En cette année d’élections européennes, l’Institut d’Études Théologiques (IÉT) à Bruxelles, propose un vaste programme de visites aux institutions européennes, de cours du jour et de conférences-débats en soirée, du 14 février au 23 mai. Rencontre avec le P. Thierry Lievens sj, Président de l’IÉT et coorganisateur du programme “L’Europe… et demain?”

Le projet européen est fortement malmené. Les chrétiens ont-ils des responsabilités à assumer pour le soutenir ?

Thierry Lievens sj – L’Union européenne est, me semble-t-il, pour un chrétien, l’expression politique d’un travail d’unification de l’humanité commencé avec l’évangélisation de notre continent. Le message du Christ, qui vise d’ailleurs, au-delà de l’Europe, tous « les enfants de Dieu dispersés » a transformé peu à peu les populations de nos ancêtres, le plus souvent ethnocentrées, en membres d’une même famille et conscients de l’être.

L’Europe est, jusqu’ici, le seul continent qui ait été travaillé de la sorte pendant tant de siècles. « Travaillé » par la prédication et l’exemple des saints, eux-mêmes relayés par la vie monastique, mais jamais « contraint ». C’est en Europe que l’enjeu du politique est devenu la personne et sa liberté. Tous ceux qui prennent conscience de ce travail de Dieu dans l’histoire et y voient la suite de ce que Dieu a commencé dans l’Ancien Testament, sont invités à collaborer à cette action du Seigneur, confiants que sur ce chemin, il ne nous laissera pas démunis, puisque, dans le Christ, nous sommes son peuple.

Comment et dans quels domaines voyez-vous cet engagement des chrétiens ?

Thierry Lievens sj – L’engagement des chrétiens peut et doit se faire par une action déterminée en faveur de ce qui unit : la justice envers les pauvres et les exclus, l’hospitalité envers les réfugiés. Il s’agit de témoigner que nous ne voulons pas nous refermer sur nos richesses et que nous sommes conscients que notre position de privilégiés n’est pas un droit acquis pour toujours. Un jour, nous (ou nos descendants) serons peut-être aussi de ceux qui sont dans le besoin et il n’est pas loin le temps où nos prédécesseurs ont dû être secourus. N’est-ce pas ainsi que l’on fait l’expérience de l’humanité commune reçue du même Dieu ?

Le P. Thierry Lievens sj est Président de l’IÉT et professeur de théologie morale (morale fondamentale, morale sociale) à l’IÉT. Il est titulaire d’une maîtrise en Sciences économiques (UNamur), d’une maîtrise en Philosophie (Munich) et d’un doctorat en Théologie morale (Centre Sèvres).

> En savoir + sur le programme “L’Europe… et demain ?”, organisé par l’Institut d’Études Théologiques

> Lire l’éclairage d’Enzo Pezzini “Maintenir l’espérance pour l’Europe”

> Lire la présentation du programme, par Sr Noëlle Hausman scm et P. Alain Thomasset aa

> En savoir + sur l’IÉT