Ce livre publie les interventions qui ont été tenues lors du colloque qui s’est tenu en Belgique en 2014, lors de la commémoration des 200 ans du rétablissement de la Compagnie de Jésus.

Ce colloque s’est penché sur la manière dont a été vécue la suppression deThe Survival of the Jesuits in the Low Countries, 1773-1850 la Compagnie en Belgique et aux Pays-Bas : des formes de vie consacrée ont survécu et préparé le rétablissement de l’Ordre : 20 ans plus tard une Province indépendante de Belgique fut fondée ; et dès 1850 la Province des Pays-Bas s’en détachait.

Résumé de l’ouvrage

Comment les jésuites sont-ils réapparus après quarante ans de suppression ? En 1773, le pape Clément XIV supprima la Compagnie de Jésus. Pour les 823 jésuites vivant dans les Pays-Bas, cela signifiait la fin de leur vie religieuse institutionnelle. Dans les Pays-Bas autrichiens, les jésuites furent placés sous une surveillance stricte, mais en République néerlandaise, ils purent continuer leur travail missionnaire. C’est ce contraste régional et les possibilités de survie offertes à la Compagnie de Jésus qui font des Pays-Bas un cas exceptionnel et intéressant dans l’histoire des jésuites.

Tout comme en Russie blanche, les anciens et les nouveaux jésuites des Pays-Bas se sont préparés à la restauration de la Compagnie de Jésus, avec l’aide d’autres religieux, de prêtres et de bienfaiteurs laïcs. En 1814, huit jours avant la restauration de la Compagnie de Jésus par le Pape Pie VII, le noviciat près de Gand s’ouvrit avec onze candidats de tous les Pays-Bas Unis. A peine vingt ans plus tard, la Compagnie de Jésus aux Pays-Bas – qui comptait alors cent membres – formait une Province belge indépendante. Une Province néerlandaise distincte suivit en 1850. Il est évident que la reconstitution, avec de nouvelles églises et de nouveaux collèges, portait un lourd fardeau de survie : face à leurs anciens ennemis et aux légendes noires qu’ils faisaient revivre, les jésuites devaient retrouver leur véritable identité, qui avait été supprimée pendant quarante ans.

Contributeurs

Peter van Dael, SJ (Vrije Universiteit Amsterdam & Université Pontificale Grégorienne de Rome), Pierre Antoine Fabre (École des hautes études en sciences sociales Paris), Joep van Gennip (École de théologie catholique de Tilburg), Michel Hermans, SJ (Université de Namur), Marek Inglot, SJ (Université Pontificale Grégorienne de Rome), Frank Judo (avocat à Bruxelles), Leo Kenis (KU Leuven) Marc Lindeijer, SJ (Société Bollandiste de Bruxelles), Jo Luyten (KADOC-KU Leuven), Kristien Suenens (KADOC-KU Leuven), Vincent Verbrugge (historien)

Léo Kenis et Marc Lindeijerer sj, The Survival of the Jesuits in the Low Countries, 1773-1850, Leuven University Press, décembre 2019, 392 p.

> Commander l’ouvrage