Pour servir le nouvel élan du centre et accueillir dans les meilleures conditions les retraitants, le centre spirituel Penboc’h fait l’objet d’un ambitieux programme de rénovation.

Après la chapelle, restaurée en 2016 et 2017 grâce au soutien de 600 donateurs, les cinq bâtiments qui composent le centre seront entièrement rénovés. Ces bâtiments n’ont pas fait l’objet de travaux conséquents depuis 150 ans et la restauration du domaine s’est avérée indispensable pour offrir aux retraitants des espaces plus fonctionnels.

Le centre Penboc’h restera un lieu sobre et simple. Entièrement réhabilité, il sera plus fonctionnel et favorisera l’accueil de tous, afin d’accomplir au mieux sa mission : accompagner les hommes et les femmes sur leur chemin de vie et de foi dans les réalités d’aujourd’hui.

Les travaux de rénovation ont débuté en septembre 2018 et s’achèveront fin 2019.

Les enjeux de ces travaux

mettre aux normes les bâtiments avec, notamment, la mise à niveau du système de sécurité incendie de l’ensemble du site, la stabilité au feu des bâtiments ou encore l’accès à des pompiers à tout local en cas d’intervention.

– proposer des espaces plus fonctionnels et plus confortables : les différentes activités étaient éparpillées au sein des différents bâtiments, parfois sous-dimensionnés par rapport aux fonctions qu’ils devaient accueillir. Ce vaste chantier est l’occasion de réadapter le bâti aux usages en réaménageant la totalité des espaces intérieurs. Certains aménagements permettront de rendre les séjours plus confortables : les chambres seront chacune pourvue d’une salle de douche avec sanitaire, d’un nouveau mobilier et desservies par des ascenseurs à tous niveaux. Une isolation thermique et phonique accrue des espaces permettra des séjours d’autant plus paisibles pour les occupants

– proposer de nouveaux espaces en lien avec la vocation du centre  : une grande salle de conférences de 85 places, 6 salles de réunions, un accueil agrandi, trois salle de restauration de plus de ts au rez-de-jardin, ouverte sur l’extérieur et sur la mer, pouvant accueillir environ 80 personnes et des groupes de taille divers, 3 oratoires, un espace bibliothèque et salle de lecture confortable en rez-de-jardin, face à la mer.

– veiller à l’accessibilité des lieux aux personnes à mobilité réduite conformément aux orientations du centre spirituel de se tourner vers les plus fragiles. Six ?places de parking, quatre chambres adaptées aux personnes handicapées, 2 ascenseurs, une rampe extérieure d’accès, une boucle auditive dans la salle de conférence sont prévus.

Le centre spirituel Penboc’h se situe dans une zone protégée exceptionnelle, en bordure du Golfe du Morbihan. Pour respecter ce cadre unique, tous les bâtiments sont restaurés en respectant leur cachet architectural.

  • Les façades sont restaurées comme il y a une cent ans grâce à un piquetage des enduits anciens, une reprise de moellons partielle et un renforcement au coulis de chaux, avant application d’un nouvel enduit à la chaux, identique à celui de la chapelle
  • Toutes les menuiseries extérieures sont remplacées par des fenêtres en chêne peint en vert amande, ou en rouge pourpre.
  • La plupart des charpentes sont refaites à neuf en chêne massif à assemblages traditionnels
  • La couverture de l’ensemble des bâtiments sera réalisée en ardoise naturelle neuve avec la technique de pose au crochet
  • Les lucarnes en pierre de taille du bâtiment d’habitation sont restaurées à l’identique, et seront recréées en symétrie sur le versant côté jardin
  • La pierre de taille et le granit utilisés en complément pour les lucarnes et certains parements de façade restaurés proviennent de carrières locales et sont mis en œuvre de façon traditionnelle

« Le contexte patrimonial, c’est le golfe du Morbihan qui est occupé depuis la préhistoire ; un site qui a été choisi par les jésuites il y a une centaine d’années pour construire un bâtiment devenu un centre spirituel avec une chapelle. Aujourd’hui les travaux commencent pour remettre aux normes, redonner toutes les dispositions nécessaires pour que le site puisse continuer à vivre encore au moins une centaine d’années. On travaille à chaque fois dans le respect de l’édifice. Nous sommes sur des maçonneries de moellons parfois ourdées à la terre ou à la chaux. Nous gardons exactement les mêmes techniques. On ne vient pas dénaturer les bâtiments. Pour cela, on retrouve les techniques qui ont été employées il y a une centaine d’années »

Johann Touchard, architecte du patrimoine en charge du projet

Ce chantier est aussi particulièrement inscrit dans une logique de développement durable.

Une isolation thermique performante des murs et des toitures, le double-vitrage sur toutes les fenêtres, le remplacement à neuf de la chaufferie et des réseaux limiteront les consommations énergétiques. Un système de récupération des eaux de pluie sera mis en place. Et si quelques arbres devront être abattus, d’autres seront naturellement plantés.

La Compagnie de Jésus a poussé cette démarche responsable en étudiant l’impact de ses travaux sur l’environnement (provenance des matériaux, pérennité, méthodologie de mise en œuvre, gestion des déchets, etc.) et la façon de réduire les émissions de gaz à effet de serre qu’ils engendrent, avant de compenser le total de de Co2 émis restant en participant à un projet de reforestation. La réhabilitation du site de Penboc’h se voudra alors exemplaire au travers d’un chantier à bilan carbone zéro.

> Faites un don en ligne via la Fondation du Patrimoine ou envoyez votre don par courrier en téléchargeant le bon de soutien.

> Découvrir les nouvelles orientations du centre spirituel Penboc’h

> En savoir + sur l’histoire de Penboc’h