“Evangelii Gaudium” : l’exhortation choisie par le P. Tommy Scholtes sj pour la récollection de Carême des acteurs pastoraux du diocèse de Namur

/, Belgique, Spiritualité/“Evangelii Gaudium” : l’exhortation choisie par le P. Tommy Scholtes sj pour la récollection de Carême des acteurs pastoraux du diocèse de Namur

“Evangelii Gaudium” : l’exhortation choisie par le P. Tommy Scholtes sj pour la récollection de Carême des acteurs pastoraux du diocèse de Namur

On a beaucoup parlé, ces derniers mois, des suites du synode sur la famille. Théologiens, commentateurs, journalistes… sont longuement revenus sur l’exhortation apostolique du pape François qui en a découlé : “Amoris laetitia”. En 2013, une autre exhortation apostolique, du même pape François, avait marqué les esprits : “Evangelii Gaudium”. Un texte que le P. Tommy Scholtes sj a choisi d’approfondir et de “faire résonner” lors de la dernière récollection diocésaine de Carême.

On ne présente plus le Père Tommy Scholtes, ancien curé de Profondeville, actuel responsable de l’église Saint-Jean Berchmans du collège Saint-Michel à Bruxelles. Spécialiste en communication, il est aujourd’hui attaché de presse de la Conférence des évêques de Belgique et membre de l’équipe d’aumônerie des cliniques universitaires Saint-Luc. Ordonné prêtre en 1985, Tommy Scholtes a prononcé ses vœux solennels au sein de la Compagnie de Jésus en 1991. C’est dire si, en tant que jésuite, il connaît bien la spiritualité de François, l’actuel Souverain pontife, lui aussi compagnon de Jésus. Un pape au style étonnant dont le premier grand texte aura été l’exhortation apostolique “Evangelii Gaudium” (la joie de l’Evangile), publiée en 2013. Et c’est ce texte que le Père Scholtes a choisi de mettre en avant le 5 mars dernier, à l’occasion de la récollection diocésaine de Carême. Un choix qu’il explique ainsi : “C’est la première fois qu’un texte pontifical met autant en exergue la notion de sortir. Trop souvent notre quotidien, nos préoccupations nous engluent. Mais toutes les vocations ont comme but premier de sortir, et non de gérer. C’est ce que François nous rappelle à travers les pages de son exhortation.”

Sortir, annoncer, servir, aller vers Dieu

Le jour de son baptême, de sa confirmation, voire de son ordination, tout chrétien reçoit le cadeau d’un appel. Appel à une quadruple mission que le pape François définit ainsi: sortir, annoncer, servir et aller vers Dieu… en se laissant habiter par l’Esprit Saint. S’agissant de sortir, Tommy Scholtes reprendra quelques passages significatifs de l’exhortation apostolique : “Dieu lui-même est sorti, il s’agit là de sa nature première. La Trinité a envoyé le Fils sur Terre pour dire aux hommes qu’ils sont aimés. De là, nous sommes appelés à sortir, nous aussi, à être des frères et des sœurs de communion.” Et le Père jésuite de poursuivre à l’attention des acteurs pastoraux : “Beaucoup de choses sont nécessaires à l’organisation de nos structures, mais que cela ne nous empêche pas d’aller vers les gens. À chacun de trouver sa façon d’aller vers les autres et de les mettre en valeur. Tout en acceptant qu’ils sont meilleurs que nous et qu’eux aussi sont envoyés.” Parmi les moyens donnés aux uns et aux autres de sortir, le Père Scholtes n’a pas hésité à citer les médias ou les réseaux sociaux : “Via ces nouvelles technologies, il est possible de dire notre joie, notre espérance, notre désir de rencontre…Si nous sommes heureux dans notre vocation, des jeunes en seront touchés. Dieu n’a que nos bras, nos jambes et notre parole pour se manifester.”

”Soyons pour les autres des amis”

Concernant l’annonce, Tommy Scholtes insistera sur un conseil repris dans Evangelii Gaudium : aller à l’essentiel, ne pas alourdir les choses. Bref, tout miser sur le message le plus important de l’Evangile : “Dieu aime les hommes sans limites.” Et l’attaché de presse de la Conférence des évêques de citer l’exemple de toutes ces personnes qui ont décroché de la foi et pour lesquelles une simple parole suffit à tout relancer. “N’ayons pas peur de visiter les malades. On ne peut pas dire qu’on n’en a pas le temps. Et ne nous limitons pas à aller uniquement vers les gens qui sont au ‘top’ de la foi, sinon on ne ferait pas grand-chose.” Tommy Scholtes a encore invité ses confrères, mais aussi les diacres et les assistants paroissiaux, à toujours porter la joie sur les lèvres, à éviter les ragots, à ne pas être des douaniers vis-à-vis des personnes rencontrées. “Soyons pour les autres des amis, des complices, des confidents facilement accessibles. Mettons-nous dans la catégorie des pécheurs pardonnés. Si les gens savent que nous sommes nous-mêmes aimés de Dieu, nous serons plus forts.” La matinée s’est poursuivie pour les participants par la célébration de la réconciliation à l’église du Rosaire. Dans l’après-midi, le Père Tommy Scholtes est revenu pour un deuxième entretien, toujours inspiré d’Evangelii Gaudium. La récollection s’est terminée pour tous par un temps de recueillement et la prière des vêpres.
2018-06-18T16:29:16+00:00 12 mars 2018|