Béatrice et Sylvain relisent leur cheminement qui les a amenés à tout quitter pour un temps de volontariat international avec Inigo Volontariat  au Kenya : les réponses aux différents appels à se désinstaller pour suivre le Christ et le discernement de leur envoi.

Inigo Volontariat KenyaLorsque le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ), il y a trois ans appelait à l’aide pour l’animation de ses camps d’été, nous avons répondu présents et sommes partis trois semaines sous la tente autour du mont Blanc malgré nos 50 ans. Après un engagement au sein des Scouts et Guides de France, servir à nouveau auprès des jeunes en sortant de notre confort était une joie. Le rassemblement national MEJ de novembre dernier, où nous étions, avait pour thème “Va, ouvre tes horizons !”. Un peu comme une introduction à notre prochain départ pour Nairobi, au Kenya, en tant que volontaires de solidarité internationale avec Inigo Volontariat et la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC).

Répondre à un “appel” et se mettre en marche

Entre-temps, c’est tout un chemin que nous avons parcouru avec des aléas, des surprises, de l’attente, des rencontres et notre étonnement devant cet appel à toujours nous désinstaller pour mieux suivre le Ressuscité. En février 2017, nous nous sommes renseignés pour la première fois auprès de la DCC et d’Inigo Volontariat. C’était comme un appel à ouvrir un peu plus notre cœur, à partir à la rencontre, à oser la rencontre. Nous voulions le vivre dans l’Église, avec le Christ, et répondre à un besoin local. Entre ce premier contact et aujourd’hui, notre vie de famille, de couple, de chrétiens a continué.

Nos trois garçons ont fini de quitter la maison pour la suite de leurs études. Nous avons découvert le monde des migrants en France (accueil de jour, plateforme du Secours catholique, camps de vacances avec JRS France (Jesuit Refugee Service). Et bien sûr, nous avons participé à plusieurs week-ends organisés par la DCC et par Inigo Volontariat pour approfondir notre projet, rencontrer des témoins et nous laisser interroger sur nos motivations.

Partir sous le regard de saint Ignace

Inigo Volontariat Kenya (3)Lorsque la première proposition est venue, nous avons dû discerner rapidement si nous l’acceptions ou pas. Cette pratique ignatienne, à la fois rationnelle et profondément spirituelle, nous a permis de nous prononcer librement. Nous avons refusé le premier poste pour des raisons de sécurité. Deux autres propositions nous ont ensuite été faites. Nous avons dû alors prendre le temps d’un nouveau discernement, chacun seul, puis en couple, après avoir recueilli des informations complémentaires.

Finalement, nous avons choisi de partir avec la proposition d’Inigo Volontariat. Béatrice sera chargée de logistique pour JRS Afrique de l’Est et Sylvain ira faire de l’enseignement et de la pastorale à la Saint Joseph Technical Secondary School tenue par une communauté jésuite dans le bidonville de Kangemi. Il ne nous reste maintenant plus qu’à quitter maison, activités, amis et à nous mettre en chemin. Va !

Béatrice et Sylvain Michalland

 

> Source : revue Vie chrétienne de mai/juin 2019

> Lire l’autre témoignage de Béatrice et Sylvain sur le site internet d’Inigo Volontariat

> En savoir + sur Inigo Volontariat

> Abonnez-vous ici à la revue bimestrielle de spiritualité ignatienne