Chargement Évènements
Cet évènement est passé

L’objectif des Journées Missionnaires (JM) ? Soutenir et faire connaître les missions de la Compagnie de Jésus dans le monde, en particulier dans ses missions éducatives. Les parents, professeurs et autres membres de la communauté éducative de Saint Louis de Gonzague-Franklin se mobilisent du 24 au 26 mai.

Tous les ans, les bénéfices récoltés grâce aux différentes actions de SLG sont reversés à une soixantaine de missions dans le monde qui œuvrent pour l’éducation et la protection de l’enfance : des bourses d’études, du soutien scolaire, de l’aide à des collèges jésuites, des orphelinats, des foyers d’étude. L’équipe de coordination choisit les projets suivant les priorités définies par la tutelle jésuite. Deux commissions ont lieu chaque année pour attribuer les bénéfices récoltés et décider de la destination des fonds.

Les JM au cœur du projet de l’établissement

Les Journées Missionnaires sont au cœur de la vie de Saint Louis de Gonzague-Franklin, de son projet éducatif et de son ancrage dans les missions de la Compagnie de Jésus.

Parents, professeurs et autres membres de la communauté éducative de Saint Louis de Gonzague-Franklin préparent cette fête pendant plusieurs mois. En tout, ce sont 800 personnes qui se mobilisent pour les Missions. Si le dernier week-end de mai est le point culminant d’une longue mobilisation, c’est bien tout au long de l’année que se fédèrent les énergies et les talents de la communauté éducative.

Deux pays à l’honneur : le Rwanda et le Burundi, sur le thème de la réconciliation

Chaque année, un thème central est choisi. Un « témoin JM» est invité, afin de faire mieux connaître une région du monde et ses problématiques, ou un type de mission spécifique à la Compagnie de Jésus. Le témoin des JM 2019 sera le Père Jean-Baptiste Ganza, s.j.Supérieur de la province Rwanda-Burundi.

En 2015, le Cambodge a ainsi été mis à l’honneur. Le Père Ashley Evans, qui a fondé un centre de formation pour jeunes cambodgiens victimes de mines antipersonnel, nous a fait l’honneur de venir partager son expérience. En 2016, la Syrie était à l’honneur avec le Père Ziad. En 2017, le Père Joanah est venu témoigner, notamment de ses églises-écoles construites à Madagascar. L’année dernière le Père Maurice Joyeux est venu témoigner de son action au JRS (Jesuit Refugee Service) qu’il dirige en Grèce.