La Famille ignatienne de Belgique francophone et du Grand-Duché du Luxembourg s’est réunie à Namur, samedi 23 novembre, pour une journée centrée sur l’entraide et les cultures collaboratives. Vincent Delcorps, l’un des participants, revient sur cette journée solidaire qui l’a “mis en route”. 

C’est une habitude, et c’est toujours une nouveauté. Ce samedi 23 novembre, pour la septième année consécutive, les ignatiens belges et luxembourgeois se sont retrouvés en famille. Très bien représentée : la Communauté de Vie Chrétienne (CVX), qui avait fait de l’événement sa journée nationale. Mais également bien présents les jésuites, le Centre Avec, le centre spirituel de La Pairelle, le monde des collèges… Au total, plus de 130 participants venus approfondir une thématique : l’entraide.

Dans un premier temps, plusieurs témoins se sont succédés au micro pour présenter quelques initiatives concrètes de solidarité – et quelques manières de faire communauté – : le béguinage de la Viale Europe (Bruxelles), les marches des jeunes pour le climat et les foyers de l’Arche. Ensuite, relecture, écoute et échange en petits groupes. On ne se connaît pas mais on se sent tout de suite à l’aise. Comme reliés par un même Esprit…

Autour d’un magnifique buffet, garni de la générosité de chacun, nous prenons le temps de faire connaissance ou de se retrouver. C’est dans cet esprit que ces journées ont initialement été lancées. Leur objectif : s’émerveiller de la diversité des engagements ignatiens et créer des liens. Après le café, quelques initiatives nouvelles sont présentées : Il est question du Forum Saint-Michel, du collège Matteo Ricci, d’un futur giga rendez-vous ignatien… Oui, la famille est bien vivante !

Un écopsychologue captive ensuite l’assemblée. Vincent Wattelet évoque le drame écologique… sans tomber dans la dramatisation. Il nous encourage à nous mettre à l’écoute de la nature et de nos émotions. Et à rêver, ensemble, les pistes pour créer un avenir désirable.

Alors que le soleil commence à tomber, les enfants, animés durant toute la journée, retrouvent leurs parents. Pendant ce temps, « Ces gens-là », un incroyable duo d’artistes, reprend des grands classiques de Jacques Brel et de Georges Brassens. Puis vient le temps de la relecture. De la clôture. Nous nous mettons en route car nous avons été mis en mouvement. Individuellement, collectivement, nous nous sentons interpellés. L’entraide ? C’est possible. Ce ne sera jamais évident. Mais ce peut être miraculeux…

Vincent Delcorps,
Rédacteur en chef d’En Question, la revue du Centre Avec,
Membre de l’Equipe Service nationale CVX Belgique francophone

Vous avez dit Famille ignatienne ?

La Famille ignatienne de Belgique francophone et du Grand-Duché du Luxembourg réunit les personnes qui souhaitent vivre de la spiritualité de saint Ignace. Jésuites, religieuses, membres de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX), employés du Centre Avec, du JRS… Il y a bien des manières d’être “ignatien” ! Les lieux d’engagements sont multiples : accompagnement individuel, sensibilisation à l’environnement, lutte contre les injustices, aide au discernement… La Famille ignatienne vise à créer des ponts entre les lieux, les mouvements et les gens. Son objectif ? “Se connaître pour mieux semer”.