Parution du Dictionnaire historique de la théologie de la libération aux Editions jésuites

Les Éditions Jésuites vous informent de la parution du Dictionnaire historique de la théologie de la libération. Le dictionnaire – le premier sur ce thème – permet de mieux connaître ce large mouvement né dans les années soixante en Amérique Latine. Il en présente les intuitions majeures, en montre la fécondité ainsi que la diversité.

La théologie de la libération est-elle une page de l’histoire du XXe siècle qui pourrait rapidement se refermer, ou bien correspond-elle à un mouvement plus profond, inauguré lors du concile Vatican II, destiné à marquer profondément la manière d’annoncer l’Évangile ?

Nous vous proposons de découvrir ici l’avant propos de cet ouvrage :

« Le but principal du présent Dictionnaire historique de la théologie de la libération ‒ le premier jamais conçu toutes langues confondues ‒ est de contribuer à mieux faire connaître ce vaste mouvement théologique né en Amérique latine avant de se diffuser dans le monde entier. La théologie de la libération (TdL) se prête bien à une approche historique pour une double raison : d’une part, elle apparaît à un moment précis de l’histoire du XXe siècle et son évolution est toujours en cours ; de l’autre, elle est une des rares théologies qui a toujours voulu agir sur l’histoire des peuples.

L’idée de cet ouvrage est née en 2012 lors d’un comité des éditions Lessius à Bruxelles. Plusieurs d’entre nous souhaitaient continuer à publier des ouvrages issus de ce courant – études, témoignages, hommages… ‒ mais nous nous heurtions au fait que le contexte dans lequel était née cette théologie semblait à maints égards appartenir définitivement au passé, surtout après la démocratisation des pays latino-américains et la mise au pas de la part de Jean-Paul II d’un certain nombre de « pères fondateurs » de la TdL. Il fallait nous rendre à l’évidence : cette théologie de l’histoire, intrinsèquement liée aux soubresauts sociaux, politiques, économiques, ecclésiaux des quarante dernières années était elle-même entrée, tout en restant d’une actualité brûlante, dans la mémoire historique commune. Commune, oui, car même si ses principaux protagonistes furent chrétiens (catholiques et protestants), cette aspiration à « libérer les pauvres » en paroles et en actes eut des répercussions sur tous les pans de la société, y compris ceux fort éloignés du christianisme. Ce mouvement de fond, qui va bien au-delà de l’expression d’une école théologique, fut et reste à maints égards exemplaire, avant-gardiste et prophétique pour un grand nombre dans une bonne partie de la planète. »

> Lire la suite de l’Avant-propos

 

5 réponses à Parution du Dictionnaire historique de la théologie de la libération aux Editions jésuites

  1. MASHUA MA SHAUESH Léonard dit :

    Monsieur le Président,

    nous sommes content de votre nomination en qualité du président du centre SEVERES facultés Jésuites. malheureusement depuis que je fais parti de JRS de la Province de France, je n’es bénéficier aucune invitation pour participer à vos activités.

    j’attends une invitation pour participer à la conférence du 6 au 27 août 2017.

    salutations fraternelles

  2. SAEZ dit :

    La théologie de la libération est tout à fait d’actualité car les multinationales oppriment les travailleurs. Ces multinationales ne cessent de s’étendre sans aucun respect pour la vie des hommes. Maintenant ces mêmes multinationales essaient de s’emparer des services publics pour imposer d’avantage les citoyens.
    La Théologie de la Libération nous ouvre les yeux sur les nouvelles formes d’esclavage qui empêchent les hommes d’avoir accès à des niveaux supérieurs de conscience. Et cela en favorisant la consommation des produits qui nous rendent esclaves du crédit et des banques.

  3. DAMAY dit :

    Dommage pour ceux qui n’habitent pas Paris… Pensez-vous un jour pouvoir organiser ce genre d’évènement avec une visioconférence accessible par le web? Merci d’avance
    Michèle « salvadorienne de coeur » et toujours petite soeur de Mons Romero…

    • Laetitia Dieudonné dit :

      Bonjour,
      Nous avons transmis votre message au Centre Sèvres qui est sensible à votre remarque. Le Centre Sèvres aimerait beaucoup répondre par l’affirmative, mais malheureusement pour l’instant, celui-ci n’est pas en mesure de proposer ce type de service. Nous y travaillons ! En attendant, certaines conférences sont disponibles en ligne sur le site : http://www.centresevres.com/ecouter-un-cours-une-conference/
      Bien cordialement,

  4. Plantes dit :

    Je viendrai CERTAINEMENT, sauf empêcheMent majeur de dernier moment.MR.MR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress | Designed by: SEO Consultant | Thanks to los angeles seo, seo jobs and denver colorado