En juillet, le Service jésuite des vocations propose de prier pour les jeunes, avec l’une des préférences apostoliques universelles de la Compagnie de Jésus, promulguée en février dernier, par le Père Général Arturo Sosa : “Cheminer avec les jeunes pour les accompagner dans la création d’un avenir plein d’espoir.”

Cette prière pour les vocations a été réalisée en prenant appui sur l’exhortation apostolique post-synodale Christus Vivit du pape François :

“Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant !”

“Il est en toi, il est avec toi et jamais ne t’abandonne. Tu as beau t’éloigner, le Ressuscité est là, t’appelant et t’attendant pour recommencer. Quand tu te sens vieilli par la tristesse, les rancœurs, les peurs, les doutes ou les échecs, il sera toujours là pour te redonner force et espérance.”

Jésus toujours jeune

§ 31. « […] Jésus ne vous éclaire pas de loin ou du dehors, mais dans votre jeunesse même qu’il partage avec vous. Il est très important de contempler le Jésus jeune que nous montrent les Évangiles, car il a été vraiment l’un de vous, et en lui on peut reconnaître beaucoup de caractéristiques des cœurs jeunes. »

Seigneur, Tu es celui qui a su par excellence recevoir et vivre ton temps présent comme un cadeau venu du Père, un lieu de rencontre avec Lui. Le regard de bienveillance et d’émerveillement que Tu poses sur le monde et ses habitants exprime une éternelle jeunesse qui peut habiter aussi nos cœurs. Donne-nous d’être associés à l’œuvre créatrice de ton Esprit Saint dans ce même esprit de jeunesse, et ce quel que soit notre âge.

Pour les jeunes en souffrance

§ 91. « Comment ne pas se rappeler ces nombreux jeunes touchés par les migrations ? »

§ 92. « […] Il faut signaler la vulnérabilité particulière des migrants non accompagnés et la situation de ceux qui sont contraints de passer de nombreuses années dans des camps de réfugiés ou qui restent longtemps bloqués dans les pays de transit, sans pouvoir poursuivre le cours de leurs études, ni exprimer leurs talents. »

Seigneur, prends pitié des jeunes devant qui l’avenir et le monde semblent se fermer, à qui des droits fondamentaux sont refusés, leurs rêves brisés, leur innocence bafouée. Fais que nous ne soyons pas sourds à leurs cris et que nous puissions leur tendre une main secourable. Donne-nous en particulier de recevoir comme une promesse de vie les jeunes contraints à la migration. Que nous soyons sensibles à leur histoire, à leurs besoins immédiats et plus encore à leur devenir. Qu’ils soient pour nous le vivant rappel de notre fraternité commune.

Pour nos institutions

§ 218. « […] au sein de nos institutions, nous avons besoin d’offrir aux jeunes leurs propres lieux, qu’ils puissent aménager à leur goût, et où ils puissent entrer et sortir librement, des lieux qui les accueillent et où ils puissent se rendre spontanément et avec confiance à la rencontre d’autres jeunes, tant dans les moments de souffrance ou de lassitude, que dans les moments où ils désirent célébrer leurs joies. »

jeunes magisSeigneur donne nous d’être attentifs aux lieux que nous habitons par nos missions, comme aux jeunes que nous y croisons. Comme Toi qui a posé le regard sur la femme à la piécette et les petits enfants comptés pour rien à ton époque, que nous sachions lire les cœurs et le sens profond des actions. Ainsi, Seigneur, que nos établissements scolaires et nos aumôneries soient de lieux où les jeunes qui nous sont confiés font l’expérience de ton amour miséricordieux, et sont introduits au service de leurs frères et sœurs en humanité.

Pour les vocations

§ 257. « Pour accomplir sa propre vocation, il est nécessaire de développer, de faire pousser et grandir tout ce que l’on est. Il ne s’agit pas de s’inventer, de se créer spontanément à partir de rien, mais de se découvrir soi-même à la lumière de Dieu et de faire fleurir son propre être. »

Seigneur, fais-nous croire à la réalité de notre propre appel sans cesse renouvelé. Aide-nous à nous rendre attentifs et accueillants aux appels habitant les cœurs des jeunes rencontrés sur nos chemins. Nous te demandons de nous guider vers l’attitude juste et encourageante qui favorise leur épanouissement et l’acceptation d’eux-mêmes, de sorte qu’ils s’offrent généreusement à ton Amour divin.