Un réfugié iranien a peint un portrait de saint Ignace pour le Centre Laennec Paris. Un beau témoignage pour les étudiants en médecine.

Le regard plein de douceur éclairant un visage quelque peu austère nous est familier. Toutefois, comment des jeunes hommes et femmes pourraient-ils aujourd’hui être interpelés par la figure de saint Ignace ? Un Ignace jeune, encore hésitant sur l’orientation qu’il va donner à sa vie est peut-être plus accessible aux étudiants. Cette représentation existe déjà dans la chambre de la conversion, à Loyola. Convalescent, Ignace a les yeux tournés vers le ciel alors qu’il vient de lire la vie des saints.

La jeunesse, le lit du malade, le discernement, la prière sont bien présents sur ce tableau du peintre Ali, Iranien, accueilli par le Service Jésuite des Réfugiés. Au fil des semaines, il peint le portrait de Saint Ignace comme un retraitant vit les Exercices Spirituels. Imprégné par la lecture du Récit, il n’a pas oublié de dessiner sur la toile une Vierge à l’Enfant ainsi que les étoiles qu’Ignace aimait contempler. Un de ses amis réfugiés a servi de modèle pour saint Ignace. La ressemblance physique avec la statue de la Santa Casa est frappante. La partie inférieure du corps d’Ignace, celle qui est blessée, est encore dans l’ombre ; le visage est déjà éclairé par la lumière qu’il fixe avec ferveur. Ombre et lumière expriment le discernement des esprits qu’est en train de vivre Ignace et la conversion qui s’opère en lui. En arrière, les draps froissés évoquent les nuits d’attente, de douleur et de doute. Devant lui, la lumière ouvre un avenir qu’Ignace accueille la main ouverte, l’autre serre la vie des saints sur son cœur.

Les étudiants en médecine sont un peu plus jeunes qu’Ignace au moment de sa conversion. Certains assument une foi militante. Pourtant beaucoup sont encore “en recherche”. Ils tâtonnent pour trouver le sens que prendra leur vie au service des personnes malades, hésitent sur l’orientation professionnelle qu’ils ont à suivre. Ce portait d’Ignace, sous les traits d’un réfugié, est quelque part un peu le leur… Tout comme l’appel à la sainteté qu’il leur adresse !

Père Olivier Paramelle sj, 
Directeur du Centre Laennec Paris

Depuis 150 ans, le Centre Laennec Paris accompagne des étudiants en médecine. 

La Compagnie de Jésus a toujours accompagné et formé les étudiants à leur futur métier au moyen d’institutions variées. Le Centre Laennec à Paris en est un exemple.

De la première à la sixième année de médecine, les étudiants bénéficient de la formation intellectuelle, humaine et spirituelle proposée au Centre Laennec, avec en plus un accompagnement personnel et une ouverture aux enjeux éthiques sociaux et spirituels du métier de médecin.

> En savoir + sur le Centre Laennec Paris

Découvrir le dossier sur saint Ignace de Loyola

Fondateur de la Compagnie de Jésus, il est fêté le 31 juillet. Il est l’auteur des Exercices spirituels, fruit de son désir d’aider les âmes pour “chercher et trouver Dieu en toute chose”. > Consulter le dossier

dossier Ignace de Loyola