Gonzague Lalanne-Berdouticq sera ordonné prêtre dans la Compagnie de Jésus le 23 novembre 2019. Retour sur son parcours de vie qui l’a mené à être envoyé pour “semer la Parole du Seigneur”. 

“Je suis né un 11 septembre 1981, en Moselle, troisième d’une fratrie de quatre. Mais au gré des mutations paternelles, j’ai connu les Alpes, la Région Parisienne, la Guyane Française ou encore le Morbihan. Pourtant, si m’est demandé d’où je viens, je réponds sans hésiter « de Saône-et-Loire », où mes parents ont grandi. Cette terre, aux racines chrétiennes anciennes mais desséchées, a peut-être participé à l’identité catholique très affirmée de ma famille. Ajoutez à cela une grand-mère vendéenne, et je comprends mieux pourquoi j’ai appris très tôt à ne pas avoir peur de dire quand je ne suis pas d’accord. Je crois que mes compagnons jésuites en font parfois l’expérience !

Un parcours d’ingénieur, de droit et de sciences politiques

Cinq années au Prytanée National Militaire m’ont appris l’amitié qui dure et qui ne s’encombre pas des préjugés sociaux ou religieux. Force de l’institution militaire ! C’est lors d’un stage de fin d’étude au Brésil que j’ai rencontré une foi qui n’était plus seulement un contenu doctrinal et pratique mais l’expérience d’une parole personnelle échangée dans une communauté chrétienne. Elle m’a remis en route et a réveillé un désir un peu fou qui avait surgi à l’adolescence : devenir missionnaire. Il faudra encore quelques années pour le concrétiser. En effet peu épanoui dans mes études d’ingénieur, j’ai fait un détour par le droit et les sciences politiques.

Communauté jésuite Raynouard (Paris 16)

Ces études m’ont permis de rencontrer la Compagnie de Jésus et de faire l’expérience de l’accompagnement spirituel jésuite qui a fait entrer le Christ dans ma vie par la méditation de l’Évangile et la relecture de vie. Pendant ces années un champ professionnel s’est également ouvert que j’aurais pu embrasser avec joie. Je pouvais désormais choisir entre deux bonnes solutions, comme y invite saint Ignace dans tout discernement.

Envoyé auprès des jeunes étudiants

« Je suis venu pour que vous ayez la vie et que vous l’ayez en abondance », c’est sur ce verset d’Évangile au cours d’une retraite selon les Exercices spirituels de saint Ignace au Centre spirituel Manrèse à Clamart que j’ai choisi de consacrer ma vie au Seigneur.

Dix années de formations jésuites ont suivi au cours desquelles j’ai beaucoup reçu de mes formateurs et compagnons jésuites ; des SDF, véritables maîtres en Évangile ; des compagnons britanniques lors de deux années passées à Londres. Ils m’ont enseigné l’humour, la gentillesse et ce que peut signifier d’être en mission dans une terre où l’on est minoritaire.

Enfin je continue de recevoir beaucoup des étudiants auprès desquels la Compagnie de Jésus m’envoie : au Centre Laennec de Lyon, où le dévouement et la ténacité des étudiants en médecine a fait pendant deux années mon admiration ; et aujourd’hui auprès des prépas de Saint-Louis de Gonzague à Paris, avec lesquels il y a beaucoup de joie à cheminer et où il m’est donné si aisément de voir le Seigneur à l’œuvre. Dix années après, l’ordination est comme une fleur qui éclot et où, après avoir tant reçu, l’Église m’envoie semer la Parole du Seigneur et répandre son Pardon et son Corps qui vivifient.”

> Retrouvez le dossier spécial “ordinations”