Le 20 mai 2021, une année ignatienne s’ouvrira à l’occasion du 500e anniversaire de la blessure d’Ignace de Loyola à la bataille de Pampelune. Pour se préparer à « Voir toutes choses nouvelles en Christ », nous vous proposons chaque mois un extrait des Exercices Spirituels, accompagné d’un témoignage, qui vous permettra de suivre le chemin proposé par Ignace pour nous montrer la voie vers Dieu et nous ouvrir à un engagement dans le monde.

En ce mois de mars, découvrons la seconde partie du « Principe et fondement » qui se trouve au début des Exercices Spirituels : « Il faut nous rendre indifférents à toutes les choses créées ».

podcast jesuite exercices spirituels

La boussole des Exercices Spirituels

Portrait Saint Ignace« Il faut nous rendre indifférents à toutes les choses créées (…) de telle manière que nous ne voulions pas, quant à nous, santé plus que maladie, richesse plus que pauvreté, honneur plus que déshonneur, vie longue plus que vie courte, et ainsi de tout le reste ; mais que nous désirions et choisissions uniquement ce qui nous conduit davantage à la fin pour laquelle nous sommes créés. »

Exercices Spirituels n°23

« Il faut nous rendre indifférents à toutes les choses créées » – le témoignage du P. Stéphane Nicaise sj

Bonjour père Stéphane, pouvez-vous nous lire cette seconde partie du « Principe et Fondement », qui se trouve aux débuts des Exercices Spirituels, puis nous l’expliciter ?

« Pourquoi je vis, pourquoi je meurs… C’est une interpellation sur le sens de l’existence. Pourquoi sommes-nous là ? ça renvoie à la manière dont chacun peut relire sa vie. »

« Vie longue », « Vie courte », le sens des mots choisis par saint Ignace est très fort. Pouvez-vous nous partager votre expérience personnelle liée à ce texte ?

« Santé ou maladie, vie longue ou vie courte, la vérité de mon existence ne dépend pas de ça. »

Père Stéphane, que diriez-vous à une personne qui souhaiterait vivre les Exercices Spirituels ?

« Il n’y a pas une manière de vivre les Exercices ; chacun les vit à partir de ce qu’il est. Le chemin est la relecture et le discernement. Je n’ai rien fait tant que ne s’engage pas en moi ce combat : Seigneur, je ne te lâcherai pas tant que tu ne me donneras pas de connaître qui tu es vraiment pour moi. Et qui suis-je à tes yeux ? Qui suis-je pour être l’objet de ton amour ? Chaque personne doit manifester sa volonté et sa liberté. »

chapelle jesuite Mafate ile de la reunion

Chapelle desservie par le P. Stéphane dans le cirque de Mafate

Portrait du P. Stéphane Nicaise sj

Le P. Stéphane Nicaise sj a réalisé cet entretien à 850 m d’altitude, depuis l’ermitage de Mafate, situé sur l’île de la Réunion, dans l’océan Indien. En effet, le P. Stéphane fait partie de la communauté jésuite de Saint-Denis, à la Réunion, où il est notamment responsable du centre Saint-Ignace et où il assure l’accueil à la chapelle. La musique présente dans l’audio s’intitule « ILET A MALHEUR ET A LA JOIE ». Elle a été composée par Jadé Bonne, un ami du P. Stéphane, à partir de la lecture d’un texte dans lequel le P. Stéphane témoigne du cancer qu’il a eu. Le P. Stéphane Nicaise sj a réalisé cet entretien à 850 m d’altitude, depuis l’ermitage de Mafate, situé sur l’île de la Réunion, dans l’océan Indien. En effet, le P. Stéphane fait partie de la communauté jésuite de Saint-Denis, à la Réunion, où il est engagé dans l’action sociale.

La musique présente dans l’audio s’intitule « ILET A MALHEUR ET A LA JOIE ». Elle a été composée par Jadé Bonne, un ami du P. Stéphane, à partir de la lecture d’un texte dans lequel le P. Stéphane témoigne du cancer qu’il a eu.

Pour aller plus loin

Découvrir d’autres extraits des Exercices Spirituels