Retour à la page d'accueil
histoire > la première église des Jésuites à Paris
spiritualité
C'est quoi ?
Ignace de Loyola
François-Xavier
Exercices Spirituels
compagnons
Communautés
Rencontres
Portraits
Nos 5 préférences
devenir sj
Récits
Jeunes jésuites
Vocation
Noviciat
Les derniers nés
missions
Culture
Jeunesse
Sciences
Vie spirituelle
Foi et justice
Hors frontière
Eglises
histoire
Chronologie
Par thèmes
Jésuites du XXe
Saints
sites internet
Jésuites
Chrétiens
Surprises
Site du mois
forums

Nous écrire

 

La première église des Jésuites à Paris

Eglise
Saint-Paul-
Saint-Louis

 

9 rue Saint-Antoine
75001 Paris
Tél 01 42 72 30 32
Ouvert de 8h00 à 19h30

En 1580, les jésuites installent une "maison professe" dans les locaux occupés aujourd'hui par le lycée Charlemagne, entre la rue saint Paul, la rue saint Antoine et la rue Charlemagne. Le développement de la communauté fait que la chapelle située rue saint Paul, est devenue trop petite et, en 1619, le roi Louis XIII donne aux jésuites une partie du terrain avoisinant provenant de l'emplacement de l'enceinte de Philippe-Auguste. Le roi participera aux frais de la construction et, en son honneur, le nom de saint Louis sera donné à la nouvelle église. La construction durera 14 ans, de 1627 à 1641.

De 1641 à 1762, l'église connut son apogée : l'évêque Bossuet ou le jésuite Bourdaloue venaient y prononcer des oraisons, que Mme de Sévigné venait écouter. Marc-Antoine Charpentier et Rameau y furent maîtres de chapelle.

Les cœurs de Louis XIII et Louis XIV y ont été longtemps conservés. La Révolution dépouilla l'église de ses œuvres d'art, y organisa un dépôt de livres provenant des couvents détruits dans le quartier, et l'affecta au culte de la Raison.Elle retrouva son rôle religieux en 1802 en ajoutant Saint-Paul à son nom, car l'église Saint-Paul voisine venait d'être détruite. Baltard fut chargé de sa restauration sous le second Empire.

L'église baroque présente une façade théâtrale à trois niveaux, deux corinthiens et un composite. A l'intérieur, le plan est inspiré par l'église du Gesù à Rome : les chapelles latérales servent de bas-côtés, le dôme était le plus grand à son époque.

Sources : http://www.parisbalades.com/Cadres/cadres4.htm

 

 

Pour en savoir plus sur Bourdaloue :

> le roi des prédicateurs et le prédicateur des rois

> Extraits des sermons du Père Bourdaloue

> Qu'est-ce qu'un "bourdaloue" ?

> Sermons pour les jours de carême de 1692
(fichier en format .txt de 256 Ko)

>
D'autres sermons inédits (A la Bibliothèque nationale)

> Les oeuvres de Bourdaloue (A la Bibliothèque nationale)