Le P. Bernard Bougon sj travaille dans le monde de l’entreprise depuis 1992. De 2007 à 2013, il est aumônier national du Mouvement Chrétien des Cadres et dirigeants (MCC). Il est actuellement membre du département d’Éthique publique du Centre Sèvres et représente le Provincial dans des instances de gouvernance de l’Icam.

En 1992, le Provincial lui confie comme nouvelle mission “L’entreprise et l’économie, en cherchant à être du côté des praticiens et des acteurs de l’économie et de l’entreprise”. C’est un saut dans l’inconnu, après dix années au service des étudiants en médecine et des professionnels de la santé dans les Centres Laennec.

Conseiller avec les Exercices spirituels

décision entrepriseAprès plus de deux ans d’expériences diverses, grâce au carnet d’adresses d’un compagnon jésuite, il est appelé à s’associer dans un cabinet de conseil en stratégie d’entreprise. Parallèlement, il enseigne l’éthique du management dans des Écoles de Commerce et d’Ingénieurs (dont l’Icam). Pour exercer ces missions, il ne cesse de se référer à la pratique des Exercices spirituels, pendant une quinzaine d’années. Début 1993, tout nouveau dans cette carrière, il est sollicité par un ancien séminariste pour l’aider à mettre en forme son CV. Après lui, régulièrement, d’autres ont suivi. Puis, du soutien à la rédaction de CV, il est passé à l’aide à l’orientation ou à la réorientation professionnelle.

Des missions novatrices

Avec son cabinet de conseil, il a mené avec son équipe des missions à la fois exigeantes et novatrices : ils ont encouragé la création d’entreprises et cherché à faire réfléchir des dirigeants sur les systèmes de valeurs et les principes de management qui animaient leurs décisions. Ils ont aussi contribué à l’adaptation des rites funéraires en travaillant avec des entreprises de ce secteur sur la qualité de leurs services et l’accompagnement des familles au moment des crémations. Par la suite, le P. Bernard Bougon a été conduit à soutenir le projet du Service Catholique des Funérailles (SCF) depuis son origine.

Une rencontre fructueuse

entreprise travaille défenseFin 1999, la rencontre de Laurent Falque, Docteur en sciences de gestion et professeur en École de commerce, a donné à son engagement une nouvelle dimension. Laurent avait la conviction que l’approche ignatienne du choix, de la décision et du discernement cher à Ignace de Loyola serait aussi pertinente pour les décideurs en entreprises. Ensemble, ils ont développé une pratique d’accompagnement de leurs choix pour les responsables d’organisations.

Pratique de l’accompagnement

Choisir avant de décider est une première exigence du discernement. Choisir, c’est reconnaître où va notre préférence profonde, une fois écartés quelques-uns de ces « attracteurs » – Ignace parle « d’attachements désordonnés » – qui gauchissent nos meilleures intentions. Il faut souvent du temps. Là se joue la liberté de chacun.

“Dans les Exercices spirituels, saint Ignace nous appelle à choisir et à désirer ce qui nous conduit davantage vers notre fin. L’élection est à ce prix. Pouvons-nous pour autant inviter de but en blanc toutes les personnes qui sollicitent notre accompagnement à désirer imiter le Christ ? Il nous semble que non. En revanche, nos interlocuteurs sont sensibles à la notion de finalité, entendue comme l’horizon de leur désir de contribuer à l’intérêt général, voire au bien commun. Finalité personnelle que chacun peut découvrir dans ce qu’il met en œuvre avec aisance, dans son dynamisme qui spontanément se renouvelle à l’occasion de telle ou telle activité, etc.” P. Bernard Bougon sj

Aider à exprimer avec des mots une finalité personnelle ou bien la mission propre d’une organisation, telle est souvent leur tâche d’accompagnateur. Se référer à ces mots guidera plus sûrement les choix à faire, donnant une plus grande cohérence à l’action, individuelle ou collective. Dans cette pratique de l’accompagnement, ils ne cessent d’apprendre à être tour à tour, non seulement accompagnateur au premier sens de ce terme, mais aussi guide et conseiller. Ainsi, celui qui donne les Exercices spirituels guide le retraitant dans la mise en œuvre des contemplations et, attentif aux mouvements qui le traversent, le conseille à l’aide des règles du discernement des esprits. Voilà quelques points majeurs de ces accompagnements qu’ils assurent depuis une vingtaine d’années. Ils partageons cette pratique avec les membres de l’Institut de Discernement Professionnel, association créée à cet effet.

P. Bernard Bougon sj
Supérieur de la communauté de Lille – Montebello

> Source : revue Échos jésuites, été 2019. S’abonner gratuitement à la revue trimestrielle numérique et /ou papier

Pour approfondir

lart-de-choisir-avec-ignace-de-loyola-bougonLe P. Bernard Bougon sj est co-auteur avec Laurent Falque de Pratiques de la décision, développer ses capacités de discernement, aux éditions Dunod (3e édition) ; de Discerner pour décider, comment faire de bons choix en situation professionnelle, aux éditions Dunod ; et de L’art de la décision selon Ignace de Loyola, aux éditions Fidélité 2018.

L’Institut de Discernement Professionnel est une association qui réunit des décideurs, des consultants et des chercheurs, formés aux pratiques de décision à partir des travaux de Laurent Falque et de Bernard Bougon sj > www.discernement.org