Archives : histoire

400 ans de présence jésuite au Vietnam

Il y a eu plus de 3000 personnes à se joindre aux jésuites à Ho Chi Minh Ville, le 18 janvier, pour fêter solennellement le quatrième centenaire de l’arrivée des jésuites au Vietnam.

Vietnam_400ans3

Le Père Général des jésuites, Adolfo Nicolás, Monseigneur Cosmas Hoang Van Dat, évêque jésuite du diocèse de Bac Ninh, proche de Hanoi au Nord Vietnam

Monseigneur Cosmas Hoang Van Dat, évêque jésuite du diocèse de Bac Ninh, proche de Hanoi au Nord Vietnam, a célébré la messe à Thu Duc, une banlieue de Ho Chi Minh Ville, où la Compagnie compte diverses œuvres. Quinze évêques et d’autres jésuites, dont le Père Général, Adolfo Nicolás, sont venus de divers points de l’Asie et de l’Europe se joindre aux célébrations.

Vietnam_400ans2

Les rencontres et le programme ont été centrés sur les expériences et les stratégies des premiers jésuites, un Italien et deux Portugais, à partir de leur arrivée en 1615 à Cua Han, près de Da Nang, accompagnant d’autres chrétiens du Japon qui fuyaient les persécutions contre les chrétiens en ce pays. Venus dans l’intention initiale de servir les Japonais, les premiers jésuites tournèrent vite leur attention vers le peuple vietnamien, divisé à l’époque en deux royaumes, le Tonkin au Nord et la Cochinchine au Sud. Leur arrivée au Vietnam survenait peu après la mort de Matteo Ricci à Pékin, en 1610, et leur action missionnaire adopta le style de ce dernier.

Les Guarani revendiquent l’invention du football

Le sport le plus populaire du monde
a vu le jour au XVIIe siècle dans les missions jésuites
des Guarani

 

 

(Article de ruben curiel et léo ruiz)
San Ignacio Guazu (Paraguay) et Buenos Aires (Argentine), correspondances  logo_mini_le_monde

«Je veux rectifier l’histoire du football», lance Marcos Ybañez, sûr de son fait. Journaliste et écrivain, auteur du livre Genocidio Guaraní (« Génocide guarani ») sorti en octobre, Marcos Ybañez a été mandaté par le ministère
de la culture du Paraguay pour réaliser le documentaire intitulé Les Guarani ont inventé le football, diffusé au Festival international de cinéma indépendant de Mar del Plata, en Argentine.
Ce court-métrage de dix minutes veut prouver que le sport le plus populaire du monde a vu le jour au XVIIe siècle dans les missions jésuites des Guarani – où les colons venus d’Espagne évangélisaient ce peuple amérindien –, à San Ignacio Guazu, au Paraguay. Soit deux cents ans avant la création par les Anglais de la Football Association (FA), qui, en 1863, codifiait les règles du jeu.

Le Père de Gevigney sj, témoin de l’Evangile au coeur des conflits

1890-1977
L’ aumônier jésuite du 12ème RCA, (Chasseurs d’Afrique) de la 2ème DB,  une figure étonnante des deux guerres 14-18 et 39-45 et un missionnaire

 

GevigneyLe Père Aumônier-capitaine Bernard de Gevigney, né en novembre 1890, était déjà un vétéran de la guerre 14-18 lorsqu’il rejoignit le Général Leclerc en juillet 1943.
En 1914, il a été blessé 3 fois, et laissé pour mort sur le champ de bataille. Fait prisonnier par les Allemands, soigné en Allemagne puis en Suisse, il sera rapatrié en France comme grand blessé en juin 1917.

À 27 ans, il a été cité 3 fois, mais son bras droit est paralysé, et il sait qu’il ne pourra plus jamais s’en resservir.

Poursuivant les études commencées avant la guerre pour devenir jésuite, il sera ordonné prêtre en 1922.

Il débute comme professeur de collège, mais il a un vieux rêve, devenir missionnaire, et il persuade ses supérieurs qu’il n’est pas fait pour la carrière professorale.

Il part pour Madagascar en 1929 et sera tour à tour missionnaire en brousse, puis supérieur du collège jésuite de Tananarive.

Powered by WordPress | Designed by: SEO Consultant | Thanks to los angeles seo, seo jobs and denver colorado