Lancé par la Compagnie de Jésus et les diocèses d’Evry, Paris, Nanterre et Versailles, le Centre Teilhard de Chardin a pour ambition d’offrir un espace de dialogue entre sciences, technologie et spiritualité. Situé sur le plateau de Saclay, il ouvrira ses portes en janvier 2022.

Le plateau de Saclay, qui est appelé à devenir un pôle de formation, d’innovation et de recherche académique au rayonnement mondial, est situé dans l’Essonne à une vingtaine de kilomètres au sud de Paris. Ce grand pôle technologique et scientifique réunira, d’ici 2024, 34 000 étudiants, enseignants et chercheurs et 12 000 habitants.

« Cette concentration d’acteurs actuels et de demain du monde scientifique et technique est un véritable défi et aussi une chance pour penser et décider aujourd’hui une présence d’Église »  Mgr Michel Pansard, évêque d’Evry.

 

Sciences, technologies et spiritualité

Ce défi a conduit à un projet novateur porté conjointement par quatre diocèses d’Ile de France (Evry Corbeil-Essonnes, Paris, Nanterre, Versailles) et la Compagnie de Jésus (Province jésuite d’Europe Occidentale Francophone).

Le Centre Teilhard de Chardin constituera un espace de formation et de dialogue contemporain entre sciences, technologies et spiritualité pour les étudiants, chercheurs, philosophes et théologiens. Tous seront invités à approfondir et partager leur pratique de la science sur le plan éthique, social environnemental et spirituel.

Il contribuera aussi au soutien de l’intelligence de la foi et de la vie spirituelle des étudiants, chercheurs et salariés travaillant sur le plateau. ll aura enfin vocation à répondre aux attentes pastorales des étudiants et familles vivant sur le plateau.

« Le choix du nom traduit l’ambition du projet : le Père Pierre Teilhard de Chardin, jésuite français chercheur, géologue, théologien et philosophe (1881-1955) a porté sur les sciences une vision globale. De la même façon le Centre Teilhard de Chardin qui portera son nom embrassera les problématiques scientifiques, sociétales et environnementales dans une vision chrétienne »

Père François Boëdec, Provincial des jésuites d’Europe Occidentale Francophone

 

Harmonie entre ville et nature

Dans cette perspective, le Centre Teilhard de Chardin offrira sur 1600 m2 :

  • une vaste surface d’accueil, des espaces modulables de réunion,
  • une chapelle de 200 places,
  • des logements destinés à l’équipe animatrice et à une douzaine d’étudiants désireux d’approfondir le lien entre leur foi et leurs études scientifiques dans le cadre d’un Studium.

La conception et la construction du Centre ont été confiées à l’architecte Jean-Marie Duthilleul qui l’a pensé comme un tiers-lieu spirituel ouvert aux évolutions de la vie étudiante et des pôles d’activité prévus au sein du Centre. Le bâtiment s’appuiera sur des technologies innovantes dans un souci d’harmonie entre ville et nature, de respect de l’environnement et de la Création, en cohérence avec la vision du père Teilhard de Chardin.

Le Centre sera situé dans le quartier du Moulon, à proximité de l’Ecole CentraleSupélec et de l’ENS Paris-Saclay, au cœur de la ville universitaire voulue par les élus locaux, à 700 m du métro du Grand-Paris.

« Le Centre Teilhard de Chardin rejoint profondément les intuitions apostoliques de la Compagnie de Jésus : une présence auprès d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs, non pas de manière désincarnée, ou sur le simple modèle d’une aumônerie, mais, bien articulée sous différentes modalités aux réalités et aux questions qui travaillent nos contemporains, notamment au regard de la science et des techniques. Un lieu appelé à être un lieu de vie, de croisement, d’échanges, de célébrations. »

Père François Boëdec, Provincial des jésuites d’Europe Occidentale Francophone

 

 

 

>> Qui était Pierre Teilhard de Chardin ?

Né en 1881, ce scientifique réputé, grand théoricien de l’évolution, a voulu unir la science et la foi. Jésuite, le Père Teilhard pense pouvoir unifier sa double intuition fondatrice : la consistance de la matière et le Dieu révélé en Jésus-Christ. L’évolution va du plus simple au plus complexe et l’homme est la clé du processus de cette histoire : Dieu crée le monde où l’homme peut Le rencontrer… L’unité se fait dans le mouvement, c’est une nouvelle approche de l’évolution de l’univers. L’individu n’est pas isolé, mais inscrit dans le cosmos.

Lire la suite

 

> Pour en savoir + : centreteilharddechardin.fr

> Télécharger le dossier de presse

> Lire l’article de La Croix : “L’Église se fait une place dans la « Silicon Valley » à la française”