux et coanime la chaire de théologie œcuménique), très sensible à la manière dont la foi travaille la culture, s’y déploie et la fait bouger. Bref, une théologie structurée, mais qui vise à entrer en conversation. »

Propos du P. Etienne Grieu sj, Président du Centre Sèvres.

Biographie du P. Michel Fédou sj

Né en 1952 à Lyon, Michel Fédou effectue ses études secondaires et supérieures à Lyon et obtient son agrégation de lettres classiques en 1974. Il entre au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1976 et est ordonné prêtre en 1984.

Après des études de philosophie et de théologie au Centre Sèvres- Facultés jésuites de Paris, il obtient un doctorat de théologie en 1988 (thèse sur le thème « Christianisme et religions païennes dans le Contre Celse d’Origène »). Depuis 1987, il enseigne au Centre Sèvres la patristique (Origène, et plus largement la patristique grecque), la théologie dogmatique (notamment la christologie et la théologie trinitaire).

De 1996 à 2002, il est doyen de la Faculté de théologie du Centre Sèvres et, de 2003 à 2009, président du Centre Sèvres. Il est co-responsable du Département d’études patristiques du Centre Sèvres et du Studium Théologique Inter-Monastères (affilié à la Faculté de théologie du Centre Sèvres).

Il participe au conseil de rédaction des Recherches de Science Religieuse, au conseil scientifique de l’Association des Amis de « Sources chrétiennes », au conseil de direction de l’Association internationale Cardinal Henri de Lubac, et au conseil scientifique de l’ »édition critique autorisée » des Œuvres de Karl Rahner en langue française.

Ancien membre du Conseil épiscopal français pour les Relations inter-religieuses et les Nouveaux Courants religieux, il est membre du « Groupe des Dombes« . Il a été membre de la Commission luthéro-catholique romaine sur l’unité et il est membre du Comité mixte de dialogue théologique Catholique – Orthodoxe en France.

Ouvrages publiés par le P. Michel Fédou sj

  • Christianisme et religions païennes dans le Contre Celse d’Origène, Beauchesne, Paris, 1988.
  • La Sagesse et le monde. Le Christ d’Origène, Desclée, Paris, 1995.
  • Les religions selon la foi chrétienne, Cerf, Paris, 1996. (Trad. espagnole : Las religiones según la fe cristiana, Teoría, Desclée de Brouwer, Bilbao, 2000).
  • Regards asiatiques sur le Christ, Desclée, Paris, 1998.
  • La voie du Christ. Genèses de la christologie dans le contexte religieux de l’Antiquité du IIe siècle au début du IVe siècle, Cerf, Paris, 2006.
  • L’Église catholique et les autres croyants, coll. « Vatican II pour tous », Médiaspaul, Paris, 2012.
  • Les Pères de l’Église et la théologie chrétienne, éditions Facultés jésuites de Paris, 2013, 351 pages. Traduction anglaise : The Fathers of the Church in Christian Theology. Translated by Peggy Manning Meyer, The Catholic University of America Press, Washington D.C., 2019.
  • Traduction française des livres VI-VII-VIII du Commentaire d’Origène sur l’épître aux Romains, collection Sources Chrétiennes n° 543 et 555, 2011-2012.
  • michel fedou mémoire chrétienne expérience dieuLa voie du Christ. II. Développements de la christologie dans le contexte religieux de l’Orient ancien, d’Eusèbe de Césarée à Jean Damascène (IVe-VIIIe siècle), Cerf, Paris, 2013.
  • Les théologiens jésuites. Un courant uniforme ? « Petite Bibliothèque Jésuite », Lessius, Bruxelles, 2014.
  • La voie du Christ (III). Évolutions de la christologie dans l’Occident latin d’Hilaire de Poitiers à Isidore de Séville (IVe-VIIe siècle), Cerf, Paris, 2016.
  • La littérature grecque d’Homère à Platon. Enjeux pour une théologie de la culture, Lessius, Namur – Paris, 2019.
  • Jésus-Christ au fil des siècles. Une histoire de la christologie, Cerf, Paris, 2019.
  • Les dogmes, éd. Fidélité, Bruxelles, 2020.
  • Mémoire chrétienne et expérience de Dieu. Le sens des dogmes aujourd’hui, éditions Facultés jésuites de Paris, 2022.