Cycle de conférences: « Après la CIASE, penser ensemble l’Eglise »

Un cycle de conférences sur le thème « Après la CIASE, penser ensemble l’Église »  est proposé par le Centre Sèvres, le Collège des Bernardins et l’Institut catholique de Paris, en lien avec la CEF la CORREF.

En novembre dernier la Commission indépendante sur les abus dans l’Église (CIASE) a fait des recommandations pour éviter que les abus de divers ordres perdurent dans l’Église.

« La CIASE ne prétend pas se substituer à l’Église mais faire des propositions de réflexion qu’il est de notre responsabilité d’approfondir. Comme elle l’indique dans son rapport au n°872 : « Il reviendra à l’Église de France de déterminer comment elle entend se saisir de ces sujets, en faisant appel aux réflexions portées par les personnes victimes et les laïcs engagés, mais aussi par le monde de la recherche théologique », explique le P. Alain Thomasset, doyen de la faculté de théologie du Centre Sèvres.

C’est pourquoi, prenant au sérieux ces recommandations, le Centre Sèvres s’est uni aux deux autres institutions de recherche théologiques de Paris (Bernardins et Institut Catholique) pour proposer une série de quatre conférences afin de réfléchir à ces sujets, en peser les enjeux et faire des propositions.

1e conférence : « Les victimes au centre. Reconnaissance, pardon, réconciliation »

> Le 23 mars, la première conférence de ce cycle a eu lieu au Centre Sèvres. Elle portait sur le thème « Les victimes au centre. Reconnaissance, pardon, réconciliation« .

Mettre les victimes au centre dans l’Église, c’est d’abord entendre leur souffrance et mettre en valeur leur savoir d’expérience, unique pour comprendre les abus et les combattre. Elles sont devenues témoins. C’est tenter de leur fournir des moyens pour s’exprimer et avancer dans un processus de guérison et de réconciliation. C’est reconnaître la responsabilité de l’Église dans les drames vécus, et engager les changements nécessaires.

La soirée a éclairé cette visée par trois approches : psychologique, philosophique et théologique. Comment amener à la parole ? Comment, pour les victimes, sortir de la culpabilité ? Que signifie d’entrer dans un processus de pardon et de réconciliation ?

Vous pouvez visionner le replay :

.

2e conférence : « Où est passé le peuple de Dieu. Ministères, pouvoir, participation »

> Le 5 avril, la deuxième conférence de ce cycle a eu lieu à l’Institut Catholique de Paris (ICP). Elle portait sur le thème « Où est passé le peuple de Dieu. Ministères, pouvoir, participation« . Vous pouvez visionner le replay :

.

3e conférence : « L’éthique sexuelle : une question sociale. Sexualité, relations, société« 

> le 9 mai, la troisième conférence a eu lieu au Collège des Bernardins, et portait sur le thème « l’éthique sexuelle : une question sociale. Sexualité, relations, société ». Vous pouvez visionner le replay :

.

4e conférence : « Panorama de la situation des abus dans l’Église dans le monde. Les actions entreprises pour y répondre »

> le 7 juin, la quatrième conférence a eu lieu à la Conférence des évêques de France,  sur « La situation des abus dans l’Eglise et dans le monde. Les actions entreprises pour y répondre » avec le Professeur Hans Zollner sj, membre de la Commission pontificale pour la protection des mineurs et directeur du Centre de protection de l’enfance. Vous pouvez visionner le replay :

.

« Ces conférences s’inscrivent dans la suite de ce qui a été proposé au Centre Sèvres depuis la sortie du rapport (mardi d’éthique publique, échanges avec les étudiants, conférences et cours divers…). Il est de notre responsabilité d’aider à approfondir la réflexion pour éviter que les abus perdurent dans l’Église », souligne le P. Alain Thomasset sj.

Pour aller plus loin

> En savoir + sur les recommandations de la Ciase

Lire d’autres articles sur le sujet