Retour à la page d'accueil
histoire > Louis Bourdaloue
spiritualité
C'est quoi ?
Ignace de Loyola
François-Xavier
Exercices Spirituels
compagnons
Communautés
Rencontres
Portraits
Nos 5 préférences
devenir sj
Récits
Jeunes jésuites
Vocation
Noviciat
Les derniers nés
missions
Culture
Jeunesse
Sciences
Vie spirituelle
Foi et justice
Hors frontière
Eglises
histoire
Chronologie
Par thèmes
Jésuites du XXe
Saints
sites internet
Jésuites
Chrétiens
Surprises
Site du mois
forums

Nous écrire

 

Louis Bourdaloue

Le roi des prédicateurs
et le prédicateur des rois !

 

Bourges, 28 août 1632
Paris, 13 mai 1704

Louis Bourdaloue est né en 1632 dans une famille de marchands originaire de Vierzon. Son père, avocat, possède "une grâce singulière" pour parler en public : son fils en héritera ! Louis Bourdaloue entra dans la Compagnie à l'âge de 16 ans après avoir été élèves des jésuites à Bourges.

Très vite il est remarqué par ses dons de prédicateur : partout où il va, il attire les foules. En 1669, il est envoyé à Paris où il va prêcher à l'église des jésuites, Saint-Louis. Mme de Sévigné tombera sous le charme de ses prédications et le Roi le fera venir prêcher à la Cour.


Le jésuite prêche à la Cour
cinq avents entre 1684 et 1697 et cinq carêmes entre 1672 et 1682. C'est probablement à l'occasion de l'un d'entre eux qu'il prononça son Sermon sur les richesses, commentaire du chapitre 16 de l'Evangile selon saint Luc, traditionnellement lu le jeudi de la deuxième semaine de carême.

Orateur brillant chéri par les grands du royaume, Bourdaloue n'a jamais oublié la cause des pauvres. Autant qu'à la Cour, il prêche des carêmes entiers dans les hôpitaux de Paris, consolant les affligés, aidant les misérables à faire ce que son siècle appelle "une belle mort". Des témoins rapportent que les pauvres venaient souvent à lui et que lui-même allait à eux lorsque, intimidés par sa renommée, ils n'osaient pas le déranger.

Pour en savoir plus, lire le "Sermon sur les richesses" qui a été réédité en mai 2004 à l'occasion du tricentenaire de sa mort. Cliquez ici pour acheter ce livre >>

Extraits du Sermon sur les richesse
d'une étonnante actualité
(à lire à voix haute : effet garanti !)

"On veut être riche; voilà la fin qu'on se propose et à laquelle on est absolument déterminé. Des moyens, on en délibérera dans la suite; mais le capital est d'avoir, dit-on, de quoi se pousser dans le monde, de quoi faire quelque figure dans le monde, de quoi maintenir son rang dans le monde, de quoi vivre à son aise dans le monde; et c'est ce que l'on envisage comme le terme de ses désirs. On voudrait bien y parvenir par des voies honnêtes, et avoir encore, s'il était possible, l'approbation publique; mais, à défaut de ces voies honnêtes, on est secrètement disposé à en prendre d'autres et à ne rien excepter pour venir à bout de ses prétentions." "S'enrichir par une longue épargne ou par un travail assidu, c'était l'ancienne route que l'on suivait dans la simplicité des premiers siècles; mais de nos jours on a découvert des chemins raccourcis et bien plus commodes. Une commission qu'on exerce, un avis qu'on donne, un parti où l'on entre, mille autres moyens que vous connaissez, voilà ce que l'empressement et l'impatience d'avoir a mis en usage. En effet, c'est par là qu'on fait des progrès surprenants; par là qu'on voit fructifier au centuple son talent et son industrie; par là qu'en peu d'années, qu'en peu de mois, de la poussière où l'on rampait, on s'élève jusque sur le pinacle."

Une double postérité étonnante !

Un pot de chambre

Louis Bourdaloue occupe une place prépondérante dans l'éloquence sacrée, et éclipse même la renommée de Bossuet. Afin de ne rien perdre de ses sermons, les dames plaçaient sous leurs jupes de petits pots de chambre qu'on baptisa donc "bourdalous".

Une tarte

C'est rue Bourdaloue à Paris que travaillait un pâtissier fort apprécié par sa clientèle dans les années 1900. Il créa nombre de desserts dont le plus connu est fait de poires pochées agrémentées d'une crème et de macarons en poudre.

 

Pour en savoir plus :

>De nombreuses citations de Bourdaloue
> Sermons pour les jours de carême de 1692
(fichier en format .txt de 256 Ko)
> D'autres sermons (A la Bibliothèque nationale)

> Ce qu'en dit le Ministère de la culture en France
> L'église Saint-Paul des jésuites à Paris
> L'histoire de la tarte Bourdaloue
> La recette de la tarte !