Tout Israël sera sauvé, du P. Michel Sales sj

/, Livres-nouveautés/Tout Israël sera sauvé, du P. Michel Sales sj

Tout Israël sera sauvé, du P. Michel Sales sj

Ce livre est tout entier consacré à l’approfondissement d’un point essentiel de la théologie du Père Gaston Fessard s.j. (1897-1978), à savoir la « dialectique du païen et du juif ».

Ce grand auteur n’hésitait pas, en se référant avant tout à Romains 11, 25 et 16, 25-27, à désigner la dialectique du Païen et du Juif comme «mystère», dans le sens fort que lui confère la tradition paulinienne. C’est dire qu’à ses yeux, la découverte puis la mise en forme de cette dialectique à partir des textes de saint Paul ne relevaient pas seulement d’une philosophie de l’histoire, ni même d’une théologie de l’histoire, mais engageaient la plénitude du contenu historique de la Révélation divine.

Autrement dit, les catégories historiques de «Païen» et de «Juif», d’avant et d’après le Christ, et leur dialectique mutuelle sont pour lui constitutives du mystère du Christ lui-même, mais aussi du mystère de l’Église qui actualise la présence du Christ en chaque hic et nunc de l’histoire, et enfin du mystère ou de la vocation historique de chaque personne humaine comme de toute l’humanité.

En effet, dans les vues fulgurantes de saint Paul, la médiation du Christ s’est insérée dans l’histoire en surmontant l’inimitié entre les païens et les juifs pour, à partir d’eux, former en lui-même un seul «Homme nouveau».

Plus encore, l’essence de la « sphère de l’Église » peut ensuite être formellement définie comme synthèse, par la foi au Christ Jésus, du Juif élu et du Païen converti, rejetant l’incrédulité du Juif et l’idolâtrie du Païen – cette dialectique étant le modèle auquel l’Église catholique est appelée à se conformer et le moyen par lequel elle peut surmonter sans cesse sa propre particularité. Mais ces catégories et leur jeu mutuel définissent aussi réellement les possibilités existentielles caractérisant l’actualité historique de toutes et chacune des libertés personnelles, qu’elles soient singulières, particulières ou universelles. Ce qui est vrai du Christ lui-même l’est aussi de son Église comme de toute liberté humaine.

> Site des Editions jésuites

2018-07-02T10:43:06+00:002 juillet 2018|