Vous connaissez certainement le 6ème continent : cette grande plaque de déchets du Pacifique qui s’étend sur plus de 3 millions de km². Saviez-vous que le plastique représente plus de 80% des déchets marins ?

Et que, chaque année, l’Union européenne déverse dans les océans plusieurs centaines de milliers de tonnes de déchets plastiques – qui, pour partie, se transforment en micro-plastiques ? Certes, cette réalité nécessite des mesures au niveau législatif. Bonne nouvelle : les instances européennes sont récemment (fin 2018) parvenues à un accord sur une nouvelle Directive relative au plastique à usage unique. L’interdiction de ces objets (coton-tige, couverts et assiettes en plastique, pailles, …) réclame de notre part des changements d’habitudes. Et pas seulement cette interdiction concrète, mais aussi la prise en compte de l’impact écologique majeur (notamment en termes d’émissions de CO2) de la production et de la mise au rebut de déchets en plastique – et même de son recyclage, qui, du reste, est loin d’être complet.

Quelques gestes simples

  • J’analyse ma poubelle et tous les plastiques jetés, et je vois comment en réduire le nombre.
  • L’eau en bouteille, c’est fini. Je bois l’eau du robinet – à table j’utilise une carafe et j’emporte une gourde lors de mes déplacements.
  • Le dimanche soir, par exemple, je prends « 5 minutes pour la création» : je remets un sac réutilisable, si possible en tissu, dans la poche de ma veste (cela me permet de refuser le sac en plastique du magasin) ; je planifie ce dont j’ai besoin pour préparer mes pique-niques de la semaine (j’évite ainsi d’acheter un sandwich emballé dans du plastique).
  • J’utilise un savon solide plutôt qu’un gel douche (voir également une fiche à venir sur les produits cosmétiques et ménagers).
  • Pour les repas conviviaux (verres de l’amitié, repas de fin de sessions, groupes d’étudiants, etc.), je pousse à utiliser de la vraie vaisselle, et à faire du moment de la « plonge » une occasion de prolonger la convivialité.
  • S’il me reste des déchets en plastique, je les trie.

Le coup de pouce du Pape François

“L’éducation à la responsabilité environnementale peut encourager divers comportements qui ont une incidence directe et importante sur la préservation de l’environnement tels que : éviter l’usage de matière plastique et de papier, réduire la consommation d’eau, trier les déchets […]. Tout cela fait partie d’une créativité généreuse et digne, qui révèle le meilleur de l’être humain. Le fait de réutiliser quelque chose au lieu de le jeter rapidement, parce qu’on est animé par de profondes motivations, peut être un acte d’amour exprimant notre dignité”. Laudato si’ 211.

> Télécharger la Fiche Ecojesuit n°18 – Limiter l’usage du plastique

Pour aller plus loin

D’autres idées pour éviter le plastique

– Une vidéo sur l’histoire de la cuillère en plastique (1min55).

– Une interview sur le Zéro Déchet, de la websérie Clameurs (« L’éclairage ») (8min).

– Une histoire de recyclage, de la websérie Clameurs (« Volets ouverts ») (8min).

– Une communication de la Commission européenne : “Une stratégie européenne sur les matières plastiques dans une économie circulaire”

– Une page pour mieux connaître les différents plastiques

> Consulter les autres Fiches Ecojesuit