Du 20 juillet au 24 août, le hameau de Pied-Barret en Ardèche accueille en continue des familles, des jeunes et des célibataires pour rénover le village, se détendre et se ressourcer spirituellement. Le P. Thierry Anne sj témoigne de sa joie à s’y rendre pour ses vacances.

Pied Barret est un hameau abandonné dans les années 1960, perché à 550 m d’altitude, à la rencontre des trois départements de l’Ardèche, de la Lozère et du Gard. Un groupe de jésuites et de laïcs l’ont aquis en 1985.

Au programme de la matinée, messe et chantier

Ce matin à 7h30, Grégoire, jeune participant, est venu rejoindre la messe quotidienne qui s’offre aux plus matinaux, avant le petit-déjeuner. Il avait évidemment participé à la messe d’ouverture du camp. Lors de la messe du 15 août dans l’église du village, il avait même tenu à servir à l’autel. Mais depuis son arrivée samedi dernier, l’oratoire de Pied-Barret – aménagé dans un ancien séchoir à châtaignes – l’intrigue. Ce matin, Grégoire se propose pour allumer les lumignons, demeure en silence, et fait l’expérience d’une messe dans un lieu si nouveau pour lui.

Pied barret 2A 9h, nous annonçons le thème spirituel du jour. Suite à la lecture effectuée par Sophie de l’épisode où Pierre marche sur les eaux, la vingtaine d’enfants en âge de parler m’aide à expliquer le sens de cette histoire aux 15 adultes présents. Avant de nous séparer pour la matinée, les pistes de réflexions sont données à tous. Chaque adulte cherchera un temps personnel au long de la journée ; les enfants s’adonneront toute la matinée à différentes œuvres artistiques et manuelles pour approfondir la figure de Simon Pierre.

10h45. Clémence et Bérénice passent de chantier en chantier, les bras chargés de petits gâteaux et boissons. Elles se sont éclipsées de leur atelier, sûres que les parents méritaient bien une petite pause sucrée.

Puis c’est l’heure du déjeuner tous ensemble sur de longues tables extérieures, avec une vue magnifique sur les montagnes forestières alentours.

Une après-midi de détente et de ressourcement

A 16h, nous sonnons le grand départ pour les « jeux d’eau ». Dans la vallée, nous retrouvons les retenues naturelles de la Borne ; idéal pour s’entraîner au plongeon, remonter la rivière en sautillant de rocher en rocher, parfois en les escaladant avec quelques adolescents aventureux, ou tout simplement barboter avec les plus petits près de la plage. Pendant ce temps, certains se retrouvent entre eux cinq dans un village typique du coin, alors que d’autres sont restées lire au hameau, libérées des soucis familiaux.

Pied barretAprès le dîner des enfants, à 20h15, les grands veillent au coucher de plus petits, puis s’organisent autour de jeux de société ou d’une projection de film.

Le dîner entre adultes a pris son temps, d’autant que plusieurs des plus petits sont venus nous faire entendre leur insomnie. Nous nous retrouvons en grand cercle sous les feuillages, en vue de partager un peu de nos méditations et relectures de vie que les pistes du matin nous proposaient.

Pour terminer la journée, avec Syméon nous faisons résonner l’attente que nous portons pour notre monde et les merveilles contemplées en ce jour.

Une respiration joyeuse et spirituelle

Je crois que ce journal d’une journée à Pied-Barret manifeste la couleur de ce que nous pouvons y vivre. Temps de respiration vacancière et spirituelle, joie de la rencontre entre jeunes familles, beauté et simplicité des vieilles pierres que nous relevons progressivement et sans hâte depuis 30 ans. Je retiens aussi les conversations informelles ou préparées, souvent profondes comme rarement, et les célébrations du Seigneur qui relèvent et donnent la vie en abondance.

Voici 20 ans, je découvrais en ce hameau des Cévennes le bonheur d’animer des camps chantier-prière pour étudiants et jeunes professionnels. Depuis deux années, il m’est donné la joie de connaître un échange en plus grande réciprocité. Cette semaine d’été compte désormais pour une partie de mes propres vacances.

P. Thierry Anne sj

“Ils nous révèlent la beauté de ce lieu !” : témoignages d’enfants 

Matthias 14 ans :

“Ce que j’ai aimé à Pied Barret c’est de découvrir plein de choses que je n’aurais pas appris dans la vie habituelle en faisant les travaux. J’ai appris toutes les étapes pour construire un conduit de cheminée.
Ce que j’attendais le plus avec la baignade c’était le temps des travaux.”

Camille 12 ans :

“Ce que j’ai aimé cette semaine c’est :
la rénovation, la reconstruction, la création dans un bon esprit : la solidarité la joie, l’entraide…l’isolement au plein cœur de la nature, la nuit sous la tente…
les balades sous le soleil, les baignades dans les cascades.”

Diane 10 ans :

“J’ai aimé me faire des amies, faire les travaux, aller à la baignade et aussi les balades.”

Baptiste 6 ans :

“J’ai aimé quand on est allé se baigner dans la rivière.
Dans les travaux j’ai aimé faire la dalle et fabriquer et peindre les bancs.
J’ai aussi aimé dormir sous la tente.”

Clémence 11 ans :

Les vacances à Pied Barret sont des expériences très intéressantes pour les familles nombreuses, car elles sont organisées pour tous les âges. Moi personnellement j’ai adoré car il y a des balades, des temps spirituels, des activités pour les enfants, du bricolage car on reconstruit le domaine… On peut choisir de dormir soit sous une tente, soit dans une chambre. Tout ça pour vous dire que c’était des vacances géniales et que je vous invite à y aller, ça vaut le coup ! Au revoir !

Pierre 8 ans :

Les vacances à pied Barret c’était trop bien. On s’est bien amusé avec nos nouveaux copains. On a même fait de la randonnée et vu des animaux comme des écureuils. Et plein de nature. J’ai adoré !

En pratique

> En savoir + sur le site internet de Pied-Barret

> “Baptisés, bâtisseurs d’un été” : article de Prier (juillet-août 2016)

> Voir le programme de cet été

> Découvrir le dossier sur les autres propositions d’été des jésuites et de la Famille ignatienne : pèlerinages et retraites, formations et sessions, temps de services et volontariat international, pour prier et se ressourcer.

Vivre un été fraternel et spirituel, ressourçant et dynamisant