Bientôt la rentrée pour des milliers d’élèves ! À Bruxelles, le nouvel établissement d’enseignement secondaire général Matteo Ricci ouvre ses portes le 2 septembre prochain. L’école fait partie du réseau des établissements scolaires jésuites de Belgique francophone. Elle accueillera, dès cette rentrée, plus de 250 élèves, avec une capacité à terme de 820 places. Les inscriptions restent ouvertes !  

Situé à Anderlecht, à 400 mètres de la gare du Midi, le collège Matteo Ricci accueille, dès cette rentrée, 250 élèves dans les trois premières années secondaires (ndlr : en Belgique, le terme collège recouvre à la fois la notion de collège et de lycée). « Ainsi, sept classes de 1e année (soit la 6e en France) – incluant une classe de 1e différenciée -, trois de 3e année (4e en France), mais aussi une classe de 2e année (5e en France) accueilleront les nouveaux inscrits », précise Mme Arlette Dister-Jacquemotte, Coordinatrice des collèges jésuites de Belgique francophone et Déléguée pour l’éducation du Père Provincial des jésuites, le P. François Boëdec.

L’établissement aura, à terme, une capacité de 820 élèves. « Avec toute l’équipe, composée d’un corps professoral de vingt-deux enseignants, d’une équipe administrative et technique de cinq personnes, je me réjouis d’accueillir élèves et parents pour cette première rentrée », annonce Mme Anne L’Olivier, Directrice du collège Matteo Ricci, après huit années passées à la direction de Notre-Dame de la Sagesse.

L’école, affiliée au Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique (SeGEC), fait partie du réseau des établissements scolaires jésuites de Belgique francophone. Ce nouvel établissement vise à offrir une éducation de qualité, fidèle à la tradition de la pédagogie jésuite, aux jeunes des quartiers environnants ou plus lointains (grâce à une bonne accessibilité train-métro-tram), notamment ceux du croissant multiculturel de Bruxelles.

Projet pédagogique et projet d’établissement

L’objectif de cette école est, non seulement de répondre à la tension démographique bruxelloise avec la création d’un nouvel établissement secondaire mais aussi de faire vivre positivement aux jeunes une expérience d’apprentissage et d’éducation dans un cadre de mixité sociale.

L’axe sociétal et interculturel est en effet primordial dans le projet d’établissement, comme en témoigne le choix du nom Matteo Ricci. Outre les axes pédagogique et éducatif, le projet prévoit aussi un axe citoyen et d’ouverture au monde en visant un engagement profond pour un monde plus juste et écoresponsable. « Enfin, l’axe spirituel fait le lien entre les autres axes. Notre démarche spirituelle se fonde sur quatre manières de faire : relire, célébrer, vivre la joie et accepter les différences », indique Mme Dister.

La spécificité du collège Matteo Ricci est de proposer un soutien et un accompagnement personnalisé et innovant à tous les élèves. Une large palette de techniques de soutien, l’organisation d’un premier degré différencié, l’enseignement dans des classes décloisonnées, la pratique du P90 (deux cours de 45 minutes s’enchaînant immédiatement), une approche interdisciplinaire des matières, une attention particulière aux intelligences multiples et aux élèves à besoins spécifiques en sont quelques illustrations.

Le collège développe l’apprentissage des langues, notamment à travers l’immersion linguistique. Il articule sa pédagogie autour d’un centre de savoirs, véritable centre névralgique de l’école, permettant les apprentissages les plus innovants pour préparer ses élèves aux défis portés par la révolution numérique et par une société où apprendre ne se fait plus comme avant.

Les équipes au service de l’établissement

« Ce projet de collège est porté par des personnes engagées dans la vie associative bruxelloise, par des anciens élèves des jésuites et par la Compagnie de Jésus, en dialogue avec l’archevêché de Malines-Bruxelles », indique Alain Deneef, Président du Pouvoir organisateur (asbl ‘Collège Matteo Ricci). « Outre le Pouvoir organisateur, composé de huit personnes, nous bénéficions de l’aide précieuse d’experts et de la présence, sur le terrain, de deux jésuites disposant d’une belle expérience auprès des jeunes en milieu scolaire ».

Le site

Situé sur le site de l’ancien athénée Maïmonide, le collège Matteo Ricci dispose d’une infrastructure composée de 5 grands bâtiments. Il comprend, entre autres, une salle de sports de grande dimension et une salle de spectacle.

D’importants travaux de rénovation des classes ont été menés cet été pour accueillir les élèves dans les meilleures conditions. De nouveaux espaces ont été aménagés : centre de savoir, lieu de recueillement, laboratoires et nombreux locaux polyvalents. Les 15 classes ont été entièrement rafraîchies et le mobilier renouvelé. Le collège est facilement accessible en train (gare du Midi), métro (lignes 2 et 6) et tram (lignes 3, 4, 32, 51 et 82).

Le réseau des établissements jésuites en Belgique francophone

En Belgique francophone, la Coordination des écoles jésuites réunit neuf Pouvoirs Organisateurs (PO) qui regroupent dix écoles secondaires et dix écoles fondamentales, primaires et maternelles, scolarisant 13 500 élèves. La Province jésuite d’Europe Occidentale francophone compte 25 établissements. Le réseau mondial d’enseignement secondaire jésuite comprend 813 écoles (741 000 élèves), dont 162 en Europe (165 000 élèves). En savoir plus.

La pédagogie jésuite

 La Coordination veille à ouvrir les élèves et les communautés éducatives aux dimensions de la pédagogie jésuite. Celle-ci, mise en œuvre dans l’ensemble des établissements de la Compagnie de Jésus, s’articule autour de cinq points clés :
– une attention à chaque élève avec un accompagnement personnalisé,
– la responsabilisation des élèves par l’émulation et le soutien mutuel,
– un regard bienveillant sur le monde,
– un engagement pour la justice sociale,
– le développement de la vie intérieure et de la spiritualité.

Matteo Ricci, un jésuite aux dimensions du monde

Le collège porte le nom de Matteo Ricci, jésuite italien du 16e siècle, premier religieux catholique à être entré à la cour de l’empereur de Chine, considéré comme un apôtre de l’inculturation (l’ouverture à la culture de l’autre). Il mettra particulièrement l’accent sur la dimension interculturelle et la mixité sociale qui seront au cœur de son projet. Les jésuites et leurs partenaires qui animent ces collèges ont développé un savoir-faire qui porte un message d’accueil dans le dialogue avec toutes les convictions qui sont présentes dans ces écoles.

Inscriptions encore ouvertes

Il est toujours possible de s’inscrire en 1e, 2e et 3e années du secondaire général.

Plus d’infos : www.collegematteoricci.be/inscriptions.

Photo : L’équipe des enseignants du collège Matteo Ricci et la directrice, Anne L’Olivier (en jaune).

En savoir + sur le collège Matteo Ricci

> Sur le site web du collège

> Sur le site web des jésuites d’EOF (dossier spécial enseignement jésuite et collège Matteo Ricci)

> Communiqué de presse du 26 août 2019