q Prier pour la dignité des femmes est celle de tous : l'intention de prière du pape pour avril 2024 - Jésuites

Prier pour la dignité des femmes est celle de tous : l’intention de prière du pape pour avril 2024

En ce mois de d’avril, prions pour que la dignité et la richesse des femmes soient reconnues dans toutes les cultures et que cessent les discriminations dont elles sont victimes dans différentes parties du monde.

xxx

Prions avec le pape

« Dans de nombreuses régions du monde, les femmes sont traitées comme si elles étaient le premier déchet.

Dans certains pays, les femmes n’ont pas accès aux subventions pour créer une entreprise ou aller à l’école. Il existe même des lois qui les obligent à s’habiller d’une certaine manière. Et les mutilations génitales sont encore pratiquées dans de nombreux pays.

Ne privons pas les femmes de leur voix ! Ne refusons pas à toutes ces femmes victimes d’abus de s’exprimer ! Elles sont exploitées, elles sont marginalisées.

En paroles, nous sommes tous d’accord pour dire que les hommes et les femmes ont la même dignité en tant que personnes. Mais en actes, il n’en est pas ainsi.

Les gouvernements doivent s’engager à éliminer les lois discriminatoires partout et à veiller à ce que les droits humains des femmes soient garantis.

Respectons les femmes ! Respectons-les dans leur dignité, dans leurs droits fondamentaux ! Si nous ne le faisons pas, notre société n’avancera pas.

Prions pour que la dignité et la richesse des femmes soient reconnues dans toutes les cultures et que cessent les discriminations dont elles sont victimes dans diverses parties du monde. »

L’édito de Claire Jeanpierre, du Réseau Mondial de Prière du Pape France

Comment ne pas s’émerveiller devant la contribution des femmes dans la vie de la société, en politique et dans les entreprises, dans tant de domaines si divers, mais aussi dans le lieu privilégié de la famille, ou encore au sein de l’Église. Partout les femmes sont une ressource agissante.
Elles sont force de conversion, source de changement, mettant leurs forces, leur courage, leur créativité et leur capacité d’aimer, de donner vie, au service du bien commun.

Cependant, on ne peut sous-estimer toutes les injustices qu’elles supportent du simple fait qu’elles sont « femmes ». Dans bien des pays elles sont encore comptées pour rien, discriminées, voir utilisées à des fins injustes et honteuses. Parfois, les chemins de libération qu’elles avaient réussi à emprunter à grande peine sont remis en question et leur place dans la société se trouve à nouveau fragilisée. Même dans les pays où leurs droits sont protégés, il y a encore de nombreuses situations douloureuses où les femmes rencontrent des difficultés.

> Lire la suite de l’édito

Aller en haut