La Congrégation pour l’éducation catholique a publié le 10 juin 2019 un document pour guider les familles et les éducateurs dans l’approche des transformations profondes qui marquent les relations entre garçons et filles. Le P. Bruno Saintôt sj, responsable du département éthique biomédicale du Centre Sèvres, livre son analyse dans La Croix.

homme femme genreLe texte de la Congrégation pour l’éducation catholique, intitulé “Il les créa homme et femme. Pour un chemin de dialogue sur la question du genre dans l’éducation“, témoigne d’une volonté de mieux comprendre la notion polémique de « genre » et d’entrer en dialogue. Structuré en trois parties – « écouter, raisonner et proposer » –, il veut répondre à l’appel de François à l’écoute, au discernement et à l’intégration.

De façon nouvelle dans l’Église catholique, le concept de genre apparaît d’abord positivement comme un outil d’analyse des rapports de domination et comme un soutien aux projets éducatifs qui cherchent à « lutter contre toute expression de discrimination injuste ». Le texte reconnaît ainsi des « subordinations injustes » et la légitimité des accusations de « masculinisme plus ou moins camouflé derrière des motivations religieuses ».

Le document reprend aussi une définition de la sexualité comme composante fondamentale de la personnalité, comme expression de la personne selon ses différentes dimensions physiques, psychiques et spirituelles. La sexualité n’est donc pas réduite à une fonction ou à un moyen procréatif. Les conséquences sont encore à développer. Enfin, il note avec pertinence la crise du pacte éducatif et demande que les éducateurs reçoivent « une formation appropriée sur le contenu des divers aspects de la question du genre ». Seule une formation sérieuse permet un discernement.

> Lire la suite de l’article sur le site de La Croix

> En savoir + sur le document de la Congrégation pour l’Éducation catholique sur le genre via Vatican News