Du 10 au 14 juillet, comme de nombreux pèlerins qui se mettent en route pendant l’été, un groupe constitué de 52 jésuites, collaborateurs, bénévoles et salariés de la Province jésuite d’Europe Occidentale Francophone, a cheminé sur les pas de saint Ignace et saint François Xavier, à Loyola et Javier en Espagne. Trois participants partagent leurs impressions.

Ignace de Loyola“Le Sanctuaire de Loyola, situé dans la ville d’Azpeitia au pays basque, abrite la maison de saint Ignace où, contraint à l’alitement après une blessure à Pampelune, il lit les deux seuls livres disponibles : la vie de Jésus et la vie des Saints. Il se convertit dans sa chambre, devenue chapelle. En ce lieu, Ignace choisit de suivre le Christ, renonçant à sa destinée qui lui promettait gloires chevaleresques et fastes d’une vie de cour.

Comme Ignace, être invités à se mettre sur un chemin de simplicité et d’humilité

Comme lui, nous sommes appelés à nous mettre sur ce chemin pour suivre un modèle d’amour, de compassion, de miséricorde, de simplicité et d’humilité. C’est ainsi que résonnent les préférences apostoliques universelles sur lesquelles nous échangerons plus tard en petits groupes. Aux côtés des jésuites, salariés ou bénévoles de la Province EOF, nous sommes invités à prendre part à ce voyage et à nous interroger sur nos manières d’agir au quotidien. Que puis-je faire aujourd’hui pour avancer sur ce chemin ? Comment puis-je m’élever toujours plus vers le Seigneur et répondre à Son appel ?

Nous gagnons un peu en altitude et arrivons à Javier, en Navarre, où s’élève fièrement le château familial de saint François Xavier. Ce site est le point de départ de sa mission d’évangélisation qui le mène d’abord vers les Indes, puis vers le Japon avant de s’arrêter aux portes de la Chine, à Sancian. C’est le début des missions catholiques qui se répandront ensuite à travers le monde.

Christ de Javier (À l’heure du départ, nous sommes invités à relire cette expérience fraîchement vécue. Certains repartent avec la figure du Christ souriant (ci-jointe en photo), qui repose dans la petite chapelle du château de Javier, d’autres avec les fruits des différents échanges, témoignages personnels et historiques, avec le souvenir des somptueux paysages découverts, ou encore avec la surprise d’avoir vécu des temps de prière et de contemplation aussi intenses. La musique aussi a joué un rôle important durant ces jours, et laissera sûrement une empreinte vivante en chacun de nous. Comme la guitare d’un participant, instrument de communion alternant avec subtilité les moments de grande joie, de louange, ou d’intériorité. Tous repartent avec le sourire et de nouvelles lunettes 3B (le Beau, le Bon, le Bien) !”

Paulina Tirvert,
Assistante pour l’économat provincial

Des cœurs passionnés, hier comme aujourd’hui

Loyola Javier“Risquerons-nous, d’être amis dans le Seigneur, Oserons nous…” Alors que nous passons par Hendaye, Biarritz, la chanson du Mouvement Eucharistique des Jeunes résonne comme un air de vacances. Lors de son accueil il y a quatre jours, le P.François Boëdec, Provincial, nous avait bien dit “Ce sont des vacances… mais pas totalement, une retraite… mais pas totalement, un séminaire… mais pas totalement…” Une chose est sûre : dans le train, les visages inconnus à l’aller sont devenus au retour familiers, détendus et rieurs.

Voici l’effet des quatre jours passés à nous rencontrer à l’invitation du Provincial, à Loyola puis à Javier, sur les pas de deux des fondateurs de la Compagnie de Jésus. Le cadre se prête à un vrai dépaysement. L’heure espagnole aide aussi. Chacun est ici participant d’une œuvre de la Compagnie dans Province d’Europe Occidentale Francophone, et chez tous le cœur déborde d’enthousiasme pour témoigner de la bonne nouvelle dans des cadres qui dépassent souvent la Compagnie.

Au fil des conversations, les cœurs passionnés se découvrent, l’un(e) partageant un projet éducatif innovant, une autre son goût pour animer des discernements en groupe à Bruxelles et au-delà. Un autre confie son engagement au service d’un parti politique dans une banlieue défavorisée de Paris. La présence des conjoints, venus souvent accompagner leur mari ou épouse, enrichit la diversité et donne une chaleur toute particulière.

Après une présentation-discussion de la Compagnie de Jésus aujourd’hui sous le prisme des quatre priorités apostoliques, nous quittons ce qui était devenu notre château en Espagne, et qui fut avant nous celui de François Xavier. Certains se diraient qu’il n’y avait pas là de quoi casser trois pattes à un canard. Ignace, sa jambe, et ses nombreux contretemps comparables à autant de boulets de canon, ne seraient pas du même avis. Nous non plus !”

P. Gilles Barbe sj,
Membre de l’équipe pastorale du Collège Saint-Michel et de l’équipe apostolique de l’église Saint-Jean Berchmans

Rencontrer la famille ignatienne

Loyola Javier“J’ai vécu, durant ces quelques jours à Loyola et Javier, une belle expérience spirituelle. Passer là où Ignace a grandi permet en effet de saisir mieux encore la spiritualité ignatienne et de découvrir combien elle est marquée par des éléments concrets de la vie d’Ignace. Comme directeur du MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes), cela a été aussi un cadeau de pouvoir rencontrer d’autres acteurs de la famille ignatienne, ainsi que l’équipe de la Province jésuite d’Europe Occidentale Francophone. A travers les temps de partage, les repas et tous les moments informels, j’ai été heureux de sentir et de goûter ce que l’on appelle “la famille ignatienne”, concept jusqu’à là un peu éloigné de mon quotidien.

Enfin, ces 4 jours ont été comme une retraite avec des temps d’oraison, les eucharisties célébrées ensemble, les partages en petit groupe. Tout cela permet de prendre une pause après une année pleine de projets et de repartir recentré sur le cœur de ma mission au service du MEJ.

Stanislas de Javel,
Directeur du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ)

Quelques conseils de lecture

  • François Sureau, Inigo : Portrait, Editions Gallimard (2010) > En savoir +
  • Martin Maier, Pedro Arrupe (1907-1991), Un supérieur général témoin et prophète, Lessius (2016) > En savoir +

Découvrir le dossier sur saint Ignace de Loyola

Fondateur de la Compagnie de Jésus, il est fêté le 31 juillet. Il est l’auteur des Exercices spirituels, fruit de son désir d’aider les âmes pour “chercher et trouver Dieu en toute chose”. > Consulter le dossier

dossier Ignace de Loyola