Du 24 au 27 janvier, le rassemblement InigoLib’ spécial JMJ propose aux jeunes de vivre les JMJ à Paris et Marseille. Interview du P. Manuel Grandin sj, directeur du Réseau Magis qui porte cette initiative.

Quelle est la proposition du Réseau Magis pour vivre ces JMJ ?

Les JMJ ayant lieu au Panama, nombreux sont les jeunes qui n’ont pu aller sur place mais qui souhaitent cependant y prendre part. C’est la proposition du rassemblement “InigoLib’spécial JMJ”. Nous nous inspirons du thème des JMJ, “Avec Marie, osons le oui” qui s’inscrit dans la dynamique du Synode sur les jeunes (1). Marie a en effet une place toute particulière : elle est l’une d’entre nous qui a su dire “Oui”, librement et avec une grande confiance en Dieu. Et cela ne l’a pas empêchée de se poser des questions très concrètes sur son appel : “Comment se fait-il puisque je ne connais pas d’homme ?”. Marie ose poser ses questions à Dieu, car Dieu n’a pas peur de nos questions et de nos tâtonnements !

Au cours de cet événement, l’intervention du Père Bruno Régent sj nous éclairera sur “Marie, figure inspirante pour tous nos discernements”. Nous souhaitons à cette occasion offrir aux jeunes les moyens proposés par les jésuites et la famille ignatienne, notamment l’accompagnement spirituel et les Exercices spirituels, pour les aider à discerner leur appel et leur vocation propre.

A quelques dizaine de milliers de kilomètres de distance, nous aurons à cœur de partager ce qui se vit au Panama : nous avons une jeune qui a rejoint le rassemblement international du Réseau Magis, “Magis Centro Americana”, et qui sera notre correspondante sur place. Par ailleurs, 22 jeunes de la Réunion et 28 jeunes de l’île Maurice – la Réunion et l’île Maurice font partie de notre Province – ont rejoint ce rassemblement international. Il y a donc une délégation de 52 jeunes de l’Océan indien !

Quels seront les temps forts de ce rassemblement ?

Ce rassemblement sera tout d’abord une fête aux couleurs de l’Amérique Centrale avec une soirée festive latino le 24 janvier au soir qui se poursuivra par un temps de prière marial et des témoignages vidéo des jeunes du rassemblement Magis Centro Americana, à Panama.

Le lendemain, le temps fort sera la marche de nuit entre Notre-Dame de Paris et la Basilique de Montmartre avec le diocèse de Paris.

Le samedi 26 janvier, après l’intervention Père Bruno Régent, les jeunes auront le choix entre différents ateliers pour approfondir ce “oui” de Marie et son sens pour leur vie aujourd’hui : “Qu’est-ce que la volonté de Dieu ? Liberté et discernement”, “Oui à la louange et à l’engagement pour la création confiée par Dieu”, “Oui aux jeunes qui inventent l’Eglise de leur rêve !”, “Oui à la mission pour et avec les jeunes en Inde”, “Oui à l’engagement des jeunes jusqu’aux extrémités du monde !”…

Et le soir, place à la fête ! Nous nous rendrons, avec le diocèse de Paris, à la Canopée aux Halles près de l’église Saint-Eustache, pour un grand concert et un temps d’évangélisation. Le dimanche 27 janvier, InigoLib se terminera par des temps d’ateliers, un repas latino puis la “messe internationale” des JMJ à Paris à l’église Saint-Sulpice.

En tant que directeur du Réseau Magis, qu’attendez-vous d’InigoLib’ ? 

Je souhaite qu’à travers ce rassemblement, les jeunes puissent vivre une expérience de Dieu, une expérience d’unification dans leur vie quotidienne. C’est aussi une belle occasion de montrer les différents visages du Réseau Magis. Je pense, notamment, à tous les membres des congrégations religieuses qui seront sur place avec nous (les religieuses du Sacré-Coeur, les Auxiliatrices) …

La nouveauté, c’est aussi que cet événement fasse partie intégrante des évènements proposés par les diocèses, à Paris comme à Marseille. Nous sommes très heureux de cette collaboration et de cette visibilité ! J’attends donc de vivre, grâce à ce rassemblement, une proximité particulière avec les diocèses, pour renforcer nos liens au service de l’évangélisation des jeunes.

> En savoir + sur le rassemblement InigoLib’ à Paris et à Marseille

> Lien vers l’évènement sur Facebook

“De toutes les figures bibliques qui illustrent le mystère de la vocation, celle de Marie doit être contemplée d’une manière singulière. Jeune femme qui, par son “oui”, a rendu possible l’Incarnation en créant les conditions de toute autre vocation ecclésiale à engendrer, elle demeure la première disciple de Jésus et le modèle de tout disciple. Dans son pèlerinage de foi, Marie a suivi son Fils au pied de la croix et, après la Résurrection, a accompagné l’Église naissante à la Pentecôte. Mère miséricordieuse et enseignante, elle continue à accompagner l’Église et à implorer l’Esprit qui anime toute vocation. Il est donc évident que le “principe marial” a un rôle éminent et éclaire toute la vie de l’Église dans ses diverses manifestations. Aux côtés de la Vierge, la figure de Joseph, son époux, est aussi un modèle exemplaire de réponse vocationnelle.”

Extrait du document final du Synode, 83.