Chronologie en images de l’histoire jésuite mondiale (13)

///Chronologie en images de l’histoire jésuite mondiale (13)

Chronologie en images de l’histoire jésuite mondiale (13)

Madrid

11 mars 1767

A Madrid, les Pères Thomas de Lorrain et Bernard Recio, en route pour la Congrégation Provinciale à Rome, ont reçu un colis scellé censé venir du nonce. On leur a demandé de venir le faire prendre par quelqu’un à Rome. Il contenait une lettre contrefaite par de Choiseul et d’Aranda, les Premiers ministres de la France et l’Espagne et elle prétendait venir du Père Général Ricci alléguant que Charles II était illégitime.

Les deux prêtres ont été arrêtés au cours de leur voyage et faits prisonniers à Madrid. On a montré le document contrefait au roi. L’affection qu’il avait précédemment pour la Compagnie s’est métamorphosée alors en la haine la plus endurcie.

St Joseph Pignatelli

3 avril 1767
José Pignatelli a été expulsé de l’Espagne avec tous les autres Jésuites qui y étaient. Il a débuté à 30 ans sa mission d’assurer l’union de la Compagnie ainsi supprimée. Il a pu de nouveau la voir autorisée à accepter des novices alors qu’il avait 57 ans, mais il est mort avant de pouvoir voir sa restauration en 1814.

 

Asuncion

 

 

 

10 juillet 1767
Tous les Jésuites au Paraguay ont été arrêtés sur l’ordre de Charles III d’Espagne et conduits en exil. Il y avait 385 prêtres, 109 frères, 59 scolastiques et 11 novices.

Charles III

 

 

 

9 septembre 1767
Sur l’ordre de Charles III, les 465 Jésuites qui missionnaient au Pérou ont dû abandonner leurs efforts apostoliques.

 

 

 

 

 

 

 

14 janvier 1768
La Compagnie de Jésus a été bannie du Duché de Parme, sous la pression exercée sur le Grand Duc par Choiseul, ministre de la France.

Parme

Monument de Carlos III (Madrid)

11 avril 1768
Lors de la fête de saint Charles, patron de Charles III, le Roi d’Espagne, le peuple de Madrid a demandé le rappel des Jésuites qui avaient été bannis de l’Espagne 19 mois plus tôt. Irrité par cette demande, le Roi a conduit l’Archevêque de Toledo et son vicaire Général en exil comme étant les instigateurs de ce mouvement.

Le Cardinal Lorenzo Ganganelli élu Pape sous le nom de Clement XIV

 

 

 

 

 

19 mai 1769
Le Cardinal Lorenzo Ganganelli est élu Pape sous le nom de Clement XIV. Il sera le Pape qui a demandé la suppression de la Compagnie.

Charles III

 

 

8 novembre 1769
En Espagne, Charles III a ordonné de vendre tous les biens de la Compagnie et envoyé une demande péremptoire au Pape nouvellement élu, Clement XIV pour faire supprimer la Compagnie.

 

 

 

 

 

 

 

Collège irlandais

23 mars 1772
À Rome, le Cardinal Marefoschi a effectué une visite au Collège irlandais et a accusé les Jésuites de mauvaise gestion. Il leur a alors enlevé la direction de cette école.

 

 

 

José Moñino, comte de Florida Blanca Cardinal Zelada

10 février 1773

Cardinal Zelada

Une copie de la Lettre proposée de suppression de la Compagnie de Jésus, rédigée par José Moñino, comte de Florida Blanca, l’Ambassadeur d’Espagne et révisée par le Cardinal Zelada, a été envoyée au Pape Clement XIV, qui l’a rendue à contre-coeur, à Charles III de l’Espagne, pour être communiquée par lui aux Cours de la France, de l’Autriche, du Portugal et de Naples.

Bologne

25 mai 1773
Les scolastiques (étudiants jésuites) à Bologne, en Italie, ont fait une demande appuyée pour qu’on acceptent la dispense de leurs voeux et qu’on leur permette d’enlever leur habits religieux, avant la suppression de la Compagnie par le Cardinal Malvezzi. On a refusé de les écouter.

 

Bulle papale de suppresion

 

 

 

 

 

21 juillet 1773
Le Pape Clement XIV a publié “Dominus ac Rédempteur”, une lettre Apostolique, supprimant la Compagnie de Jésus.

 

13 août 1773
Le pape Clement XIV a publié la lettre “Gravissimis ex causis” par laquelle il établit une congrégation spéciale de cinq cardinaux pour diriger la suppression de la Compagnie de Jésus et l’appropriation de ses maisons et de ses biens.

Suppresion de la Compagnie

16 août 1773
La suppression de la Compagnie de Jésus a été effective avec la publication de la lettre Clément XIV “Dominus ac Rédemptor” qui a autorisé d’emprisonner le Père Général Lorenzo Ricci au Collège anglais.

Frédéric II de Prusse

17 août 1773
Frédéric II de Prusse et Catherine de Russie ont interdit la publication de cette lettre de Suppression dans leurs états où ils avaient autorité.

 

 

 

Catherine II de Russie

 

 

 

29 novembre 1773
Les Jésuites de la Russie Blanche ont demandé à l’Impératrice Catherine de permettre la publication de cette Lettre de Suppression comme elle l’avait été partout en Europe. “Elle les a invités à mettre de côté leurs scrupules, promettant d’obtenir le maintien de leur statu quo et d’aller à l’encontre de la sanction Papale.”

 

Le cardinal Braschi a été élu Pape Pie VI

15 février 1775
Le cardinal Braschi a été élu le Pape Pie VI. Comme ancien élève de la Compagnie de Jésus, il a désiré la libération du Père Général Ricci et de ses aides de la prison de Castel San Angelo, mais Charles III de l’Espagne s’y est opposé.

Catherine la Grande

 

 

 

 

 

 

15 avril 1778
L’Impératrice Catherine de Russie a demandé au Saint-Siège que les Jésuites en Russie Blanche (les seuls dans le monde, à ne pas avoir été supprimés) puissent avoir un noviciat. Elle a reçu comme réponse que l’évêque local devrait faire comme il pense que c’est le mieux.

Cathédrale de Polotsk

2 février 1780
Catherine la Grande, l’Impératrice de Russie, a rendu visite au noviciat récemment établi à Polotsk, pour lequel elle avait donné la permission et qui a rendu possible la survie de la Compagnie pendant les années de suppression.

25 juin 1782
L’Impératrice Catherine a permis aux Jésuites en Russie Blanche d’élire un supérieur Général. Ils ont choisi le Père Czerniewicz, qui a pris le titre de Vicaire généralé, avec les pouvoirs d’un Père Général.

Rudiger Boscovich

12 février 1787
Mort à Milan de Rudiger Boscovich. Il était l’un des scientifiques les plus célèbres de histoire des Jésuites. Sa théorie de la composition de la matière a préfiguré en partie la théorie atomique moderne.

Maximilien Hell

 

 

 

 

 

14 avril 1792
Mort de Maximilien Hell à Vienne. Il était un astronome qui a dirigé l’observatoire royal pendant 36 ans.

1er juillet 1798
La statue colossale en argent de Saint Ignace dans l’église du Gesù à Rome a été amenée par des fonctionnaires français.

Gesu à Rome

Suite de la chronologie >>

1491-1522 >> 1523-1527 >> 1528-1535 >> 1537-1541 >>
1541-1548 >> 1548-1551 >> 1551-1560 >> 1563-1572 >>
1573-1585 >> 1586-1611 >> 1614-1680 >> 1686-1764 >>
1767-1798 >> 1800-1873 >> 1874-1979 >> 1980-2008 >>

2017-10-15T18:02:19+00:0014 septembre 2011|