Prier avec saint Pierre Favre

///Prier avec saint Pierre Favre

Prier avec saint Pierre Favre

Le P.  Pierre Ferrière, jésuite de la nouvelle Province d’Europe Occidentale Francophone, vous propose ces deux prières à saint Pierre Favre, patron de la Province.

Pierre Favre,  frère et « ami dans le Seigneur », qui, durant votre vie, avez souvent pleuré sur les épreuves qui affligent les hommes : « péchés, désespoirs, deuils, épidémies, angoisses de toutes sortes », maintenant que « votre cœur exulte et votre âme est en fête », n’en aurez-vous pas pitié plus encore ?

Vous qui avez tant de fois supplié les Anges gardiens de vos auditeurs et les Saints protecteurs des régions que vous traversiez, de bien vouloir écarter d’eux les maux de l’âme et du corps,daignez, avec ces Anges et ces Saints, aujourd’hui vos compagnons dans la gloire, subvenir aux nécessités où se débattent nos pays et nos familles.

Vous qui, en face de cas humainement désespérés, sentiez si fréquemment au cœur, appuyé sur le Christ, une foi capable de miracles, soulagez, nous vous en prions, les souffrances de nos malades, et ramenez à Dieu les pécheurs obstinés.

Vous qui aviez pour la Vierge Marie, avocate et procuratrice de toute grâce, une si tendre dévotion, et qui désirez si ardemment devenir le vrai ministre du Christ consolateur, du Christ qui s’est fait notre santé, notre richesse et notre force, obtenez-nous de Jésus par Marie, à nous, vos compagnons, cette triple grâce :

  • de partager comme vous, entre jésuites et de proche en proche, cette amitié qui repose les cœurs et rend plus aisée l’audace de nouveaux chemins d’Evangile ;
  • d’aller avec vous aux périphéries d’une mondialisation implacable et sans égard pour les faible-périphéries aussi de tant d’hommes « sans espérance et sans Dieu en ce monde » (Éphésiens 2, 12)-…et de leur ouvrir largement cette consolation goûtée et reçue de Dieu ;
  • d’écouter avec vous, inlassable sourcier,  ce qui peut naître et renaître de beau en chacune de ces rencontres.

Et qu’ainsi se déploie dans ce temps de l’histoire la vitalité du Christ vainqueur de la mort, reçue de Dieu en notre Compagnie et offerte au monde.


Prière au Christ inspirée des n° 154 et 158 du Mémorial de saint Pierre Favre

Seigneur, nous sommes nombreux à rêver d’accomplir à Ton service des choses presque impossibles ou à ruminer sans cesse des pensées pessimistes et décourageantes quand nous mettons en route un projet qui vient de ton Esprit.

Toi qui nous as dit : « Mon Père sans cesse est à l’œuvre et moi aussi je suis à l’oeuvre » (Jean 5, 17)
Toi qui T’es présenté comme : « …le gardien de mon Peuple, qui jamais ne dors ni ne sommeille », (Jean 10, 14 d’après le psaume 121 (120)
Aide-nous à grandir en courage au travail,
au lieu de toujours chercher à grossir notre savoir,
et à développer notre intelligence
en négligeant ce qui est à notre portée.

Et si nous n’avons  de connaissance et de foi qu’« un talent », (Matthieu 25, 24…) que nous nous mettions à l’œuvre avec cela pour en gagner un autre, en nous en remettant à Toi pour ce que ton Esprit nous montre possible « sans indiquer de date », ‘espérément’ …comment se fait-il que notre langue ne connaisse que ‘désespérément’ ?

Par Pierre Ferrière sj

2017-11-07T09:08:47+00:00 6 septembre 2017|