Premiers vœux de trois novices jésuites

///Premiers vœux de trois novices jésuites

Premiers vœux de trois novices jésuites

Benoît, Pascal et Christian, trois novices jésuites (deux Français et un Belge néerlandophone), ont prononcé leur « premiers vœux » samedi 13 octobre, dans la chapelle de la Fondation Saint Jean de Dieu à Paris. Un lieu que les jésuites de la Province connaissent bien car ils ont l’habitude, depuis plusieurs années, de célébrer ces vœux à cet endroit.

A quoi correspondent ces « premiers vœux » dans la formation d’un jésuite ? A l’issue du noviciat, le jeune jésuite est envoyé au Centre Sèvres à Paris pour entamer sa formation philosophique et théologique. Peu après son arrivée, il prononce une première fois ses vœux d’obéissance, de pauvreté et de chasteté. En outre, il promet d’entrer dans la Compagnie de Jésus – ce qui sera effectivement le cas, le jour de ses derniers vœux, tout à la fin de sa formation.

Par ses premiers vœux, le novice, devient « scolastique », autrement dit « étudiant ». Le premier cycle d’études à Paris est la deuxième étape de l’intégration progressive à la Compagnie : certes fortement marqué par les études de philosophie et de théologie, ce temps de formation ne se réduit pas à celles-ci. Le scolastique entre dans une « expérience » dont les dimensions sont tout à la fois intellectuelle, apostolique, et religieuse. La spiritualité ignatienne, qui propose de trouver et chercher Dieu dans sa vie, lui permet d’avancer. Il découvre peu à peu qu’en choisissant de suivre le Christ, sa liberté grandit.

> Lire le témoignage de Pascal Calu : “Suivre le Christ dans la Compagnie de Jésus”

> En savoir + sur la formation d’un jésuite

2018-11-06T16:23:52+00:0019 octobre 2018|