Le Père général rappelle que la Compagnie de Jésus “a reçu de Dieu le charisme du discernement, tous ensemble et chacun pour lui-même”. Ce mois-ci, nous prierons donc à partir du document final du Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, et particulièrement avec un passage du chapitre 4 : L’art de discerner. 

“Tout au long de l’histoire de l’Église, les diverses spiritualités ont affronté le thème du discernement, avec des accents différents, notamment en fonction de la diversité des sensibilités charismatiques et des époques historiques. Durant le Synode, nous avons reconnu plusieurs éléments communs qui n’éliminent pas la diversité des langages : la présence de Dieu dans la vie et dans l’histoire de chaque personne ; la possibilité de reconnaître son action ; le rôle de la prière, de la vie sacramentelle et de l’ascèse ; la confrontation permanente avec les exigences de la Parole de Dieu ; la liberté par rapport à des certitudes acquises ; la vérification constante avec la vie quotidienne ; l’importance d’un accompagnement adéquat.

Source : extrait du document final du Synode sur les jeunes, la foi et le discernement des vocations

La présence de Dieu dans la vie et dans l’histoire de chaque personne :

Seigneur, encourage et bénis les jésuites engagés auprès des établissements scolaires ainsi que celles et ceux qui travaillent à leurs côté. Par leur présence, ils aident les enfants et les jeunes à aimer Dieu et le chercher en toutes choses. Nous te rendons grâce aussi pour nos compagnons plus âgés. Par leurs parcours à ta suite, ils sont pour nous autant d’appels à te servir davantage.

La possibilité de reconnaître l’action de Dieu :

Seigneur, encourage et bénis les jésuites engagés dans l’apostolat de la jeunesse : le Réseau Magis en France, le Réseau Jeunesse en Belgique, le Mouvement Eucharistique des Jeunes, le scoutisme, la Communion de la Viale, la Maison Magis et tous les mouvements d’Église. Que l’enseignement de la relecture de vie et sa pratique permette à de nombreux jeunes de découvrir ta présence au cœur de leurs vies.

Le rôle de la prière, de la vie sacramentelle et de l’ascèse :

Seigneur, encourage et bénis les jésuites engagés dans nos églises et les paroisses qui nous sont confiées, notamment dans le service de la Parole et de la réconciliation. Donne leur la créativité nécessaire pour permettent à de nombreuses personnes de se nourrir de ta parole et de ton eucharistie.

La confrontation permanente avec les exigences de la Parole de Dieu :

Seigneur, encourage et bénis les jésuites engagés dans l’enseignement et la recherche. Que leur travail exigeant pour comprendre le monde, trouver le mot juste pour parler de Dieu ou approfondir la lecture des Écritures, aide à fortifier l’homme intérieur. (Ep 3,16)

La liberté par rapport à des certitudes acquises :

Seigneur, encourage et bénis les jésuites engagés dans le combat pour la justice : qu’ils nous aident à croire qu’un autre monde est possible, tant par l’engagement au quotidien auprès des délaissés de ce temps, qu’en trouvant des clés pour mieux comprendre notre monde.

La vérification constante avec la vie quotidienne :

Seigneur, encourage les jésuites et leurs proches à une conversion personnelle, notamment vers une plus grande simplicité de vie. Qu’elle nous aide à mieux discerner les signes des temps, comme l’appel à la transition écologique, au cœur de la réalité que nous vivons.

L’importance d’un accompagnement adéquat :

Seigneur, encourage et bénis les jésuites engagés dans les centres spirituels. Nous te confions aussi toutes celles et tous ceux qui pratiquent l’accompagnement spirituel, notamment dans des situations de choix de vie. Qu’ils deviennent toujours davantage des révélateurs de ton amour.

Qu’ainsi, le corps de notre Province soit toujours davantage appelant auprès de jeunes au cœur large et généreux pour servir le Christ à la manière d’Ignace de Loyola, François-Xavier et Pierre Favre.

P. Grégoire Le Bel sj,
Responsable du service jésuite des vocations

> En savoir + sur la vocation jésuite