CISED et CPU : sous ces deux acronymes se cachent des initiatives d’aide aux étudiants étrangers, l’une à Saint-Denis, l’autre à Lyon. Au-delà de l’aide apportée, se tisse une relation qui peut devenir une vraie relation entre étudiants et bénévoles ! 

Le CISED (Centre d’initiatives et de services des étudiants de Saint-Denis) a ouvert ses portes en 2000, juste en face de l’Université de Saint-Denis (Paris 8-Vincennes). Le CPU (Coup de pouce Université) a été créé à Lyon en 2007. Initiatives de la famille ignatienne, le CISED et le CPU-Lyon sont largement soutenus par la Compagnie de Jésus. En voici la présentation par les deux jésuites qui les dirigent.

« Un coup de pouce pour tes études ? »

L’objectif commun à nos associations ? Aider les étudiants internationaux à s’adapter au système universitaire français, en s’appuyant sur une armée de bénévoles, qui accompagnent la rédaction de leurs travaux écrits (mémoires de Master ou thèses de Doctorat) et soutiennent leurs progrès en français. Le bénévole ne fait pas le travail à la place de l’étudiant, mais lui indique ce qu’il faudrait corriger pour que son texte soit en français correct et conforme aux exigences universitaires. Ce sont surtout des étudiants dont le français n’est pas la langue maternelle qui frappent à nos portes.

Réussir la relation

Grâce à l’accueil de bénévoles compétents, ces étudiants apprennent à s’apprécier dans les cours collectifs et les accompagnements personnels. Un climat de convivialité est favorisé par les partages autour du repas, du café ou du goûter, ainsi que les fêtes célébrées à l’occasion des fêtes religieuses ou nationales. Étudiants et bénévoles font un même constat : ce qui rend heureux, c’est la relation réussie.

La plupart des étudiants retourneront dans leur pays et y occuperont des postes de responsabilité. Ils se souviendront que des personnes, en France, les ont accompagnés, écoutés, conseillés, invités en famille. Ces liens durables, personnels et amicaux, contribuent à la paix entre les peuples et les cultures.

Beaucoup de ces étudiants n’ont jamais rencontré de chrétien. Or il est rare qu’un bénévole ne soit pas interrogé sur sa motivation : « Pourquoi fais-tu cela ? ». Tous les bénévoles ne sont certes pas des baptisés, mais tout étudiant à qui l’on présente le CISED ou le CPU est informé que ces institutions ont été créées par des chrétiens. Au CISED, deux fois par mois, une douzaine de croyants, chrétiens et musulmans, échangent, au cours d’un repas partagé, sur leur manière de vivre leur foi.

« Je me sens plus à l’intérieur ! »

La relation d’accompagnement, chère à la pédagogie jésuite, se vit dans la patience et l’humilité. Au CISED comme au CPU, l’étudiant comprend vite qu’il ne s’agit pas d’un SAMU qui le prend en charge dans l’urgence. C’est une marche accompagnée, à la vitesse d’une croissance. Un témoignage parmi bien d’autres : « Il y a deux ans, je n’étais qu’une étudiante chinoise normale, naïve comme les autres, perdue comme les autres, travailleuse comme les autres, curieuse comme les autres. Et après deux ans en France, je suis encore seulement une étudiante normale comme les autres, à l’extérieur. Mais je me sens plus, à l’intérieur. »

Amorcée par une demande d’aide, la relation peut ensuite devenir une vraie rencontre. La croissance intérieure n’est pas seulement celle de l’étudiant !

Jean-Noël Gindre sj, Directeur du CPU-Lyon, et Christian Mellon sj, Directeur du CISED
Source : Échos jésuites, no 2018-4, p.10-11

Pour aller plus loin

CISED
Ouverture : février 2000.
Fondateurs : jésuites, Congrégation des auxiliatrices, Communauté de Vie chrétienne, Diocèse de Saint-Denis.
290 étudiants de 55 nationalités différentes et 70 bénévoles.
Les locaux du CISED hébergent aussi l’aumônerie des étudiants de l’université Paris 8.
Site : www.cised.fr

CPU-Lyon
Ouverture : septembre 2007.
Fondateurs : jésuites, Communauté de Vie Chrétienne, Compagnie de Marie ND, Filles du Cœur de Marie, Saint-Joseph de Lyon, Religieuses du Sacré-Cœur, Sœurs du Christ, Ursulines CJA, Charité de Nevers, Institut séculier ND du travail, Fondation A.J.D.-Maurice Gounon.
660 étudiants de 76 nationalités, dont 110 demandeurs d’asile à qui sont données
10 heures de français chaque semaine, et 210 bénévoles.
Site : www.cpu-lyon.com

Le réseau ROSAE
Des centres ayant des activités similaires se sont regroupés en 2009 dans le réseau ROSAE (Réseau des organisations de soutien et d’accompagnement d’étudiants). Deux fois par an, leurs responsables échangent sur leurs expériences et leurs outils pédagogiques. Ses membres sont, outre le CISED et le CPU-Lyon :
> CPEG (Coup de pouce étudiants Grenoblois), créé en 2008.
Site : www.cpeg38.org
> EME (Escale Marseille Étudiants), créé en 2009.
Site : www.emetudiants.org
> CCU (Centre culturel universitaire) à Alger.